Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un groupe "Front commun" s'est créé sur l'Allier parallèlement à l'initiative des "Insoumis" sur le bassin de Montluçon-Commentry-Montmarault, (il y a plusieurs mois de cela). Bien sûr, on peut légitimement s'interroger à propos de ces groupes qui se réunissent chacun de leur côté et chacun affirmant "qu'il a vocation à ressembler la vraie gauche autour de ses valeurs fondatrices". Cela à de quoi agacer les électeurs qui réclament une vraie unité, seule manière pour éviter une défaite cuisante face à une droite bien organisée et un PS, qui même s'il est au plus bas dans les sondages, n'a pas dit son dernier mot pour autant.

En réalité, c'est que la gauche de gauche est en pleine recomposition et les différents groupes qui se forment, doivent aussi assumer des ruptures parfois brutales avec les structures classiques qui fédéraient la diversité des sensibilités du mouvement social. Par exemple, l'éclatement du Front de gauche et la perte d'influence de certaines de ses composantes a eu pour effet de laisser beaucoup de militants orphelins de leurs structures, ce qui les a conduit à rechercher d'autres formes d'organisation, probablement plus horizontales comme justement la mise en mouvement des "insoumis".

La réunion/Débat du 12 décembre à Désertines devrait permettre d'y voir plus clair sur les intentions des uns et des autres. En présence de Christian Audouin, directeur du journal l'Echo, le dialogue pourra se nouer pur tenter de faire aboutir les convergences qui existent. Il est encore trop tôt pour le dire, mais cette réunion/débat pourrait constituer un tournant décisif dans cette mobilisation citoyenne en prolongement de la mobilisation dans la rue contre la loi travail.

C'est la raison pour laquelle ce débat suscite d'ores et déjà beaucoup d'espoir dans les rangs de celles et ceux qui souhaitent enrayer au plus vite cette vague ultra libérale qui a commencée à déferler il y a plus de trente ans, et a pris des proportions inouïes sous les mandats successifs de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, avec en prime une extrême droite plus que jamais déterminée en embuscade.

Sur le bassin montluçon-Commentry-Montmarault, des citoyens libres se sont levé et ont pris leurs responsabilités. Pour certains d'entre eux le choix a été de le faire en dehors des Partis en s'organisant de manière horizontale. Et ça marche. Ils vont à la rencontre des travailleurs à la sortie des usines, à la rencontre des autres citoyens sur les marchés et ils organisent maintenant des débats publics pour confronter leurs idées et préparer l'avenir.

D'autres échéances les attendent, comme celle qui consistera à désigner un-e candidat-e pour les représenter aux législatives, ce que le journal La Montagne a superbement ignoré en prophétisant les candidatures sur la deuxième circonscription par exemple, alors que ses journalistes avaient rencontré le groupe des insoumis peu de temps auparavant et que cet engagement avait été clairement pris devant eux ce jour-là.

Dans tous les cas, ces questions seront abordées lors de ce débat ou ceux qui suivront, car les "insoumis" et ceux qui souhaitent les rejoindre n'en resteront certainement pas là. Mais n'anticipons pas au delà du raisonnable. Retenons ce premier rendez-vous qui constituera un moment privilégié de l'expression démocratique et citoyenne. Retenons simplement cette date :

Le lundi 12 décembre 2016, à 18h, salle des fêtes de Marmignolles à Désertines

Le Maire de Désertines, Christian sanvoisin sera présent pour saluer les participants.

Salle des fêtes de Marmignolles à Désertines

Les "insoumis" du bassin Montluçon-Commentry-Montmarault organisent une réunion/Débat à Désertines
Tag(s) : #Desertines

Partager cet article

Repost 0