Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 19 mai dernier, des manifestants opposés à la loi Travail avaient mis en place un barrage filtrant à la sortie de l'autoroute de Montmarault au rond-point dit "des lapins". Ce jour-là, un automobiliste avait forcé ce barrage et renversé deux militants de la CGT (lire ICI et LA).

C'est avec stupéfaction que les syndicalistes ont appris que la plainte déposée contre le conducteur a été classée sans suite, "faute de preuves et d'élément suffisants".

La CGT Allier a immédiatement réagi à cette annonce et donnera une conférence de presse le 17 février prochain. Regardactu y sera et vous tiendra informés.

Barrage filtrant mis en place par les manifestants le 19 mai 2016 (Photo archives regardactu)
 

Difficile de ne pas faire le lien avec une autre affaire. En juin dernier, un chauffeur de poids lourd qui avait forcé un barrage filtrant à Vitrolles dans les mêmes conditions avait été relaxé par le tribunal d'Aix-en-Provence, ce qui avait provoqué la colère des manifestants, certains n'hésitant pas à parler de "permis de tuer" (lire LA).

 

Communiqué de presse de l'Union départementale de la CGT de l'Allier :

Le 19 mai 2016, journée d’action contre la loi travail, les organisations syndicales contre ce texte de loi organisaient le blocage du rond-point de l’Europe à Montmarault.

Deux militants de la CGT ont été percutés par un véhicule qui avait forcé le barrage des manifestants pour ensuite prendre la fuite sur l’autoroute. Pris en chasse par la police, il a été arrêté quelques minutes plus tard.

Les deux militants percutés ont été blessés : l’un a eu 5 jours d’ITT, l’autres 45 jours.

Suite à cet accident, une plainte a été déposée contre le chauffeur du véhicule.

Nous venons d’être informés que notre plainte a été classée sans suite, faute de preuves et d’éléments suffisants justifiant des poursuites.

Une telle décision nous apparait comme scandaleuse.

Afin de nous exprimer sur le sujet et informer des suites de nous souhaitons donner sur ce dossier, nous tiendrons une conférence de presse, le vendredi 17 février à 16h30 à l’Union départementale CGT de l’Allier, 8 bis quai Louis Blanc à Montluçon.

Tag(s) : #Le département

Partager cet article

Repost 0