Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ancien Président du Conseil départemental, Jean-Paul Dufrègne a déclaré sa candidature sur la première circonscription de l'Allier. Ainsi donc, les choses se précipitent sur le département, et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'heure n'est plus à l'entente cordiale entre les différentes sensibilités qui composèrent naguère le Front de Gauche, car les candidatures fusent de toute part, comme si chacun tentait de s'imposer comme l'héritier de feu "l'humain d'abord".

Jean-Paul Dufrègne le 11 mars 2015 en visite à Désertines. Photos Didier Ciancia ©

Il est vrai que le Front de Gauche a largement volé en éclats, surtout depuis les élections régionales qui avaient vu deux listes issues de cette alliance, s'opposer dans un duel fratricide. Depuis, beaucoup de citoyens qui avaient placé une partie de leurs espoirs dans cette union des Partis à la gauche du PS ont déserté cet assemblage improbable et se sont retirés, certains d'entre eux préférant mener le combat de résistance dans la rue, notamment en se mobilisant contre la politique pro-patronale du gouvernement Valls.

Aujourd'hui que le paysage politique est en partie dévasté, les impétrants annoncent leurs candidatures les uns après les autres, ce qui laisse augurer du nombre de panneaux qu'il va falloir aligner devant les bureaux de vote au premier tour des législatives. Car les annonces vont probablement se multiplier, et même la crainte de ne pas atteindre les 5% qui ouvrent le droit au remboursement des frais de campagne ne semble pas dissuader les plus téméraires d'entre eux.

Évidemment, ce n'est pas le cas de Jean-Paul Dufrègne. Il dispose en effet d'une notoriété qui devrait lui assurer un score confortable, mais pas forcément suffisant pour accéder au second tour. Et si c'était le cas, il lui faudra alors composer avec les insoumis, qui certes n'ont pas encore désigné de candidats sur les circonscriptions, mais qui sont déjà entrés en campagne et se disent déterminés à faire appliquer par la suite le programme "L'avenir en commun" de la France insoumise.

 

Déclaration de Jean-Paul dufrègne sur sa page facebook

Je suis CANDIDAT.

L'annonce officielle a été faite à la presse écrite hier, je suis candidat à la prochaine élection législative de Juin 2017 sur la première circonscription de l'Allier.
Plusieurs candidatures ayant été annoncées, il était devenu nécessaire de faire connaitre la mienne.

J'ai en effet accepté de donner une suite positive à la sollicitation que m'a faite le parti communiste de me soutenir dans la démarche de rassemblement que je veux initier sur cette circonscription.

Celles et ceux qui me connaissent savent que j'ai exercé les fonctions qui m'ont été confiées dans le cadre de mes différents mandats avec le souci de la proximité et du développement des territoires.

En tant que président du Conseil Général pendant 7 ans, je me suis particulièrement investi dans une mission nationale concernant l'avenir des territoires ruraux et leur place dans la société de demain, notamment dans le cadre du phénomène de métropolisation auquel nous assistons.

L'Allier possède des atouts formidables avec un patrimoine naturel et architectural qui forge son identité. De plus en plus de français imaginent un projet de vie dans des territoires comme le nôtre .

Je vous propose d'être un véritable relai entre ces aspirations et l'échelon national qui doit entendre et comprendre ce phénomène de mutation sociétale.
Je remercie Valérie GOUBY, conseillère départementale du canton de Dompierre et maire adjointe de cette commune d'avoir accepté d'être ma suppléante à cette élection. Sa connaissance des dossiers locaux et départementaux sera précieuse dans ce parcours qui nous attend.

Nous reviendrons rapidement devant vous pour vous présenter les principaux axes de notre projet que nous souhaitons enrichir lors des rencontres que nous organiserons en de nombreux points sur cette grande circonscription.

Jean-Paul Dufrègne

Tag(s) : #Le département

Partager cet article

Repost 0