Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Henry est agricultrice, aujourd'hui à la retraite, mais toujours membre de la Confédération paysanne. Cette militante du mouvement social encore très active sur le terrain des luttes, avait participé à une action contre la ferme des mille vaches. Convoquée par la suite à la gendarmerie, elle a refusé le prélèvement ADN auquel les gendarmes voulaient procéder sur sa personne, et figurer ainsi par la suite dans le fichier national des délinquants, au même titre que les grands criminels ou les délinquants sexuels.

C'est ce refus qui lui a valu d'être convoqué devant le tribunal, alors que cette militante exemplaire a agi à visage découvert sans essayer de se soustraire à la justice. Plus de 200 personnes l'ont accompagné au tribunal de Montbéliard ce jeudi 12 janvier où elle comparaissait pour refus de prélèvement d'ADN. En première instance, Dominique henry avait été condamnée à 4 mois de prison avec sursis et 300 € d'amende.

Au-delà, ce sont tous les militants associatifs et syndicaux qui refusent d'être inscrits au "Fichier national automatisé des empreintes génétiques" au prétexte de leur activité militante. On n'ose même pas imaginer à quoi pourrait servir un tel fichier sir l'extrême droite parvenait à se hisser au pouvoir, ce que plus personne n'exclut dorénavant. Alors que la répression contre les militants syndicaux et écologistes n'a cessé de croître (notamment depuis les manifestations contre la loi Travail) de telles dispositions sont clairement attentatoires aux libertés, et peuvent faire basculer le pays dans tous les excès, surtout avec des policiers qui votent FN à plus de 50% si l'on en croit les derniers sondages connus. La mobilisation citoyenne contre le fichage ADN n'est donc pas prête de s'arrêter de si tôt.

Ensemble a réagi par un communiqué de soutien qui figure sur la page Facebook de "Ensemble Allier"

Communiqué de "Ensemble"

Nous sommes solidaires de Dominique Henry !

Ancienne institutrice, paysanne retraitée, membre de la Confédération paysanne, Dominique Henry milite contre le productivisme et l’industrialisation de l’agriculture.

Elle a participé en mai 2014 au démontage de la « ferme des 1000 vaches » à Abbeville dans la Somme. Sur soixante participants à cette action militante à visage découvert, seuls quatre ont été arrêtés et poursuivis en justice.

Condamnée à de la prison avec sursis en 2015, sa peine a été commuée en amende avec sursis en appel, son statut de lanceuse d’alerte étant reconnu par le tribunal. Au cours de sa garde à vue elle avait refusé un prélèvement d’ADN et a été condamnée à 300 euros d’amende pour ce « délit ».

Convoquée à nouveau par la gendarmerie pour un prélèvement d’ADN, elle l’a refusé une seconde fois. Elle est donc convoquée par le Tribunal correctionnel de Montbéliard le 12 janvier 2017 à 14h.

Dominique Henry refuse d’être inscrite au fichier national automatique des empreintes génétiques. Ce fichier destiné initialement aux délinquants sexuels répertorie actuellement et pendant 40 ans, environ 3 millions de personnes mises en cause dans toutes sortes de délits excepté la délinquance en « col blanc » (d’après le texte sont « exclus du fichage les délits d'abus de confiance, abus d'autorité publique, banqueroute ou favoritisme »).

« Ensemble ! » est solidaire de Dominique Henry et appelle à se mobiliser à l’occasion de la journée organisée par le collectif de soutien le 12 janvier à Montbéliard (Doubs – Franche Comté) :

10h, prise de parole : Laurent Pinatel de la Confédération Paysanne, la CGT et le Collectif "du champ à l'assiette", membres du Collectif de Soutien, Charles Piaget, un généticien sur les prélèvements ADN, au Jules Verne à la petite Hollande,

13h, rassemblement devant la cité judiciaire pour accompagner Dominique.

14h30, après-midi consacré à l’agriculture, à la filière laitière et à l’alimentation ainsi qu’à la filière automobile avec une intervention de la CGT, au Jules Verne

Le 9 janvier 2017

 

Audience au tribunal de Montbéliard. Reportage de France3 Bourgogne

Avec Dominique Henry Agricultrice à Grand-Combes-des-Bois (Doubs), Laurent Pinatel Porte-parole de la Confédération Paysanne,Laëtitia Peyrard Avocate de Dominique Henry. Reportage France3 Bourgogne M.Meneuveaux, F.Buridant, A.Baudrand

Rassemblement de plus de 200 personnes en soutien à Dominique henry, le 12 janvier, devant le tribunal de Montbéliard

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :