Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Clermont-Ferrand le 21 Janvier 2017 – Une quarantaine de militants a participé à une action de drapage de façade sur la permanence de M Hortefeux eurodéputé. Ils souhaitaient ainsi interpeller l'élu qui s'apprête à voter  entre les 14,15 ou 16 février prochains pour le traité de libre échange entre le Canada et l'Europe, nommé CETA. Cette action s'inscrit dans la journée de mobilisation européenne  contre le CETA. Les militants ont choisi de passer à l'action de désobéissance civile non-violente pour s'opposer à ce traité.

A 14h, les 40 militants du collectif comprenant les associations ANVcop21, Attac, Alternatiba,et des citoyens, ont donc débarqué au niveau de la permanence de M Hortefeux avec deux échelles. Ils ont tendu une banderole devant la permanence avec le message : « En votant pour le CETA, votre eurodéputé M Hortefeux signe un chèque en blanc aux multinationales. » Ils ont également posé contre la porte de la permanence un chèque en blanc géant de la part de M Hortefeux à l'ordre des multinationales.

Vers 14h les militants opposés au CETA ont débarqué à la permanence de Brice Hortefeux

Par cette action symbolique, les militants souhaitent dénoncer ainsi un traité qui leur semble antidémocratique et qui transférera des pouvoirs abusifs aux multinationales, laissant les Etats Européens impuissants. Les tribunaux d'arbitrages, mécanisme prévu dans le CETA permettront effectivement aux multinationales de poursuivre en justice les Etats et les collectivités pour des mesures et des lois protégeant l'environnement et la santé. Le forum de coopération réglementaire permettra quant à lui au gouvernement canadien et aux lobbies d'orienter la législation européenne avant même que les élus ne puissent en débattre.Si le CETA passe, il sera impossible d'adopter toute loi protectrice de la santé ou de l'environnement qui n'est pas passée dans un pays avant l'entrée en vigueur du CETA.

Cette journée d'actions désobéissantes européenne, intervient à quelques jours du passage au parlement européen  du CETA entre les 14, 15 ou 16 février prochains et alors que, en trois ans, plus de 3,5 millions de citoyen-ne-e-s européen-ne-e-s, 2000 collectivités locales, de nombreux représentants de tout bord de la société ont affirmé leur opposition ferme à ce traité. En interpellant personnellement leurs eurodéputés, les militants espèrent obtenir leur voix contre le CETA lors du vote du 14, 15 ou 16 février.

#StopCETA #CETA#ChequeenBlanc

Tag(s) : #Clermont-Ferrand

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :