Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Union départementale de la CGT tenait aujourd'hui une conférence de presse sur l'emploi et les conditions de travail tous secteurs confondus. D'ici fin mars, plusieurs actions revendicatives figurent à son calendrier, et c'est la raison pour laquelle plusieurs militants de l'organisation ont décidé d'inviter la presse pour faire part de leurs analyses, et des revendications qu'ils portent sur leur lieu de travail respectif.

Pour la CGT la période des élections présidentielles et législatives ne doit pas être un prétexte pour enterrer les revendications des salariés du secteur public ou du secteur privé. Tout au long du mois de mars, les actions revendicatives vont donc se succéder pour mettre en avant les thèmes qui se situent au centre des préoccupations du monde du travail : les salaires, les conditions de travail, la question de l'égalité hommes/femmes et donc de l'égalité professionnelle, les droits des salariés. Plusieurs dates sont annoncées avec des mobilisations sur différents thèmes.

Le 7 mars : journée d'action des 3 versants de la fonction publique (hospitalière, territoriale et État) sur les conditions de travail et l'emploi. Des rassemblements sont prévus sur les 3 villes du département. Pour Montluçon, un rassemblement est prévu entre 9h 30 et 12h dans la cour de l'hôpital et entre 14h et 16h Place Piquand pour l'ensemble des services publics. Le personnel de la clinique St François qui sera aussi en grève ce jour là organise pour sa part un rassemblement à 8h devant la clinique et rejoindra ensuite le rassemblement de l'hôpital en signe de solidarité.

Le personnel d'EDF ira à Vichy pour soutenir leurs collègues qui se battent contre la fermeture d'une boutique qui s'inscrit dans un vaste plan de fermetures d'agences de proximité. 30 postes sont menacés dans l'immédiat.

Le 8 mars sera la journée de lutte pour l'égalité hommes/Femmes que la CGT placera aussi sous le signe de l'égalité professionnel. Plusieurs entreprises refusent en effet d'appliquer la loi et dans celles-ci, les femmes sont payées en moyenne 23 à 27% de moins que les hommes. La CGT et d'autres syndicats estiment, après avoir effectué des projections, que cela se traduit par le fait, qu'à partir de 15h 40 les femmes travaillent gratuitement pour leur employeur. Le syndicat s'engage d'ailleurs a publier "une liste noire" de toutes les entreprises hors la loi. Par ailleurs, le syndicat publiera prochainement un numéro spécial intitulé "Femmes militantes", et à 18h ce jour là, le film documentaire sur la lutte des femmes de l'entreprise Lejaby en 2012 sera projeté dans la grande salle de réunion de l'Union départementale de la CGT, Quai Louis Blanc.

Des militant-e-s déterminés à faire entendre leurs revendications
 

Le 21 mars, journée d'action interprofessionnelle sur la défense de l'emploi industriel. Sur les 15 dernières années, 25% d'emplois industriels ont été supprimés en France.

Le but de cette journée d'action et de revendications est de relancer l'emploi industriel en France. Pour cela, la CGT revendique une mise à niveau des services publics, pour que les entreprises puissent bénéficier des infrastructures indispensables à leur bon fonctionnement. Ce jour-là, 3 rassemblements sont prévus devant les Chambres de Commerces et d'industries (CCI) que la CGT accuse d'être les officines patronales. Les aides au titre du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, servent plus en effet à alimenter les dividendes des actionnaires que la création d'emplois. Si bien que certains grands groupes n'hésitent pas à licencier tout en empochant ces aides pourtant destinées à embaucher.

Le 29 mars, la CGT organise une journée d'étude sur la loi travail pour aider ses militants à la combattre dans les entreprises avec comme mot d'ordre "la loi travail ne rentrera pas dans notre entreprise".

Mais c'est aussi sur le terrain juridique que le syndicat entend porter l'affaire. D'abord devant l'Organisation internationale du travail (OIT) pour demander à ce qu'elle soit dénoncée. Ensuite devant le Conseil constitutionnel, car plusieurs articles pourraient être jugés inconstitutionnels.

Enfin le 31 mars, ce sera la journée nationale des retraités à l'appel de toutes les organisations syndicales à l'exception de la CFDT, pour une revalorisation des pensions, car les retraités ont enregistré une forte baisse de leur pouvoir d'achat depuis plusieurs années.

C'est donc un mois de mars très chargé qui attend les militants sur le terrain des luttes. Les candidats en campagne ne pourront donc pas ignorer la grogne qui monte de toutes parts et dont la vidéo de cette conférence de presse se fait le témoin. Elle dure environ 50 mn, mais les interventions sont de grande qualité et aideront les lecteurs de regardactu à se faire une idée plus juste de la situation sociale dans le pays en général et sur le département en particulier.

 

 

Le printemps revendicatif de la CGT commence dès le mois de Mars

Tag(s) : #Le département, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost 0