Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaque semaine ou presque, la coordination nationale de défense de l'hôpital public et des maternités de proximité, fait le point sur les luttes que mènent les personnels de santé pour maintenir à flot ce service public tellement essentiel pour la population.

Pendant les fêtes et alors que de nombreuses familles et amis feront la fête, eux seront au travail pour sauver des vies et apaiser les souffrances des patients. Nous avons une pensée pour tous ceux qui se dévouent ainsi au service de la collectivité. Sans eux, le monde ne serait pas supportable.

Pourtant, les hôpitaux sont attaqués de toute part. La chasse aux économies réduit considérablement leurs moyens, et comme d'habitude, c'est le petit personnel qui trinque. 22 000 suppressions d'emplois ont été programmées par le gouvernement de Valls/Hollande. Concrètement, cela veut dire moins d'infirmières, moins d'aides soignantes, mais aussi moins de personnel administratif pour gérer les dossiers, donc des services qui fonctionnent en sous-effectifs permanents.

Le COPERMO (comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins), c'est la bête noire de tous les soignants, car derrière ce vocable bureaucratique, se cache une terrible réalité : La volonté de réduire les moyens alloués à la santé.

A Montluçon, le personnel en sait quelque chose. Beaucoup de postes ont été supprimés et ceux qui restent doivent aller toujours plus vite, faire une croix sur les pauses, avec de surcroît, la peur permanente de commettre la faute irréparable, car dans ce métier, les fautes ne pardonnent pas. Nombreux sont celles et ceux qui sont au bord du burn-out.

C'est pourquoi, que ce soit à Montluçon ou ailleurs, ce que les hospitaliers réclament avant tout c'est plus de personnels soignant auprès des malades afin de soulager la charge de travail toujours plus écrasante, et pas seulement des médecins.

Le fait que le candidat socialiste aux prochaines législatives, se vante d'avoir obtenu un "assouplissement du CODERMO" et la création de 4 postes de médecins (ce qui reste à prouver d'ailleurs) ne changera pas grand chose aux conditions de travail des soignants qui devront continuer à courir de chambre en chambre pour s'occuper des malades. En réalité, c'est toute la politique sanitaire décidée par les crânes d'œuf dans la capitale qu'il faut revoir. Au demeurant, nous n'avons pas besoin de députés qui votent des lois iniques et font tout ensuite pour y échapper localement en courant de ministères en ministère, que ce soit pour l'hôpital, la desserte ferroviaire ou tout autre service public indispensable pour satisfaire les besoins des populations, car alors, ce ne sont pas des élus qu'il nous faut, mais des VRP.

L'hôpital va mal ! On se tue à le répéter. Il faut mettre un terme aux politiques libérales imposées par l'Europe, qui détruisent toutes les formes de solidarité. Pour s'en convaincre, il suffit de faire un tour d'horizon des luttes qui témoignent d'un mal être généralisé dans les hôpitaux et du mécontentement qui grandit, y compris parmi les usagers. C'est la raison pour laquelle regardactu continuera à relayer cette lettre d'information afin de favoriser une prise de conscience collective, et une solidarité effective avec les personnels hospitaliers.

La synthèse qui suit, les médias classiques n'en font que rarement état. Pourtant, ce ne sont pas des faits inventés. Et surtout cela prouve une chose. Ce qui se passe à Montluçon n'est pas un fait isolé. C'est le résultat de choix stratégiques au niveau national. Les gouvernements socialistes ou de droite avant eux préfèrent sanctuariser le budget de l'armée et sacrifier celui de la santé, et de tous les autres services publics, qui contribuent à la redistribution des richesses créées par tous les citoyens, sous forme de services fondamentaux. Si la population n'en prend pas conscience, alors nous perdrons tous les merveilleux conquis issus de 36, puis du Conseil national de la résistance, et nous entrerons dans une ère d'incertitude où le "chacun pour sa gueule" sera la règle.

Philippe Soulié

 

COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE

des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité

 

INFOS Semaine 51 du 19 au 23 décembre 2016

 

DECAZEVILLE… BREST…BASSIN DOLOIS… NIMES... CLERMONT-FERRAND… BÉCLERE… CHATELLERAULT… THANN… COLLECTIF des 39… LA SÉCU… CULTURE ET SANTÉ…

 

 

DECAZEVILLE

 

Decazeville ne doit pas perdre sa maternité

«Il faut s'indigner !» Lancé à une assemblée forte de plus de cent cinquante personnes, l'appel de Maxime Gaillac a fait planer, l'espace d'un instant, l'esprit de Stéphane Hessel entre les murs de la salle municipale d'Aubin.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/12/18/2481331-tous-ensemble-fait-bloc-face-a-l-ars.html

 

BREST

 

Le Collectif Brestois de défense de l'hôpital public agit !

« Environ 80 personnes de tous horizons suivent de près les activités, même si toutes ne participent pas à chacune de nos réunions… »

http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/le-collectif-brestois-de-defense-de-l-hopital-public-agit-21-12-2016-11340077.php

 

BASSIN DOLOIS

 

Le SAMU une urgence pour les territoires


L'Agence Régionale de la Santé (ARS) veut supprimer, au 1er mars 2017, une équipe de SMUR (Service mobile d'urgence et de réanimation) sur le bassin Dolois. Pour l'instant, il en existe deux qui fonctionnent 24h sur 24H pour une population concernée de 100.000 habitants, de St Vit sud à Auxonne, de Pesmes à Poligny… A titre de comparaison pour la région de Lons le Saunier, 60.000 habitants, il existe deux équipes, et une équipe pour la région de Gray, 19.000 habitants.
 

NIMES

 

Les urgences du CHU en grève dès mardi 20 décembre

Les agents vont entamer un mouvement reconductible dès mardi, à l'appel de Force ouvrière. Illustration d'un ras-le-bol massif des salariés du CHU, les agents des urgences ont décidé de se mettre en grève, mardi 13 décembre, dès 8 heures du matin. "Cela fait six mois qu'on fait des réunions et six mois qu'on n'avance quasiment pas, déplore Alain Soler (FO). 80 % des agents en ont tellement marre qu'ils ont décidé de faire grève".

http://www.midilibre.fr/2016/12/09/les-urgences-du-chu-en-greve-des-mardi,1437782.php

 

CLERMONT-FERRAND

 

Les CHU, hôpitaux référents par excellence, manquent aussi de personnels.

Les personnels du CHU ont organisé une opération spectaculaire, ce vendredi matin, dans le hall d’accueil de l’hôpital Gabriel-Montpied : des infirmières étendues au sol, pour crier leur détresse. «L’hôpital tue ses soignants » peut-on lire depuis quelques jours sur la façade des urgences du CHU. Ce vendredi 9 dcembre, les personnels ont donc logiquement organisé une opération “cimetière” dans le grand hall de l’hôpital. On nous a fait des promesses… qui restent des promesses, et ça ne nous suffit plus.

http://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/sante/2016/12/09/puy-de-dome-operation-cimetiere-au-chu-de-clermont-ferrand_12202626.html

 

BÉCLERE

 

Des moyens d’urgences de l’hôpital Béclère

16 déc. 2016 — Les urgences reconduisent le mouvement, ils ont toujours besoin de votre soutien, partager et faites signer la pétition. Merci

Communiqué de Presse de ce jour, Les Urgences reconduisent le mouvement...

https://www.facebook.com

 

CHATELLERAULT

 

A Châtellerault on se bat pour garder l'hôpital

Une centaine de postes supprimés, voire bien davantage, à cause des politiques budgétaires constamment en baisse. D’autres établissements dans le département pourraient connaître le même sort suite à la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire qui accélère les amputations dans les effectifs de personnel..

http://reve86.org/soutien-au-centre-hospitalier-nord-vienne-loudun-chatellerault/

 

COLLECTIF des 39

 

Réunion-Forum le 14 janvier 2017 de 14h à 19h à Montreuil à l’initiative du Collectif des 39

En 2017, l’hôpital Sainte-Anne fêtera ses 150 ans d’existence. L’occasion pour son personnel de témoigner de l’histoire de cette grande maison.

ttp://www.collectifpsychiatrie.fr/

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2016N49244

 

THANN

 

La remise en fonctionnement 24h/24 des urgences de Thann

est écartée

Suspendue depuis le 7 novembre pour six mois, en raison notamment du départ de quatre médecins, les urgences de Thann (Haut-Rhin) ne vont pas rouvrir leurs portes 24h/24. Cette hypothèse a été écartée à l'issue d'une réunion du comité de pilotage, annonce l'ARS Grand-Est dans un communiqué. des médecins libéraux.

http://www.coordination-nationale.org/regions/alsace/Thann/POLITIQUE%20DE%20SANTÉ.pdf

 

SÉCU ARTICLE DE MÉDIAPART

 

Comment maintenir le déficit de la Sécu pour l'affaiblir et poursuivre dans le même temps les restructurations dans les hôpitaux publics ?

L’assurance maladie consacre 3,1 milliards d’euros par an à la dialyse, au détriment de la greffe pourtant moins coûteuse et plus efficace pour les patients atteints d’insuffisance rénale terminale. Mais la dialyse assure aux établissements de santé soumis à la tarification à l'acte de confortables revenus.

http://www.coordination-nationale.org/Divers/ATT00010.pdf

 

CULTURE ET SANTÉ

 

BONNES FÊTES DE FIN D’ANNÉE A TOUTES ET TOUS

 

« Toutes les infos sur le site de la Coordination Nationale »

Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost 0