Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué du groupe d'appui des insoumis Commentry-Montluçon-Montmarault

Nous condamnons fermement le crime qui a touché dans son être le jeune Théo à Aulnay-sous-Bois et qui se trouve toujours en soins à l’hôpital de la ville.

Ceux qui ont regardé la télé, écouté la radio ces derniers jours, savent-ils que dans la ville préfecture de Bobigny, une manifestation de soutien à lui-même et sa famille s’est déroulé avec dignité en condamnation des actes inhumains de trois policiers fautifs de ce crime. Non, ils ne peuvent le savoir tant les informations tournaient en boucle à propos de la casse organisée par quelques dizaines de personnes cagoulées en appelant à la provocation anti-policière…

On ne peut qu’être horrifié par le forfait réalisé par ces trois policiers, choqué par l’attitude de la hiérarchie de la police nationale, du ministre de l’intérieur qui ne savent et ne veulent que relancer la thèse de l’incident malheureux. Mais de quel incident peut-on parler quand il s’agit de viol et de tortures physiques aux conséquences psychologiques énormes !

Comme les habitants d’Aulnay, ceux de sa cité des 3000, et comme tous les démocrates du pays, nous ne pouvons tolérer de tels faits et accepter le détournement des responsabilités. Nous demandons que justice soit faite et que cesse l’injure à l’intelligence humaine qui persévère à protéger ces actes odieux !

Nous sommes atterrés d’apprendre que des policiers, encore durant la nuit du 6 au 7 février, procédaient à des sommations à tirs réels à l’encontre de jeunes agitateurs dans la cité même, où cela peut-il conduire ?

C’est pourquoi nous affirmons ici avec détermination trois exigences civiques et politiques essentielles dans un tel contexte :

1°- Ces trois policiers sont indignes de porter l’uniforme de la police républicaine. Ils ne servent en rien les missions que doivent et souhaitent exercer la majorité des policiers : protéger les libertés individuelles et collectives. Ils doivent être jugés, et exclus des rangs de la police nationale.

2°-Notre solidarité va vers les victimes, vers Théo et sa famille, vers les habitants des quartiers populaires qui ont droit à une vie digne, au respect et à la reconnaissance citoyenne pleine et entière.

3°-Nous attendons de l’Etat une réaction sérieuse de reconnaissance des faits et des causes de ces inacceptables dérives.

Et nous réitérons notre volonté de travailler à faire vivre une nouvelle politique de développement social, démocratique et solidaire.

Le groupe de soutien de la France Insoumise,

Montluçon- Commentry-Montmarault.

Le 13/02/17

Tag(s) : #Montluçon, #Commentry, #Montmarault

Partager cet article

Repost 0