Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Philippe Martinez a passé toute la journée du 15 février à Montluçon et a inauguré la toute nouvelle Union départementale de la CGT à Montluçon.

C'est un emploi du temps bien chargé qui l'attendait sur place. Pour commencer, il a visité l'usine SAFRAN, puis s'est entretenu avec des salariés du commerce, et enfin s'est rendu sur le site de l'hôpital où il a pu échanger avec le personnel soignant toujours en grève.

C'est vers 17h que le secrétaire général de la CGT est arrivé à l'union départementale située quai Louis Blanc, vers le centre commercial Saint-Jacques pour l'inauguration des locaux. Là, environ 300 militants l'attendaient.

Mais avant de se rendre dans la cours où se tenait le rassemblement, le Philippe Martinez a accordé une interview à la presse locale en compagnie de Laurent Indrusiak, secrétaire de l'Union départementale de l'Allier.

Devant les journalistes présents, il a égrainé les grands enjeux de société auxquels la CGT est confrontée aujourd'hui : les conditions de travail dégradées et le mal-être au travail dans beaucoup d'entreprises du public comme du privé, la pression croissante des actionnaires pour accroitre la productivité et les dividendes toujours plus importants qui doivent leur être reversés à ces derniers.

 



La question de la représentativité des syndicats a aussi été évoquée, et notamment la forte abstention aux élections concernant les très petites entreprises (TPE). Philippe Martinez a déploré la très faible implication de l'État dans l'organisation du scrutin, mais aussi le fait que le vote soit étalé sur plusieurs jours, ce qui a rendu très compliqué leur prise en charge, d'autant plus que le vote électronique contribue systématiquement à faire baisser la participation.

 



Enfin, à la question "Que propose la CGT pour relancer l'emploi sur le bassin de Montluçon ?" Le secrétaire général a indiqué que son organisation allait organiser prochainement des assises de la ré-industrialisation, "car du travail, il y en a pour tout le monde" a-il affirmé. et d'ajouter "c'est simplement une question d'une meilleure répartition, et à condition de réduire la durée hebdomadaire de travail". Pour rappel, la CGT milite pour les 32 heures hebdomadaires.

 

Beaucoup de monde pour accueillir le secrétaire général de la CGT
 

Pour la petite anecdote, le Maire de Montluçon, informé de la venue du secrétaire général de la CGT sur Montluçon l'avait invité en Mairie, mais la CGT a décliné l'invitation en faisant valoir un emploi du temps déjà très chargé. Cependant, personne ne se fait d'illusion sur la véritable raison de ce refus. Après avoir supprimé la gratuité totale des locaux pour les syndicats, le Maire ne pouvait tout de même pas s'attendre à ce que la CGT réponde favorablement à son invitation, alors qu'elle avait été contrainte de déménager de sa permanence départementale qu'elle occupait pourtant depuis la libération.

Comme le dit le dicton populaire "J'te crève l'œil et j'te suce la prunelle".

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0