Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ils étaient environ 120 personnes rassemblées devant l'accueil de la clinique St François pour revendiquer de meilleurs conditions de travail et une revalorisation générale des salaires

Rassemblement du personnel de la clinique St François (Photo RMB)

En début d'après-midi, on apprenait que les négociations entre la direction et les syndicats n'avaient rien donné. Pourtant, le malaise est profond au sein de l'établissement où la aussi les conditions de travail sont fortement dégradées avec la mise en place d'un management qui impose une flexibilité sur les horaires de travail que les salariés ont de plus en plus de mal à accepter. Certains sont, en effet, renvoyés chez eux avant leur fin de services pour manque d'activité. Les mêmes sont parfois rappelés chez eux pour venir renforcer les effectifs, et tout cela sans aucune considération pour la vie familiale des personnes concernées. Et comme cela ne suffisait pas, les salaires sont bloqués depuis 2012 alors que certains ne perçoivent même pas le SMIC. Tout ceci a fini par faire cocktail détonnant à l'approche de la négociation annuelle obligatoire (NAO).

Les syndicats CGT, FO et CFE-CGC ont agi main dans la main pour mobiliser le personnel en préparant minutieusement la journée d'action de ce 24 novembre, avec affichage dans tous les services (Voir le document que regardactu a pu se procurer)

 

Ras le bol du personnel à la clinique St François

Malgré la très forte mobilisation du personnel, la Direction de la clinique n'a fait aucune proposition, que se soit pour améliorer les conditions de travail, ou en faveur des rémunérations du personnel. Pire, elle a proposé à la signature un procès-verbal de désaccord, alors même qu'elle n'avait fait aucune proposition alternative.Il n'y a donc pas eu de négociation, et c'est la raison pour laquelle tous les syndicats ont refusé de signer.

Il faut noter que les organisations syndicales ont fait preuve d'une très grande unité, ce qui est de bon augure pour la suite, car il y aura des suites. Deux jours avant cette journée d'action, la CME (Commission médicale d'établissement) composée en partie des médecins de la clinique, votait une motion de soutien au personnel.

Aujourd'hui, on peut donc dire que la direction de la clinique est complétement isolée et qu'elle expose le groupe à un conflit qui pourrait concerner une large majorité du personnel de l'établissement. La secrétaire CGT du CE de la clinique,a confié à regardactu que le personnel et les syndicats entendent bien donner suite au mouvement en reconduisant, pourquoi pas ce type d'action et ne n'excluant pas non plus l'aspect juridique pour non-respect du droit du travail (avant que ce dernier ne soit mis en miettes par les impétrants de la droite et du PS).

Ci-dessous le tract distribué dans les services avec l'ensemble des revendications du personnel :

 

 

Ras le bol du personnel à la clinique St François
Ras le bol du personnel à la clinique St François
Tag(s) : #Desertines

Partager cet article

Repost 0