Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le CODERAIL lance une pétition pour la défense du service public ferroviaire à Montluçon

L’État vient de rendre ses conclusions à propos des trains équilibre du territoire (TET). En déclassant les liaisons Ussel-Montluçon-Paris et Bordeaux-Limoges-Lyon au simple rang des liaisons secondaires, il condamne Montluçon à devenir un cul-de-sac ferroviaire, et prive toute la vallée du Cher de l'attractivité indispensable pour espérer enrayer un déclin économique et démographique qui s'aggrave chaque année un peu plus.

Cette décision sera lourde de conséquences pour l'avenir des montluçonnais qui sont de plus en plus nombreux à s’exiler pour trouver du travail ailleurs.

Le Coderail a lancé une pétition en ligne pour la défense du service public ferroviaire à Montluçon. Les membres de l'association s'en expliquent dans un communiqué envoyé à la presse le 22 juillet.

Voir ci-dessous

______________________________________________________________________________

Le CODERAIL lance une pétition pour la défense du service public ferroviaire à Montluçon

Communiqué de presse du Coderail :

Le gouvernement vient de décliner sa feuille de route sur l' avenir des Trains d'Équilibre du territoire (TET). Il confirme le caractère national de 3 lignes TET jugées «structurantes» :

Paris-Clermont, Paris-Limoges-Toulouse,Bordeaux-Toulouse-Marseille et décide de maintenir sous l'autorité de l'état, «compte-tenu de leurs spécificités au titre de l'aménagement du territoire», 3 autres lignes TET : Toulouse-Handaye, Nantes-Bordeaux et Nantes-Lyon. Les autres lignes font l'objet de négociations avec les Régions pour les incorporer au réseau TER.

Il en serait donc fini du caractère national de Ussel-Montluçon-Paris et de Bordeaux-Limoges-Lyon aux «spécificités au titre de l'aménagement du territoire» pourtant bien réelles. Ainsi, le trajet Montluçon-Paris se ferait avec changement à Vierzon ou Bourges sans espoir de réduction du temps de parcours, quelle que soit la couleur et le confort du nouveau matériel de nombreuses fois annoncé. Cela implique une coopération sans faille des Régions "Auvergne-Rhône-Alpes" et "Centre-Val-de-Loire" sur l'organisation des TER.

La problématique s'annonce identique avec la Région "Nouvelle Aquitaine" pour se rendre à Guéret, Limoges, ou Bordeaux. A moins que ces mêmes Régions ne décident de se simplifier la tâche (et le budget !) en transférant sur route certains tronçons comme Montluçon-Bourges, Montluçon-Vierzon ou Montluçon-Limoges. Les Régions ont maintes fois affirmé qu'elles n'entendaient pas se voir transférer les compétences de l'État en matière ferroviaire. Elles ont déjà toutes les peines du monde à faire fonctionner les TER, qu'en sera-t-il lorsqu'il s'agira d'assurer l'entretien des lignes, mieux encore, de les moderniser ? Elles ont jusqu'au 15 octobre pour négocier avec le gouvernement.

Une nouvelle malédiction s'abat sur le bassin de Montluçon. Si l'on peut se réjouir de voir Vichy et Moulins desservies par 2 lignes nationales Clermont-Paris et Lyon-Nantes, force est de constater que Montluçon, ce n'est pas nouveau, reste le mal aimé de l'aménagement du territoire avec le risque d'occuper la peu enviable situation de cul-de-sac ferroviaire.

Le CODÉRAIL en appelle aux élus des collectivités du bassin pour, si elles ne l'ont déjà fait, prendre délibération en faveur du maintien du caractère national de Ussel-Montluçon-Paris et de Bordeaux-Limoges-Lyon comme indiqué dans un précédent courrier.

Le CODÉRAIL en appelle aussi à la population du bassin de Montluçon pour signer et faire signer la pétition en cours sur «Mes Opinions.com», (voir le lien ci-dessous) ou sur le site du Coderail pour la défense du Service Public Ferroviaire. Il en est encore temps pour infléchir cette dramatique décision préjudiciable aux besoins de mobilité et à l'avenir de notre bassin.

Montluçon, le 22 juillet 2016,

Le CODÉRAIL

Ci-dessous le texte et le lien pour la signer :

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Défense du service public ferroviaire de la région de Montluçon

Auteur : Comité de Défense du Rail de la Région de Montluçon (CODÉRAIL)

Créé le 03/06/2016

À l'attention : de Madame Ségolène ROYAL, de Monsieur Alain VIDALIES, de Monsieur Laurent WAUQUIEZ

Considérant le transport ferroviaire comme :

• véritable outil d'aménagement du territoire,

• indispensable aux besoins de mobilité des populations,

• indispensable au développement économique des territoires,

• respectueux des enjeux énergétiques et environnementaux,

plus à même de transporter en toute sécurité,

Considérant que la gestion des Trains d’Équilibre du Territoire relève du rôle de l'État,

Nous, citoyens, forces vives, acteurs économiques et sociaux, organisations démocratiques et républicaines, collectivités territoriales, élus, soutenons les propositions suivantes :

1. Maintenir le caractère national des relations USSEL-MONTLUÇON-PARIS - BORDEAUX-LIMOGES-MONTLUÇON-LYON

2. Moderniser par l'électrification et des mises en doubles voies,

3. Développer les activités ferroviaires voyageurs et fret,

4. Adapter les horaires des dessertes,

5. Humaniser les gares et les trains par la présence de cheminots,

6. Opérer un report du trafic routier vers le rail.

Pour signez la pétition, c'est ICI

Le CODERAIL lance une pétition pour la défense du service public ferroviaire à Montluçon
Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0