Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le Maire de Montluçon s'en est pris à regardactu en plein Conseil municipal. Il nous reproche d'avoir relayé un communiqué de presse de Nicolas Brien, lequel a été perçu comme insultant par beaucoup des électeurs qui s'étaient déplacés dimanche dernier pour participer à la primaire de la droite et du centre.

L'objet du délit, tient dans l'excès de langage du jeune élu de Parti socialiste qui conclut son communiqué par cette phrase "Les dindes ont voté pour noël" pour résumer le vote du premier tour des électeurs de droite.

Faut-il rappeler au Maire que relayer un communiqué de presse ne signifie pas pour autant que l'on en partage le contenu ? Et doit-on poursuivre tous les médias qui le font ? À ce compte-là, il faudrait aussi poursuivre les journalistes qui avaient relayé les propos de Nicolas Sarkozy lorsque ce dernier affirmait, en parlant de Fillon, "qu'il le voulait à terre et sans oxygène" ou lorsque le même disait à propos de Dominique Villepin "qu'il voulait le voir pendu à un croc de boucher" ? Bien sûr que non, car il ne faut pas confondre les auteurs de telles outrances avec les médias qui ne font que leur travail en relatant les propos des uns et des autres, ce qui ne vaut évidemment pas approbation de leur part.

À ce compte-là, Hervé Mariton serait également fondé à nous poursuivre pour avoir simplement relayé les propos du Maire de Montluçon qui avait traité le député de la Drôme de "crétin" la semaine dernière, lequel avait lui-même accusé François Fillon "d'être dans la main de Poutine". Tous ces propos peuvent être considérés comme des insultes ou de la diffamation par ceux qui en sont la cible. Ils ne sont cependant pas de la responsabilité des médias, mais bien des auteurs de tels propos, que nous ne partageons pas plus que les précédents.

La politique est le théâtre d'une grande violence verbale. Nous n'y pouvons rien, c'est un fait. C'est même le fait des politiques eux-mêmes qui, souvent à bout d'arguments, en viennent à considérer que les invectives et les insultes peuvent tenir lieu de programme, comme si cela pouvait masquer l'indigence de leurs propositions, lorsque ces derniers n'ont d'autres solutions à proposer que celles qui consistent à faire payer les victimes de la crise plutôt que ceux qui en sont à l'origine.

À regardactu, nous faisons le pari de l'intelligence des lecteurs qui nous suivent régulièrement. Eux savent bien faire la différence entre les auteurs des communiqués et la ligne éditoriale du journal. Un journal amateur certes, mais qui n'est l'officine de personne. Les récriminations régulières et constantes que nous recevons de la part des uns et des autres, sont autant de preuves de notre indépendance par rapport au pouvoir politique en charge des affaires aussi bien que de l'opposition, alternance comprise.

Enfin je précise que regardactu n'a jamais refusé au Maire le droit de s'exprimer ou de réagir à tel ou tel article. Encore faut-il qu'il nous en fasse la demande.

Philippe Soulié

 

 

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :