Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Certains lecteurs de La Montagne ont été surpris de découvrir un article concernant la commune de Lavault-Sainte-Anne intitulé "Une micro-crèche et une Maison de Santé prévues", véritable publireportage sur les projets en devenir de la municipalité, au point que l'article en question reprend mot pour mot l'essentiel du compte-rendu municipal du 9 février 2017*.

Certes, l'article n'a pas dû donner beaucoup de peine au journaliste qui l'a rédigé. Et c'est peut être pour cette raison qu'il dresse un tableau idyllique des décisions prises par le Conseil municipal en passant par perte et profit le bilan calamiteux du Maire et de ses adjoints dans l'affaire de la Maison de retraite située sur la commune, et dont la gestion vient de leur être retirée (car ce sont les mêmes qui géraient l'établissement via l'association "Retraite à la Charité").

L'article de la Montagne qui reprend point pour point les éléments de langage du Maire, parle même de la cohérence d'ensemble du projet multi-générationnel et suggère des synergies entre le projet pavillonnaire pour personnes âgées non dépendantes et l'EHPAD de la Charité. Or, même si ce projet semble cohérent, il n'est cependant pas certain qu'il puisse se réaliser en lien avec la nouvelle gouvernance, car la situation est maintenant très différente.

La gestion de la Maison de retraite appartient maintenant à l'ACPPA (Accueil Confort Pour Personnes Âgées). Ce mastodonte regroupe 43 EHPAD et 2 500 salariés, et chacun aura compris que la stratégie globale de ces grands groupes ne se décide pas au niveau local. Il est donc bien trop tôt pour affirmer qu'un tel partenariat verra le jour, surtout avec une équipe municipale qui s'est montrée si peu clairvoyante dans la gestion du conflit qui l'a opposé aux salariés de l'EHPAD, à leur comité de soutien et à une partie non-négligeable de la population.

Même si pour l'instant, personne ne peut mesurer avec précision les conséquences pratiques du changement de paradigme que constitue l'arrivée d'un nouveau gestionnaire de taille bien plus importante, il ne faut cependant pas être grand clerc pour prévoir des évolutions non négligeables sur le prix de journée des résidants, car les grands groupes qui se partagent le marché ne sont pas des philanthropes, et l'ACPPA pas moins que les autres.

Mais ce qui reste central comme questionnement, c'est la prise en charge des personnes âgées. Quelle politique des soins ? Les effectifs seront-ils maintenus ? etc... De tout cela, le Maire de Lavault Ste Anne et ses proches resteront moralement comptables puisque en licenciant brutalement le Directeur d'alors, ils sont à l'origine du conflit qui a conduit à cette situation.

Certes, le Maire de Lavault Ste Anne voudrait bien tourner la page, et faire oublier le désavoeu que lui ont infligé les tutelles en lui retirant à lui et à son équipe la gestion de l'établissement au profit d'un grand groupe. Mais est-ce possible, et même souhaitable ? Le Maire ne doit-il pas des explications à ses administrés avant de se lancer dans de nouveaux projets. Demain les lavaultois ne risquent-ils pas d'être confrontés aux mêmes désagréments et se réveiller à nouveau avec la gueule de bois ?

Cela suppose que le Maire fournisse enfin les explications que les habitants de sa commune attendent depuis deux ans. Ne leur avait-il pas promis "Je le ferai le moment venu" ? Justement, le moment n'est-il pas venu avant de se lancer dans de nouveaux projets ?

*Comparez l'article paru dans la Montagne le 25 février 2017 avec le compte rendu du Conseil municipal de Lavault-Sainte-Anne du 9 février 2017 :

Article paru dans la Montagne le 25 février 2017

Compte rendu du Conseil municipal du 9 février 2017

 

 

Tag(s) : #Lavault St Anne

Partager cet article

Repost 0