Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les salarié(e)s de Carrefour étaient en grève vendredi 20 décembre dans toute la France à l’appel de la CGT. A Montluçon, la CFDT a rejoint l’appel à 2h de grève. Les responsables syndicaux ainsi que les personnels en grève ont sensibilisé les clients dans la galerie marchande et sur le parking de Carrefour quant aux dangers de la généralisation de l’ouverture des hypermarchés tous les dimanches matin (jusqu’à 13h) que voudrait imposer la Direction.

Des négociations ont lieu en effet depuis quelques semaines dans ce but. Le dialogue social selon le Patronat (mais aussi pas mal de politiques qui se sont succédés au pouvoir) est conçu souvent maintenant comme des discussions à propos des demandes patronales qui seraient soi-disant équilibrées par des compensations pour les salariés. Chacun qui a travaillé dans le privé sait bien que ce « gagnant-gagnant » est une supercherie car le poids du chômage et les pressions des employeurs sont déterminants dans les « choix » des salariés, quand il y en a.

La fin du dimanche non travaillé est bel et bien un recul social car elle remet en cause la qualité de la vie des salariés qui n’ont souvent, du fait de la multitude des rythmes de travail subis dans beaucoup de professions, que le dimanche (et encore) pour profiter de moments importants de détente, notamment en famille. Cela est particulièrement vrai pour les femmes, et on sait leur proportion dans les entreprises de distribution.

Mais la généralisation du travail du dimanche dans les hypermarchés aurait des conséquences dans d’autres professions. Pour l’instant, il n’y a pas de livraisons de produits frais le dimanche. Qu’en serait-il demain ? Des camions le dimanche ? De la même manière, des ouvertures généralisées le dimanche nécessiteraient un relais du secteur bancaire pour assurer la circulation de l’argent. Alors, les banques ouvertes le dimanche ?

Et puis, au plan économique, personne parmi les décideurs de tous poils n’a réussi à démontrer que ce qu’achèteraient les consommateurs le dimanche serait en plus de leurs courses de la semaine. Les budgets des familles ne sont pas extensibles. Par ailleurs, les entreprises de la grande distribution ont reçu comme les autres des sommes importantes du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE, 20 milliards d’euros payés par les contribuables) alors qu’elles ne sont aucunement soumises à la concurrence internationale qui était la raison de la création du CICE (avec le succès sur les créations d’emplois qu’on a vu !).

Au fait, un de ceux qui ont ouvert la « boîte de Pandorre » du travail du dimanche s’appelait Macron, un banquier par ailleurs. Un hasard. Il paraît que c’est moderne. Les salarié(e)s de Carrefour n’ont visiblement pas l’air de cet avis.

A suivre…

La CGT commerces & Services à l'initiative contre le travail du dimanche

dans la galerie commerciale du centre St Jacques

Communiqué de la CGT Commerces et services :

Face à la volonté de la direction nationale des Hypermarché Carrefour d’ouvrir ses établissements 7/7 jours, en généralisant le travail le dimanche, la CGT Carrefour réaffirme son opposition formelle au travail dominical dans le commerce qui n’est pas, n’en déplaise à Monsieur MACRON un service d’utilité public.

Pour des salariés concernés qui cumulent déjà des conditions horaires particulièrement atypiques, des bas salaires, des conditions de travail dégradées, la remise en cause du repos dominical va aboutir à encore plus de contraintes, de souffrances, avec la remise en cause de notre modèle de société. Face à une situation sociale, déjà compliquée la CGT met la direction face à sa responsabilité d’accroitre les risques psychosociaux déjà existants dans l’entreprise.

La CGT rappelle aussi l’absence de nécessité économique propre à l’entreprise et l’incertitude commerciale relative à la dite concurrence que se livre les enseignes de la distribution consistant à démultiplier les plages d’ouvertures des magasins alors que le pouvoir d’achat de la clientèle n’est pas indéfiniment extensible.

C'est dans c'est conditions que la CGT Hypermarchés Carrefour a Appellé à une journée de mobilisation vendredi dans les hypermarchés Carrefour en vue de préserver ce jour de repos commun, structurant les temps d'échanges sociaux et la vie familiale.

Le tract distribué aux usagers

Le tract distribué aux usagers

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost 0