Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans les commentaires concernant l'article sur la recyclerie de Bézenet, nous avons reçu le commentaire suivant :

"Les chantiers de Montluçon, les voeux du maire de la ville, vous pensez en causer ? en bien com dab" signé "administ". Voici ma réponse :

Pour répondre à cette question de manière simple : Malgré mes nombreuses demandes auprès du secrétariat du Maire je ne suis jamais informé des initiatives, ni des réunions, ni des dates des Conseils municipaux. Pourtant à chaque fois, on me promet de rajouter regardactu sur la liste des médias à prévenir....sans résultat jusqu'ici. Alors, c'est un peu facile ensuite de nous faire le reproche de ne pas être présents à certaines de ces manifestations. Par ailleurs, le Maire m'a agressé lorsque je me suis présenté pour couvrir le second tour de la primaire de la droite et du Centre. Ce dernier a estimé que regardactu n'aurait pas dû relayer le communiqué de presse de Nicolas Brien, secrétaire départemental du PS de l'Allier, qui avait commenté le premier tour de cette primaire.

Côté Parti socialiste, j'ai d'ailleurs les mêmes problèmes. Des membres de la "Team Brien" viennent "en meute" critiquer l'objectivité de regardactu, histoire de discréditer notre média, sans jamais argumenter sur le fond. J'ai même dû en bloquer certains sur la page facebook de regardactu dont les propos avaient clairement pour but d'éloigner les lecteurs y compris avec des attaques personnelles. Le Parti socialiste et ses élus ne nous invitent d'ailleurs plus non plus à aucune de leurs manifestations, mais nous critiquent lorsque nous osons en parler alors que nous n'étions pas présents, et pour cause...

Nous n'avons donc que 2 choix possibles. Soit nous faisons du journalisme de complaisance, et alors, nous avons toutes les chances de faire partie du cercle très restreint de ceux qui ont leur entrée auprès des élus et des corps constitués, mais alors, nous n'apportons pas grand chose par rapport aux médias déjà existants, qui sont bien mieux lotis que nous pour faire ce travail de relais de la parole officielle, façon "langue de bois". Soit nous refusons de coller au système et alors nous devons en assumer les conséquences et faire avec. Le fait est que regardactu est aujourd'hui "blacklisté" par la plupart des partis politiques, y compris du PC que nous avions osé critiquer lorsque ce dernier avait préféré organiser un barbecue avec les militants communistes plutôt que d'aller manifester à Guéret pour la défense des services publics. Voici donc aujourd'hui quelle est la situation.

Par ailleurs, nous ne disposons d'aucuns moyen et d'aucun revenu. Ce journal numérique repose entièrement sur le bénévolat. Il arrive parfois que nous ne soyons pas en mesure de faire face, notamment pendant la période des vœux où les sollicitations sont nombreuses. Parfois, le rédacteur bénévole se trouve encore devant le clavier à 3 heure du matin pour qu'un article paraisse dans les temps (ce fut encore le cas hier pour l'article des élections TPE, qui se termineront le 13 de ce mois, et dont pratiquement aucun média institutionnel ne parle). Cela explique parfois que des fautes ne sont corrigées que plus tard après une relecture plus attentive.

Malgré tout ça, regardactu va bientôt comptabiliser 3 000 articles depuis sa création en 2010, avec une nette accélération de ses publications depuis 3 ans. Tout ceci nous a valu la reconnaissance de la Coordination permanente des médias libres  (CPML) qui nous a intégré dans la liste des médias reconnus comme réellement indépendants. Nous sommes d'ailleurs maintenant référencés sur leur site national dans la rubrique "Pure-players"avec comme sous-titre "Libres indépendants et sur le web" à l'adresse suivante :

http://medias-libres.org/les-medias-libres/#pg-120-3

Pour nous, c'est peut être la plus grande reconnaissance et une belle récompense pour toutes ces heures passées à relayer, débattre, argumenter, informer différemment, et fournir des éléments de réflexion afin de permettre aux lecteurs de se forger leur propre opinion.

Pour cela, nous donnons une large place à l'expression syndicale et associative, car c'est sur le terrain que l'essentiel se joue et là où les changements de fond peuvent surgir pour faire véritablement bouger les lignes. Pas dans les cérémonies de vœux, où les élus se gargarisent avec des formules qui sonnent creux et ne permettent en aucune manière de saisir les véritables enjeux sociétaux.

J'espère avoir répondu à la question que se posait l'internaute qui a choisi comme speudo "Administ". Justement, qu'il vienne administrer le site avec moi quelque temps, et je ne lui donne pas une semaine avant qu'il n'enregistre les premières critiques.

Philippe Soulié

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0