Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La rentrée politique
La rentrée politique

Avec la rentrée des congés d’été s’accélère le temps de la politique…En témoigne une actualité fournie :

Les suites des mouvements sociaux du printemps et la Loi El KHOMERI avec son vote par 49/3, témoins d’un autoritarisme délirant qui sont toujours dans beaucoup de têtes… La mobilisation repart ces jours, initiée par le front syndical anti-régression sociale… Les tueries atroces formatées par des fanatiques assassins au nom d’un état Islamique continuent de semer troubles et craintes dans le pays… La préparation des élections présidentielles – les primaires piégeuses aidant – occupe le grand monde médiatique prenant faits et causes pour les surenchères de type libérales et sécuritaires à gogo… L’éclatement du camp social libéral dont Mr MACRON use et abuse pour tenter son aventure personnelle de sauveur du social-libéralisme. En cela s’éclaire aussi les ambigüités politiques qui se construisent pour le bien d’un capitalisme financier aux anges… L’Europe, celle du Brexit, celle des surenchères de la droite dure, indique bien ses reculades et ses impasses sociales et politiques, son enfermement dans l’austérité pour ses peuples. Tout autant les multiplications des situations migratoires insoutenables ne sont pas en reste sur le vaste champ d’une situation générale qui va de mal en pis ! Cette Europe, ou se doit d’être transformée de fond en comble, ou il faudra la quitter, cette idée grandit et il faut s’en féliciter…

Devant une telle accumulation de faits et de problèmes politiques économiques et sociaux, il n’est qu’un homme heureux de son sort, allant répétant que « tout va mieux » le Président lui-même. Pourtant, les chiffres du chômage ne s’améliorent pas, le niveau de vie des catégories populaires ne donne pas de signe positif, les casses d’entreprises et les délocalisations se poursuivent… Le cas récent de l’entreprise ALSTHOM, fleuron de notre industrie des moyens de transports ferroviaires modernes surgit là pour contredire une fois encore la terrible et irresponsable satisfaction présidentielle et gouvernementale…

Heureusement, pour le gouvernement enfermé dans l’incapacité à faire face, le BURKINI vient opportunément à la rescousse pour donner le change et occuper l’opinion publique avec de faux débats. Le drapeau des peurs et des divisions arbitraires est redéployé et tant pis pour tous ceux qui n’en peuvent plus et attendent des solutions viables à leurs problèmes. Selon les organisateurs des sondages incessants et répétitifs à souhait, dans les familles françaises des jeunes aux anciens, tout le monde aspirerait à un renforcement sécuritaire devant les menaces des extrémistes religieux musulman. Tous seraient prêts à abandonner leurs revendications économiques et sociales pour un renforcement de ces mesures qui empiètent sur nos libertés et notre souveraineté !

Dérive de l’état de guerre au Moyen-Orient comme en Afrique au côté du gendarme impérialiste étasunien…Surveillance accrue des quartiers dit sensibles des grandes villes etc. La déchéance de nationalité n’est de fait pas loin, comme solution trompe-l’œil par excellence et ne manque plus alors que les thèses des extrémistes droitiers sous couvert de messieurs Sarkozy-Juppé ou de leur vis-à-vis Madame Le Pen.

Il ne nous échappe pas que dans ce contexte, les assimilations scandaleuses atteignent des hauteurs incroyables quand le gouvernement et sa justice s’en prennent aux militants syndicaux coupables de défendre les droits et acquis sociaux du monde salarial. De même que parallèlement aux campagnes politiques anti travail, les coupes sombres se poursuivent au plan financier envers les collectivités locales. Comme si l’Etat n’avait comme mission que de répondre aux demandes du MEDEF et des grands patrons réclamant au nom de la rentabilité et de la compétitivité toujours plus, sans que rien ne s’améliore jamais au niveau de l’emploi et du développement économique… Pas étonnant que l’ancien ministre MACRON soit parmi les « chouchous » de ces derniers, lui qui a si bien prôné le soutien de ces derniers par Bercy.

D’évidence pour le pouvoir en place assujetti à un rejet populaire comme jamais, il s’agit d’un côté, de tenter de sauver les meubles et il s’agit de l’autre de tout faire pour empêcher que ne se développe une solution alternative au social libéralisme autoritaire qui s’exprime partout.

Les attaques redoublées à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon et de son mouvement de « La France Insoumise » ressemblent dès lors plus à un hommage du vice à la vertu qu’à une toute autre manière de faire. On comprend que les différentes fractions d’un PS en déconfiture se démènent pour troubler les cartes en jouant les Ponces Pilâtes chacune leur tour ou ensemble comme encore ce dimanche à La Rochelle.

Dans le va-tout actuel des dirigeants socialistes et pas qu’eux hélas, ressort bien entendu le fameux argument usé pour bon nombre de nos concitoyens, du danger de voir se reproduire le schisme politique de l’élection de 2002 avec le second tour Droite/FN !

« Union-union de la Gôche » bêlent alors ces inconscients favorables au libéralisme financier et aux politiques sécuritaires de fractures nationales… Comme si les politiques sociales libérales austéritaires des deux derniers septennats Sarkozy-Hollande, n’étaient pour rien dans la montée du Front National ? Comme si encore les dérives antisociales des politiques actuelles n’étaient pour rien dans les illusions populaires se tournant vers le FN ou se réfugiant dans l’abstention… Ce sont les pratiques politiques qu’il faut changer, le cadre libéral financier qu’il faut casser et le changement des institutions qu’il faut assurer. Et là, « l’unionisme » aigüe de ceux se réclamant d’une nouvelle gauche de gestion et de gouvernement ne passera plus auprès de nos concitoyens vaccinés!

Le temps politique à cette rentrée n’est plus aux faux semblants ni aux combines d’états-majors, non plus qu’aux coups médiatiques à la MACRON ou autre MONTEBOURG… la situation du pays exige que ceux qui sont victimes des mauvais coups du système s’attaquent à faire vivre eux-mêmes la seule issue possible et remettent par leurs actions les choses à l’endroit. En appeler au peuple pour donner du sens à la transformation sociale et politique nécessaire et espérée est la solution à bien des problèmes. Les français qui ne croient plus aux promesses des partis de gouvernement et à ce qui représente aujourd’hui le triumvirat PS/FN/LR, exclusivement soucieux de place au pouvoir, ont leur mot à dire pour envisager des solutions neuves en adéquation avec les besoins du bien commun, en liaison avec l’urgente nécessité de sauver notre planète et son écosystème permettant la vie.

L’émergence du nouveau existe avec l’essor de la candidature MELENCHON qui pose en cohérence et le bilan des désastres du libéralisme et l’approche des solutions pour s’en sortir ensemble. Avec son mouvement « La France Insoumise » qui aide à dépasser les surplaces des partis politiques défendant leurs boutiques électorales avant toute chose, la marche en avant de la mobilisation est enclenchée ! Et le week-end dernier a été prolifique avec une émission de grande écoute de samedi soir sur la 2ème chaine et un morceau anthologique de réalisme politique avec le concours de Jacques Weber acteur et metteur en scène de théâtre. S’ajoutant à cela la venue du candidat déclaré JL Mélenchon sur les divers lieux de la fête de l’Humanité n’est vraiment pas passée inaperçue.

Sur la fête, la tendance globale était pour les participants visiteurs ou militants de base, d’être du « camp du refus ! ». Un refus net et sans bavure des politiques Hollande-Sarkoziennes, sans illusion sur le camp Lepéniste et autres frondeurs du PS. Et ce n’est pas étonnant que l’accueil fait au candidat MELENCHON qui avait, chacun s’en souvenait sur la fête, si bien porté les intérêts du camp de la gauche sociale et républicaine en 2012, cet accueil ait été des plus sympathique au long des allées et des stands visités.

Sa prise de paroles au stand du PG, habituel sur La Courneuve, avec ses militants et participants, a été d’une belle tenue évoquant les enjeux géopolitiques liés aux urgentes questions environnementales. Sa venue à l’Agora de l’Humanité où se sont présentés d’autres leaders politiques, a pu permettre de mesurer l’impact de sa candidature, de sa démarche nouvelle hors partis politiques … Annonçant alors sa volonté de parfaire le programme « L’Humain d’Abord » et de renforcer avec quelques chapitres nouveaux, la démarche alternative qui est la sienne.

Mais comment mieux expliquer cela qu’en invitant à lire l’article compte-rendu fait par le journal l’Humanité lui-même ou plutôt le journaliste Jean Jacques REGILIER qui en a assuré la rédaction et qui le termine en utilisant les mots de JL Mélenchon, voici ces mots : « La France insoumise » est un mouvement, pas un parti ni une « camisole ». Le mouvement appartient à ceux qui le font, pas à nous ». Et le journaliste ajoute encore que la prise de parole s’est achevée : « Sous un applaudissement nourri d’un public très nombreux auquel il semble offrir une vraie alternative politique dans cette campagne ».

Ce compte-rendu et cette conclusion représentent bien l’attente populaire existante et les capacités du candidat MELENCHON à rassembler au-delà de ce qui a déjà été fait précédemment sans souci de se tromper de cible et sans arrière-pensées d’aucune sorte. Fédérer en partant des gens du peuple, éclairer les enjeux de classe et de perspectives globalisantes, construire un nouveau rapport de force, voilà une bien belle tâche politique à remplir. De grâce, laissez de côté les petites visées d’arrière- garde !

Et pour être concret, faisons savoir ici et à ce moment de la rentrée sociale et politique, que sur Montluçon et Commentry a été lancé l’organisation d’un « point d’appui à la « France Insoumise » et à la candidature JL MELENCHON. La dernière réunion d‘organisation et d’orientation s’est tenue le samedi 10 septembre et la prochaine réunion se tiendra le 3 octobre. Pour en savoir plus se tenir en relation avec Robert BOUTTERIN le coordinateur du groupe d’appui de Montluçon-Commentry ou auprès des amis que vous connaissez déjà.

Le Mail est à reprendre sur ce site, indiqué par le communiqué du 3 juillet 2016 et l’adresse également.

Paul CRESPIN

Le 14/09/2016

Intervention de Jean-Luc Mélenchon à l'Agora lors de la fête de l'humanité le 10 septembre 2016

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :