Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué de presse des amis de Pierre Brizon

le 8ème rassemblement de Rocles, pour la réhabilitation des 639 fusillés pour l’exemple de 14-18, a encore été un succès avec 85 participants dont 2 Conseillers départementaux, 3 Maires et au moins 5 Conseillers municipaux, mais aussi par la présence et la prise de parole de Jean-Claude Pételet, petit-fils de Claude Pettelet, un des 6 fusillés de Vingré, originaire de l’Allier (La Guillermie). Vous trouverez en 2ème page l’interview qu’il a donnée à La Montagne lors du rassemblement ainsi que l’intervention faite par Olivier Mathieu au nom de notre association. Ont également pris la parole : Robert Bougerolle, Maire de Rocles ; Marie-Françoise Lacarin au nom des Conseillers départementaux qui appelaient au rassemblement ; Jean-Noël Dutheil pour l’Institut d’Histoire Sociale CGT du Bourbonnais (qui cette année appelait pour la 1ère fois au rassemblement) ; Vincent Présumey pour la FSU ; Jacques Lachaise pour la Libre Pensée. Etaient également représentés dans l’assistance : l’Association Républicaine des Anciens Combattants et l’Association Nationale des Anciens Combattants et amis de la Résistance, avec leurs porte-drapeaux ; la Ligue des Droits de l’homme ; le Mouvement de la Paix ainsi que des militants de la Fédération anarchiste. Enfin, l’Union départementale CGT-Force Ouvrière soutenait cette année le rassemblement de Rocles.

Forts de ce succès, nous organisons, comme tous les ans, le SAMEDI 3 DÉCEMBRE 2016 à 10h00, avec la municipalité de Lapalisse, la Libre Pensée de l’Allier et le Parti Radical de Gauche, un nouveau RASSEMBLEMENT à LAPALISSE devant le monument en hommage «Aux défenseurs de la République victimes du Coup d’État du 2 décembre 1851 » de Napoléon III.

En 2016, le rassemblement pour continuer à défendre la République, ses fondements et ses acquis est plus que jamais à l’ordre du jour !

Aujourd’hui, la crise du régime bonapartiste instaurée par de Gaulle en 1958 s’approfondit de plus en plus, provoquant une décomposition accélérée de ce régime et de tous les partis institutionnels, dans un contexte de crise conjointe de l’Union européenne et à l’échelle mondiale.

Menace du terrorisme utilisée par le gouvernement pour imposer la prolongation de l’Etat d’urgence permettant le développement des confrontations  communautaristes, l’interdiction de manifestations syndicales, démocratiques et associatives, la mise en place d’un dispositif répressif qui criminalise l’action syndicale (syndicalistes de Goodyear, militants syndicaux dockers du Havre, délégués syndicaux d’Air France) ; dislocation du Code du travail avec la loi El Khomri, la soi-disant « Loi Travail » qu’il faudrait mieux appeler la« Loi Capital » ; annonces de fermetures de sites industriels et multiplication des licenciements ; le candidat aux présidentielles, François Fillon qui, quant à lui, promet, s’il est élu la suppression de 500 000 emplois de fonctionnaires ; menaces de révision de la loi de 1905 …

Alors, oui, le rassemblement pour continuer à défendre la République, ses fondements et ses acquis est plus que jamais nécessaire.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :