Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les opposants à la loi Travail à nouveau dans la rue

Ils sont encore nombreux à ne rien vouloir lâcher contre la loi Travail. Cependant, et même s'il reste un noyau dur conséquent, il sera difficile de faire plier le gouvernement avec une mobilisation qui reste globalement insuffisante, même si les sondages indiquent par ailleurs qu'une majorité de Français restent opposée à cette loi.

Au niveau national, des fissures apparaissent au sein de l'intersyndicale. Les uns souhaitent continuer à mobiliser et à défiler (solidaires proposent le 9 octobre) et d'autres qui s'orientent plutôt vers des actions juridiques. À ce stade, il est difficile de dire s'il y aura des suites à cette journée. Les organisations syndicales devraient rapidement se réunir pour en discuter.

Dans les trois villes de l'Allier, la mobilisation n'était pas non plus à la hauteur de ce qu’espéraient les organisateurs. 500 à Montluçon, 300 à Moulins et 200 à Vichy. Il aurait fallu plus de monde pour faire bouger les lignes. Mais les chiffres sur le département sont à l'image de ceux observés sur les villes de même taille. Là aussi, il faudra réfléchir à de nouvelles formes d'actions qui s'inscrivent dans la durée. Le combat est loin d'être terminé, mais il reste compliqué à organiser.

Ci-dessous, quelques photos empruntées à la CGT Allier (page Facebook) et à Alain Martin (page Facebook). Merci à eux.

Manifestation contre la loi Travail à Montluçon, le 15 septembre 2016
Manifestation contre la loi Travail à Montluçon, le 15 septembre 2016
Manifestation contre la loi Travail à Montluçon, le 15 septembre 2016
Manifestation contre la loi Travail à Montluçon, le 15 septembre 2016
Manifestation contre la loi Travail à Montluçon, le 15 septembre 2016
Manifestation contre la loi Travail à Montluçon, le 15 septembre 2016
Manifestation contre la loi Travail à Montluçon, le 15 septembre 2016

Manifestation contre la loi Travail à Montluçon, le 15 septembre 2016

La CNT nous écrit pour nous dire que son porte parole a été empêché de s'exprimer en fin de manif. Ils déplore que la sono de la CGT ait servi à couvrir leur tentative de prise de parole à partir de leur mégaphone.

Selon la CNT, une demande a été adressée par eux pour intégrer l'intersyndicale, mais n'a obtenue aucune réponse.

Tag(s) : #Le département

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :