Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouveau communiqué de Nicolas Brien. Cette fois-ci le candidat du Parti socialiste nous reparle de l'hôpital de Montluçon. Une petite précision tout de même, il affirme que seuls RMB, RJFM et la semaine de l'Allier avaient relayé un communiqué datant du 15 septembre. En fouillant dans les archives du site et des boites mail de regardactu, nous n'avons trouvé aucune trace d'un tel communiqué. Mais il est possible qu'il nous ait échappé.

Ci-dessous le communiqué de Nicolas Brien :

Communiqué de Nicolas BRIEN, Conseiller municipal de Montluçon, Député suppléant

L’hôpital de Montluçon finit l’année avec une bonne nouvelle.

Le 15 septembre dernier, Nicolas BRIEN, député-suppléant, annonçait un accord avec l’ARS pour augmenter le nombre de médecins à l’hôpital de Montluçon. Il s’agissait d’assouplir le plafond imposé par le COPERMO, en diminuant le recours aux intérimaires (les très couteux « médecins mercenaires ») et en procédant à des embauches permanentes.

Certains médias (RJFM et RMB, La Semaine de l’Allier1) avaient relayé l’information auprès des Montluçonnais, d’autres avaient passé sous silence cette nouvelle qu’ils avaient jugée sans importance.

A la surprise générale, cette bonne nouvelle avait fait l’objet d’une campagne de dénigrement. Le Président du Conseil de Surveillance de l’Hôpital, Maire de Montluçon, Président de la Communauté d’Agglomération, Rapporteur Général du Budget de la Région, Président de la Commission Economie du Conseil Régional, Conseiller Régional, etc avait réagi en qualifiant l’annonce de « mensonge ». Le responsable local du parti « Les Républicains » avait tenu des propos outranciers, allant jusqu’à qualifier de « malade » le député-suppléant et « d’informations erronées » les propos rapportés.

Trois mois plus tard, après contact auprès des services de l’ARS et de la direction du centre hospitalier, il apparait que les engagements sont tenus et que l’accord est en passe d’être respecté. Quatre recrutements sont bel et bien finalisés ou en cours de réalisation :

  • Un gastro-entérologue
  • Un spécialiste des soins palliatifs
  • Un psychiatre (janvier)
  • Un orthopédiste (février)

Par ailleurs, l’Inspection du site de Chatelard demandée par le député-suppléant au Ministère de la Santé a bien été conduite. Nous pouvons annoncer que le rapport sera rendu en janvier, avec des pistes déterminantes pour l’avenir de la psychiatrie à Montluçon, pour les patients comme pour les soignants.

Après cet épisode lamentable, et constatant cet épilogue heureux, deux questions se posent :

- Y a-t-il encore un président du conseil de surveillance à l’hôpital de Montluçon ou est-il en vacances à Lyon ?

- Existe-t-il encore un responsable à la tête de l’UMP sur la 2ème circonscription de l’Allier qui maitrise sa langue et ses dossiers ?

La réponse est simple : l’hôpital de Montluçon ne les attend pas pour se redresser.

Montluçon, le 22 décembre 2016


1 http://www.lasemainedelallier.fr/2016/09/15/de-bonnes-nouvelles-pour-lhopital-selon-nicolas-brien/


2 http://www.lesrepublicains03.com/single-post/2016/09/16/Un-candidat-malade-de-ses-ambitions---communiqu%C3%A9-de-presse

Nota :

COPERMO : Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins

 À la suite de ce communiqué, nous avons tenté de joindre Lionel Vidal, le directeur du Centre hospitalier de Montluçon, afin qu'il nous confirme le recrutement des deux médecins ( un gastro-entérologue, et un spécialiste des soins palliatifs) et le recrutement en devenir de 2 autres médecins ( un psychiatre et un orthopédiste). Or, Monsieur Vidal a refusé de nous répondre sur ces points précis, se réfugiant derrière une soit disant "obligation de réserve". Voir sa réponse ci-dessous :

Réponse de Lionel Vidal à regardactu

C'est oublier un peu vite que le devoir de réserve concerne uniquement l'expression des opinions personnelles (1). Or nous ne demandions pas quelle était l'opinion du Directeur, mais simplement de confirmer ou d'infirmer une information qui nous était parvenue par l'intermédiaire d'un élu. En refusant de nous transmettre une simple information purement factuelle, il est clair que celui-ci fait de la rétention d'informations, qui pourtant devraient être accessibles au public.

Les Montluçonnais ont le droit de savoir si oui ou non des recrutements ont eu lieu et dans quels services. Au-delà, on peut légitimement se demander à quoi peut bien servir un service de communication avec, qui plus est, à sa tête un directeur de la communication, si ce dernier se réfugie systématiquement derrière un soit disant "devoir de réserve", brandit avec une certaine désinvolture pour empêcher la presse de faire son travail de vérification.

Nous n'avons donc pas pu faire les recoupements nécessaires pour vérifier l'information selon laquelle 4 médecins auraient été effectivement recrutés ou en voie de l'être dans les prochains mois. On peut donc légitimement se demander s'il ne s'agit pas encore d'un effet d'annonce ne reposant que sur une vague supposition. Pour quelle raison en effet, le directeur de l'hôpital refuserait-il de confirmer cette information (si cette dernière est authentique), alors que son service de communication se démène pour brosser un tableau idyllique de la situation dans les services, comme le prouve le communiqué du 9 décembre (voir ci-dessous) qui nous a été envoyé en guise de réponse, sans pour autant nous apporter les éclairages nécessaires à propos des recrutements réels ou supposés ? Alors nouvel enfumage ou non, c'est au lecteur de trancher.

 

Recrutement de 4 médecins ? Le Directeur de l"hôpital ne confirme pas les affirmations de Nicolas Brien
Recrutement de 4 médecins ? Le Directeur de l"hôpital ne confirme pas les affirmations de Nicolas Brien
Recrutement de 4 médecins ? Le Directeur de l"hôpital ne confirme pas les affirmations de Nicolas Brien
Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0