Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le dernier coup de com du comité de soutien de Nicolas Brien vaut son pesant de cacahuètes. Dans un texte envoyé aux médias, ces derniers promettent de révéler la liste des soutiens à l'actuel secrétaire départemental du PS, candidat aux législatives.

On aurait pu s'attendre à voir la fameuse liste des 400 personnes que ce comité brandit sans jamais avoir avancé un nom. Que nenni, c'était sans compter sur l'esprit retord des petits génies de la communication en charge de la promotion de leur poulain. En guise de transparence, c'est plutôt à un jeu de dupes auquel ces derniers entendent se livrer.

La Team #Brien2017, traduire l'équipe (ça fait plus moderne en anglais) veut bien révéler les noms de celles et ceux qui soutiennent le secrétaire départemental du PS, mais au compte goutte, ce qui risque de durer fort longtemps si on se livre à un petit calcul.

D'abord, précisons qu'il ne s'agit plus de 400 personnes qui soutiennent cette candidature. Entre-temps, le comité de soutien aurait enregistré 20% d'adhésions en plus depuis l'annonce faite à grand renfort de marketing. 20% de 400, cela représente 80 soutiens supplémentaires. Nous devons donc en déduire que le comité de soutien compte à ce jour 480 soutiens.

Dans la première liste de soutien que nous jette en pâture le comité, il y a 10 noms. Même si nous acceptions de publier 10 noms toutes les semaines pendant la campagne, il faudrait presque un an pour en venir à bout, alors que les législatives auront lieu dans environ 7 mois.

La ficelle de communication est un peu grosse. Tout le monde aura compris que ce ce comité de soutien cherche surtout à s'offrir des placards publicitaires dans les médias à peu de frais en publiant une liste de noms de temps à autre, sans pour autant apporter la preuve des presque 500 soutiens qui se seraient déclarés.

C'est la raison pour laquelle, regardactu ne publiera pas cette première liste de 10 noms envoyée par la "Team Brien", pas plus que les listes qui suivront.

 

Le communiqué de presse de la Team #Brien2017 sans les noms
Le communiqué de presse de la Team #Brien2017 sans les noms

Le communiqué de presse de la Team #Brien2017 sans les noms

Mais il y a plus grave dans cette démarche. La campagne de promotion organisée par la Team #Brien2017, compte tenu qu'elle s'adresse à un public très large, ne laisse place qu'à trois hypothèses. 1er) soit qu'il y aurait une primaire large pour désigner le candidat PS de la deuxième circonscription de l'Allier, ce qui expliquerait pour partie cette campagne publique ; 2em) soit que Nicolas Brien soit déjà le candidat désigné par les socialistes de l'Allier pour la deuxième circonscription ; 3em) soit que Nicolas Brien se présente en électron libre.

Les deux premières hypothèses sont à exclure pour la raison bien simple qu'il n'y aura pas de primaire socialiste pour la désignation du candidat sur la deuxième circonscription de l'Allier. Ce sont les adhérents du PS à jour de leurs cotisations qui le désigneront le 8 décembre prochain, après un débat interne le 1er décembre, comme nous l'a confirmé une source proche du dossier. Ne reste qu'une hypothèse, celle de l'électron libre qui n'a aucun sens compte tenue du fait que Nicolas Brien est le secrétaire départemental du PS de l'Allier, et donc son représentant légal. On voit donc mal la latitude qu'il aurait de se présenter en électron libre.

La question que l'on est en droit de se poser est donc la suivante : à quoi rime cette campagne de la Team #Brien2017, alors que ce dernier n'a pas encore été désigné par les adhérents ? C'est cette question que nous avons posé à un adhérent PS de longue date qui a lui-même été en responsabilité dans son organisation politique. Lui non plus ne s'explique pas cette campagne, compte tenu du fait qu'il y a deux candidats à la candidature. : Nicolas Brien et Bernard Pozzoli. Il faudra donc attendre que les militants à jour de leurs cotisations tranchent avant que la campagne ne commence réellement. Sans le dire nettement, ce dernier laisse donc entendre que le jeune impétrant brûle les étapes de la consultation démocratique interne au PS, comme si sa candidature était la plus légitime, voire la seule possible.

Cela nous amène à nous poser la seconde question : pourquoi Nicolas Brien, secrétaire du PS de l'Allier ne rappelle-t-il pas à l'ordre le candidat Nicolas Brien afin que le mode de désignation et les règles internes qui encadrent le processus de désignation soient respectés ? Poser la question, c'est déjà y répondre.

Ce qui nous amène à la troisième question : comment se fait-il que Nicolas Brien ne se soit pas mis en retrait de ses fonctions de secrétaire fédéral, au moins durant la période qui précède la désignation des candidats aux législatives, compte tenu du fait qu'il est lui-même candidat ?

Certains pourraient nous objecter que tout ceci ne nous concerne pas, que cela fait partie de la tambouille interne du PS. Certes, mais cela nous éclaire cependant sur le fonctionnement des Partis politiques d'aujourd'hui, en qui certains, ne voient que des tremplins susceptibles de favoriser leur plans de carrière. La cause de l'abstention grandissante, élections après élections, est aussi à rechercher de ce côté-là.

Philippe Soulié

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :