Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est rien de dire que le personnage est sulfureux. Henry de Lesquin est raciste et le revendique jusque sur ses affiches de campagne où il ose même prétendre que "le racisme est une opinion". Ces propos sont particulièrement choquants et ont surtout pour but d'attirer l'attention des médias sur sa candidature aux présidentielles. Mais il lui faudra pour cela rassembler les 500 signatures d'élus, ce qui est loin d'être gagné, surtout après la condamnation dont il vient de faire l'objet.

Henry de Lequin n'hésite pas à afficher sa haine jusque sur ses affiches de campagne

Car la justice n'a pas apprécié du tout la rhétorique nauséabonde du Président de "Radio courtoisie", qui n'hésite pas à afficher son racisme et son antisémitisme de manière ostentatoire et provocante. Ce sont d'ailleurs ses propos qui lui ont valu d'être traduit en justice et condamné à 16 000 euros d'amende pour "injure publique, provocation à la haine raciale et contestation de crime contre l'humanité".

En cause notamment, les trois tweets ci-dessous qui lui avaient valu des plaintes de la part des associations de lutte contre le racisme :

- "Centrée sur le rythme, la musique nègre s'adresse au cerveau reptilien".

- "C'est le racisme des Juifs qui les a conduits au monothéisme quand ils ont privé de leurs dieux les goyim qu'ils haïssaient"

- "Je suis émerveillé de la longévité des rescapés de la Shoah morts à plus de 90 ans. Ont-ils vécu les horreurs qu'ils ont racontées? (...) La plantureuse S. Veil rescapée de la Shoah a 88 ans. A ma connaissance, elle va bien".


Les 16 000 euros qu'il devra verser aux associations de lutte contre le racisme serviront à combattre les thèses que ce triste individu tente de promouvoir. Il y a quand même une justice.

Tag(s) : #National

Partager cet article

Repost 0