Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets

Quel lien existe-t-il entre la rénovation du parc immobilier de Montluçon Habitat et l'aménagement des rives du Cher ? Les deux projets visent à moderniser l'aménagement urbain de Montluçon. Mais là s'arrête la comparaison, car si la réhabilitation des logements de Montluçon Habitat relève d'une absolue nécessité, quand on connaît la vétusté de certains logements HLM, l'aménagement des rives du Cher a de quoi surprendre dans une période de vaches maigres, alors que le Maire a opéré, il n'y a pas si longtemps, des coupes sombres dans certains budgets de la ville (suppression de feux rouges, diminution de moitié de l'éclairage public de nuit, diminutions des aides et des subventions aux associations, suppression de la gratuité des locaux pour les syndicats).

la presse et les élus mais aucune association n'est présente

Alors, il vrai qu'après avoir demandé aux montluçonnais de réduire la voilure en justifiant ces économies par la baisse régulières et inacceptables des dotations de l'État, se lancer dans l'aménagement des rives du Cher peut sembler quelque peu douteux pour nombre de nos concitoyens.

Il n'y a rien de démagogique à se poser cette question, mais l'a poser c'est en partie y répondre, car les coupes sombres imposées par l'Etat (socialiste) ne pouvait être compensé par des apports financiers extérieurs, ni d'aucune aide quelconque. Quelle qu'aurait put être sa couleur politique, l'équipe municipale aurait été contrainte d'identifier des possibilités d'économies sur les lignes de dépenses afin de compenser la diminution des recettes. C'est de la gestion pure et chacun comprendra l'évidence de cette équation. Bien sûr, on peut déplorer les choix opérés par l'équipe municipale, mais c'est un autre débat.

Vue panoramique de la salle de délibération de la communauté d'agglo

À l'inverse, les grands projets peuvent bénéficier d'aides extérieures significatives sans lesquelles ces derniers ne pourraient pas voir le jour (aide de l'Europe, de l'État, de la région, du Conseil départementale, de la communauté d'agglomération, sans compter celle des organismes ad hoc). Si bien qu'il serait irresponsable de ne rien faire pour la ville, confrontée, comme beaucoup d'autres villes moyennes à une diminution importante de sa population.

Moderniser les installations, améliorer le cadre de vie, diversifier l'offre culturelle, organiser la prise en charge des seniors sont autant de pistes qui peuvent contribuer à fixer la population beaucoup moins sédentaire qu'auparavant. C'est particulièrement vrai pour les seniors, débarrassés des contraintes liées à leur activité professionnelle, qui se posent naturellement la question du lieu où ils se fixeront pour mieux-vivre leur retraite. Comment retenir cette population ? Cette question est posée de manière abrupte et urgente.

Bien sûr, cette préoccupation ne se substitue pas à celle de la problématique du chômage pour la population active, ce qui plaide aussi en faveur d'une politique volontariste afin de favoriser les initiatives, y compris dans le domaine social et solidaire qui offre de belles opportunités d'emplois non délocalisables.

Or justement, ce que l'on pouvait reprocher aux précédentes réalisations voulues par le Maire, c'est leur inadéquation avec les aspirations et les besoins exprimés par les populations en déshérence sociale qui enragent quand on leur parle par exemple du boulodrome ou du Mupop. Deux sujets particulièrement clivants chez les montluçonnais.

Cela ne semble pas être le cas pour le projet d'aménagement des rives du Cher qui suscite beaucoup moins de réticente. Cela tient peut-être au fait que les montluçonnais sans distinction, pourront profiter de ses aménagements qui devraient améliorer concrètement leur qualité de vie au quotidien, de même que le cadre dans lequel ils évoluent. Surtout, chacun pourra profiter de ces installations, quelque soit son niveau social.

Le Maire de Montluçon présente le projet d'aménagement du Cher dans les grandes lignes. (durée vidéo 15'36")

Et puis, ce projet s'inscrit dans une perspective écologique avec une vraie ambition de respect de l'environnement, ne serait-ce qu'en raison du fait qu'il libère de l'espace pour les piétons, pour les cyclistes, et repousse un peu les voitures sans pourtant les exclure complétement, ce qui aurait été une faute majeure, compte tenu de la pauvreté de l'offre en termes de transports collectifs (cela n'exclut pas qu'il faudra aussi faire des efforts de ce côté-là).

Bref, la démarche ne peut nous laisser insensible. D'autant moins, que cette idée d'aménagement des rives du Cher n'est pas l'exclusivité du seul Maire de Montluçon. D'autres l'ont également porté et parfois même, plus en amont dans leurs priorités inscrites dans leur programme sur lequel ils se sont appuyé pour mener leur campagne lors des municipales en 2014.

Par exemple, le PS, mais surtout les écologistes qui se présentaient sur la même liste avaient placé le projet d'aménagement des rives du Cher au centre de leur programme, comme le prouve la vidéo que regardactu à ressortie des archives

l'aménagement des rives du Cher, un projet au ceour du programme écologiste (archives regardactu) (Durée vidéo 4'28")

La liste de "Montluçon dès demain" conduite par Abdou Diallo s'intéressait aussi à cette question et un an plus tard à l'occasion d'une rencontre citoyenne au mois de juin 2015 à la ferme des Ilets, l'aménagement des rives du Cher était également évoqué dans un des groupes de travail chargé de la qualité de vie

L'aménagement des rives du Cher également évoquée dans une réunion de Travail de "Montluçon dès demain" (archives regardactu) (Durée vidéo 1'06")

Joan Busquets, architecte Catalan, et Michel Desvigne, paysagiste ont été choisis pour travailler sur ce vaste projet. Tout deux Ont su tirer profit des opportunités qu'offrent certains espaces naturellement dégagés comme les places qui jalonnent déjà la promenade, principalement prévue entre les ponts du Chatelet et le pont St Pierre. Des visuels ont été projetés durant l'exposé, largement repris ensuite par la presse locale.

En voici quelques-uns.

Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets
Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets
Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets
Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets
Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets
Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets
Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets
Le Maire convie la presse pour valoriser deux grands projets

Ces projections virtuelles permettent de se faire une idée du projet et il faut reconnaitre que la simulation est plutôt convaincante. Philippe Buvat élu EELV au Conseil municipal trouve "la démarche plutôt bien, car elle donne enfin un peu de cohérence à l'urbanisation anarchique menée par le Maire depuis 2001" et il conclut "il est enfin temps de se poser la question d'un projet global dont les rives du cher ne sont qu'un projet". Affaire à suivre.

Le protocole d'aide au rétablissement de l'équilibre de Montluçon-Habitat

Cette conférence de presse avait aussi pour objet de présenter "le protocole d'aide au rétablissement de l'équilibre de Montluçon habitat" que le Maire a présenté dans la seconde partie de son exposé, et dont le détail figure dans un document remis à la presse (voir un peu plus bas)

le Maire présente l'accord signé avec la CGLLS (durée vidéo 6'07")

Les détails du protocole de retour à l'équilibre
Les détails du protocole de retour à l'équilibre

Les détails du protocole de retour à l'équilibre

Le Préfet de l'Allier qui était également présent pour la présentation de ce dossier, n'a pas hésité à justifier les augmentations des loyers des logements du parc de Montluçon Habitat que les militants de la CGL (Confédération Générale du Logement) contestent vigoureusement.

Pour lui, il est normal que l'effort soit partagé, sauf qu'il oublie de préciser que beaucoup de familles vivent des minimas sociaux, et qu'une grande partie d'entre elles rentrent dans la définition des populations en situation de pauvreté. Leur demander un tel effort est tout simplement irréaliste et aura immanquablement pour effet d'augmenter un plus le taux des impayés.

Pour le Préfet de l'Allier (à la droite du maire), les locataires doivent eux aussi participer au redressement de l'équilibre financier de Montluçon habitat

C'est également une décision injuste, car cela revient à faire supporter aux locataires le déficit de Montluçon Habitat du en partie à la vacance des logements, alors que ces derniers ne sont absolument pas responsables de la situation, et d'une gestion sur laquelle ceux-ci n'ont aucune prise, pas même les associations qui les représentent. C'est ce que rappellent à chaque fois qu'ils en ont l'occasion, les représentants de la CGL avec raison. On peut être certain que la contestation ne va pas faiblir d'aussi tôt et que les locataires feront encore entendre leur voix.

Le Préfet estime que les augmentations de loyer du parc de "Montluçon Habitat" sont justifiées. (durée vidéo 2'54")

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0