Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans les colonnes de regardactu, nous avons souvent dénoncé les grenouillages des élus qui consistent pour l'essentiel à préserver leur emprise sur la collectivité en s'assurant la maitrise des différents leviers du pouvoir, y compris, à des fins parfois personnelles, comme le prouvent les nombreuses affaires qui émergent en ce moment. D'une manière générale, ces méthodes et ces pratiques sont de plus en plus réprouvées par la population.

 

Cela n'empêche pas pour autant le système de perdurer. Cependant, certains élus le dénoncent, et sans préjuger de ce qu'eux-mêmes feraient s'ils étaient en responsabilité aux mêmes postes, on ne peut que se féliciter du fait qu'ils assument une posture de veille citoyenne qui nous permet d'avoir connaissance des "combinacionnes" que le grand public ne soupçonne même pas.

Sylvain Boudier nous a transmis un texte assez court qui illustre parfaitement des pratiques qui se situent à la limite de légalité, sans pour autant enfreindre la loi. Seulement l'esprit de la loi, mais c'est déjà trop...

Ci-dessous l'analyse de l'élu du groupe d'opposition "Commentry pour tous" :


Hier soir, le Président (doyen des deux anciennes communautés de communes), a convoqué une réunion informelle des élus Communautaires.

Cette réunion avait pour objectif de présenter à l'ensemble des conseillers, le travail préparatoire des Maires. Il s'agissait, en réalité, d'informer l'ensemble du Conseil de la manière dont les Maires s'étaient distribué les Vices Présidences et l'indemnité qui va avec.

Pour verrouiller le tout, le Président a décidé de procéder à un vote fictif à valeur de "sondage" afin d'anticiper l'élection définitive (la seule légale) de vendredi. Ceci permet de s'assurer qu'un simple conseiller ne se présente pas face au candidat-maire pressenti. Si le cas s'était présenté, les deux jours avant vendredi auraient permis d'opérer les tractations nécessaires pour assurer l'élection du candidat initialement pressenti.

Nous avons donc appris que Bruno Rojouan serait Président de la nouvelle Communauté de Communes à la place de Claude Riboulet qui hérite de la première Vice-Présidence aux finances. Il faut dire que le Maire de Commentry excelle dans le domaine des finances et tout le monde se souvient du budget inexploitable qu'il avait imaginé soumettre aux votes de son Conseil municipal en 2016...

Bien sûr, il nous a été donné deux ou trois arguments pompeux pour justifier le jeu de chaises musicales entre les deux ex-Présidents de com/com. Ceci rassurera tous les mauvais esprits qui s'imaginaient que Bruno Rojouan avait renoncé à sa place de conseiller départemental au profit de Claude Riboulet en échange de la Présidence de la future grande com/com.

Une petite dizaine d'élus, choqués par ces basses manœuvres politiciennes a refusé de se soumettre au vote fictif, d'autres ont opté pour le vote blanc, une grande majorité des élus ont accepté de prendre part au vote, qualifié pour la circonstance de "vote-sondage" par Bruno Rojouan. Il n'y aura donc pas de surprise vendredi, lors de l'installation du conseil communautaire, tout est bien verrouillé.

Sylvain Bourdier - Conseiller Communautaire.

Tag(s) : #Commentry

Partager cet article

Repost 0