Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un collectif pour la création de maisons de santé s'est monté sur le département pour faciliter la création de maisons de santé. C'est que la situation sanitaire s'est fortement dégradée durant les dernières années, et des villages entiers manquent cruellement de professionnels de santé, alors que dans le même temps, la population dans certaines de nos campagnes est de plus en plus âgée. Voici le texte qui a été communiqué à regardactu :

Communiqué de l'union syndicale des médecins des centres de santé :

Créer un centre de santé, c’est simple, efficace et économiquement soutenable !

Qui l’aurait dit et même pensé il y a encore 20 ans quand on qualifiait avec compassion les centres de santé de dispensaires et de gouffres financiers ?

Depuis 10 ans, lentement mais surement la démonstration a été apportée de la pertinence médicale et sociale des centres de santé mais aussi que leur modèle économique et institutionnel, certes perfectible , était plus soutenable qu’il n’avait été dit par les institutions et parfois par leurs propres promoteurs.

Contre les Déserts Médicaux

Et au moment où la crise de la démographie médicale conjugué aux aspirations des professionnels de santé à changer de modèle d’exercice et de pratique, où la transition épidémiologique conjuguée à la crise économique et sociale, les centres de santé sont devenus des instruments de lutte redoutablement efficaces contre les déserts médicaux, en ville comme à la campagne.   

Depuis 5 ans, de plus en plus de collectivités ( communes, intercommunalités) ont franchi le pas, rejoints par des associations, en particulier d’usagers et par des établissements de santé : elles créent des centres de santé, souvent de soins primaires, intégrés aux autres services de santé du territoire, en partenariat et complémentarité avec les acteurs de santé libéraux, hospitaliers et médico-sociaux.

La Ferté Bernard, Connerré, Amplepuis, Saint Cosme en Vairais, Port la Nouvelle, La Fresnay sur Sarthe aujourd’hui, L’Huisserie en Mayenne, Chalette sur Loing, Le Mans, La Roche sur Yon demain, et bien d’autres encore… Beaucoup de ces nouveaux centres ont été accompagnés ou à tout le moins conseillés par l’Union Syndicale des Médecins des Centres de Santé. L’USMCS a acquis une expertise qu’elle met au service bénévolement de tous les porteurs de projet: informations sur le cadre réglementaire et sur le statut des professionnels de santé salariés des centres, analyse des besoins de santé territoriaux et populationnels, définition des réponses en termes de taille d’équipes et de structure, aide à l’élaboration du modèle médico-économique et à la rédaction des projets de santé et des règlements intérieurs, diffusion des offres d’emploi, accompagnement global….

L’Union syndicale a tissé un partenariat avec la FNCS

Pour cette mission, l’Union Syndicale a tissé un partenariat avec la Fédération Nationale des Centres de Santé, organisation représentative des gestionnaires de centres de santé qui permet de répondre à toutes les nouvelles demandes de création de centres de santé sur tout le territoire.

L’Union travaille à une boite à outils pour les porteurs de projet qui réunira à terme toutes les informations indispensables à la bonne conduite de création d’un nouveau centre

 

Le collectif de santé a également adressé un courrier aux élus des communautés de communes du Puy de Dôme dont voici le texte :

 

Le collectif de santé , aux élus des communautés de communes :

 

Madame, Monsieur,

 

L'accès à la santé devient de plus en plus problématique sur le territoire de votre communauté de communes. La nouvelle communauté de communes sera confrontée également aux mêmes difficultés.

 

D'après un diagnostic réalisé à la demande du SMADC en 2010, les communautés de communes du Pays de St Eloy et de Menat étaient placées en niveau d'urgence 1 (urgence maximale), celles de Cœur de Combrailles et de Pionsat en niveau d'urgence 2.

 

L'étude réalisée précisait également que « tous les territoires se retrouveraient à moyen terme avec une densité médicale catastrophique qui pourrait devenir un frein important à l'attractivité du territoire ».

 

Ces problèmes sont amplifiés si l'on considère les caractéristiques de la population : grand nombre de personnes âgées, de personnes seules, faible niveau de revenu, habitat dispersé et absence de moyens de transport....

 

Or le droit à la santé est un des droits prioritaires pour tout être humain et l'accès à un médecin est l'un des premiers services d'intérêt général que les habitants souhaitent voir maintenus.

 

Devant ce constat, des habitants ont décidé de se réunir en collectif pour un meilleur accès à la santé pour tous. Ce collectif a pour objectif de créer une association dédiée à ce projet et souhaite rassembler toutes les personnes, élus, professionnels de santé, habitants qui souhaiteraient agir dans ce domaine.

 

D'ores et déjà, nous avons prévu d'organiser une réunion publique le 18 mars 2017 dont le contenu serait le suivant :

 

  • diagnostic santé du territoire (données socio-économiques, offre médicale)

  • intervention d'Eric MAY, Président de l'Union Syndicale des médecins de centre de santé : présentation du fonctionnement et de l'intérêt d'un centre de santé

  • débat : quel projet de santé mettre en œuvre sur notre territoire ?

 

Nous estimons que la création d'un centre de santé est une solution efficace et adaptée à la crise de la démographie médicale. Il s'agit, en effet, de ne pas se contenter de gérer l'existant mais d'envisager l'avenir en attirant de nouveaux médecins.

Or la structure « centre de santé » semble correspondre aux aspirations des professionnels de santé, le statut de salarié étant demandé par 67% des jeunes médecins.

 

Nous vous remercions par avance de l'intérêt que vous voudrez bien porter à ce projet.

 

Nous sommes à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur la problématique santé de votre territoire et recueillir vos avis et suggestions.

 

Nous vous prions d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.

 

Le 17 novembre 2016

 

Pour le collectif, Katherine DESCHERE

 

Tag(s) : #Le département

Partager cet article

Repost 0