Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le candidat socialiste aux prochaines élections législatives déclenche une nouvelle polémique en affirmant qu'il aurait obtenu de l'inspectrice d'académie la certitude qu'il n'y aurait aucune fermeture d'école dans la partie ouest du département et qu'aucun poste d'instit ne sera supprimé.

La publication de Nicolas Brien sur sa page Facebook provoque une nouvelle polémique

Plusieurs personnes nous ont contactés pour nous dire qu'il n'était pas possible d'affirmer une telle chose, entendu que la commission ne se réunira que début février. Il est donc prématuré d'affirmer qu'aucune annonce ne sera faite concernant la partie ouest du département.

L'annonce de Nicolas Brien s'inscrit pleinement dans sa campagne pour les législatives. Il faut donc s'attendre à d'autres annonces du même type dans les semaines qui viennent.

Sylvain Bourdier, conseiller municipal à Commentry a aussi vivement réagi et s'est fendu d'un communiqué de presse dans lequel on sent poindre un certain agacement. Le voici ci-dessous :

 

Communiqué de De Sylvain Bourdier Conseiller municipal de l'opposition à Commentry.

Je m’étonne que Nicolas Brien -candidat Socialiste à la députation – puisse affirmer qu'il n'y aura pas aucune fermeture d’école rurale, et qu’aucun poste de professeur des écoles ne sera supprimé et ce après un entretien avec la directrice académique des services de l’Education Nationale (cf déclaration Facebook du mardi 24 janvier 2017). Si tel était le cas, il faudrait nous questionner sur le rôle des commissions techniques paritaires tenues à l'écart des petits arrangements de l'héritier de Monsieur Lesterlin.

Ces déclarations viennent en contradiction avec ce qui m'est rapporté par les syndicats et les élus. En effet, ils me font part de leurs inquiétudes sur les menaces de fermetures de classes dans notre département. Dans certain cas, une fermeture de classe peut conduire à la fermeture de l'école et c'est ainsi que quatre fermetures d'écoles sont à craindre.

Il convient donc d'être vigilant et de rester mobilisé au Donjon, à Sorbier, à Moulins, à Mariol, à Montbeugny, à Trévol, à Saint Germain des Fossés, à Vallon et à Montluçon (école Lamartine) ainsi qu’à Commentry.

L’éducation de nos enfants et les conditions de travail des personnels de l’éducation nationale ne sont pas un jeu. Il est important d’être précis et d’éviter les effets d’annonces électorales.

Sylvain Bourdier, Conseiller municipal de Commentry.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :