Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est un nouveau différent qui oppose certains élus de l'opposition au Conseil municipal de Montluçon. Après l'affaire de la motion en faveur des migrants qui avait provoqué un premier clash, la délégation de pouvoir d'Abdou Diallo au Maire de Montluçon qui avait provoqué l'ire de certains élus du groupe PS, voici que le groupe de "Montluçon dès demain" est à nouveau au centre d'une polémique dont ils se seraient bien passé.

Dans le cadre de la restructuration des communautés de communes, certains élus ont été remerciés avant que ne prenne fin leur mandat (ce qui en soi est déjà un scandale comme l'expliquait Joël Lefebre, PCF) et d'autres ont été sollicités pour les remplacer en fonction de la nouvelle répartition des sièges à pourvoir. Pour la ville de Montluçon, cela faisait 5 nouveaux élus. Pour respecter le résultat des élections, le Maire a réparti les 5 sièges de la façon suivante : 3 pour la majorité et 2 pour l'opposition. Jusqu'à là, rien à dire.

Or dans l'opposition, il y a 3 groupes : "Parti socialiste/Europe écologie les verts", "l'humain d'abord", et "Montluçon dès demain". Il fallait donc trancher pour savoir quels groupes auraient un élu supplémentaire au Conseil communautaire, puisqu'il n'y avait que 2 élus supplémentaires pour 3 groupes.

La simple logique aurait voulu que cette question soit tranchée en fonction du nombre de voix obtenues par chaque liste aux dernières élections municipales. Dans ce cas cela aurait donné, un élu supplémentaire pour la liste "Parti socialiste/Europe écologie les verts" et un élu supplémentaire pour la liste "L'humain d'abord", qui en nombre de voix obtenues aux élections municipales était devant la liste de "Montluçon dès demain". Tel ne fut pas le cas. Contre toute attente, c'est à la liste "Montluçon dès demain" que le second mandat d'élu au conseil communautaire fut attribué après qu'un vote majoritaire (- une voix) du Conseil municipal du 20 décembre en ait décidé ainsi. Les nouveaux élus de l'opposition au Conseil communautaire sont donc Philippe Buvat pour la liste "Parti socialiste/Europe écologie les verts" et Sylvie Sartirano pour la liste "Montluçon dès demain" à la place de Pierre Mothet qui aurait dû être élu, si l'on avait strictement tenu compte des résultats dans les urnes.

Cette décision a logiquement provoqué la colère des élus de la liste "l'humain d'abord" qui espéraient à juste titre que la démocratie soit respectée. Joint par téléphone, Nelly Depriester a cependant précisé que son communiqué n'était pas dirigé contre la personne de Sylvie Sartirano. "Je déplore seulement que la démocratie ne soit pas respectée" a-t-elle affirmé en mettant en cause le choix du Maire.

De là à penser que le maire choisi lui-même les opposants à qui il aura affaire dans l'hémicycle de la nouvelle communauté de communes, il y a un pas que certains ne se priveront pas de franchir.

Ci-dessous la réaction de Nelly Depriester sur sa page facebook :

 

Nelly Depriester et Pierre Mothet élus sur la liste "l'humain d'abord"

Conseil Municipal hier soir : Déni de démocratie

Nous devions élire 5 conseillers communautaires supplémentaires ; le respect de la démocratie devait donner 3 sièges à la majorité ( pour un total de 23), et 2 à l’opposition : 1 au PS/EELV ( 3 au total) et 1 au Front de Gauche ( soit 2 élus montluçonnais au Conseil communautaire).
Le Maire en a décidé autrement ; fait du Prince c’est lui qui décide et qui a fait voter que ce soit la liste de A. Diallo qui ait le 2ème siège , c’est à dire Sylvie Sartirano, évinçant de fait Pierre Mothet. Naturellement les élus de la majorité ont voté comme dicté par leur chef ( tous sauf 1 dont j’ignore le nom mais dont je salue l’honnêteté)

C’est absolument scandaleux : Non respect de la démocratie, mépris des électeurs Front de Gauche.

Le choix du Maire, permet d’identifier clairement l’opposition au Conseil Municipal et encore une fois sa vision de la démocratie.

Nelly Depriester

Codicille à l'article le 22 décembre 2016 :

Les membres de l'association "Montluçon dès demain" ont souhaité apporter une précision supplémentaire pour éclairer le débat.

Ils nous précisent qu'à aucun moment, ils ne sont intervenu auprès de la majorité pour obtenir un mandat d'élu supplémentaire au conseil communautaire. La proposition leur a été faite et argumentée par le souci du maire d'introduire plus de parité au sein du Conseil. Dont acte.

Nous pouvons donc en déduire que pour introduire légèrement plus de parité au conseil, le Maire n'hésite pas à "l'imposer" à l'opposition plutôt que de l'appliquer réellement à sa propre majorité. D'ailleurs, les élus de la liste 'l'humain d'abord" n'ont pas manqué de nous faire observer qu'il n'y avait que deux femmes vice-présidentes dans l'exécutif parmi la myriade d'hommes.

Ce que nous retenons, c'est qu'au-delà de cette polémique qui peut paraître futile à certains, deux sujets majeurs sont ici pointés. Le strict respect de la démocratie et la place des femmes dans la vie publique. Dans ces deux domaines, il reste bien des progrès à accomplir.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :