Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le célèbre Alpiniste Marc Batard vient de rejoindre le groupe des insoumis Commentry/Montluçon/Montmarault de manière spontanée et il l'a fait savoir dans un message qu'il a fait parvenir au groupe d'appui.

"Je suis totalement motivé pour soutenir votre groupe qui œuvre pour une réelle gauche. Pour cela, il n'y a que la France insoumise. Donc, vous pouvez annoncer mon engagement publiquement".

C'est l'occasion pour regardactu de revenir sur la brillante carrière de cet alpiniste hors norme qui se prépare pour réaliser un nouvel exploit : "une nouvelle ascension de l'Everest sans oxygène à 70 ans". Chapeau bas à cet homme de volonté, de courage et de convictions.

Michel Beaune qui est lui-même un passionné de montagne nous dresse son portrait :

 

Les médias (notamment La Montagne, le Dauphiné Libéré) se sont récemment faits l'écho d'un projet hors norme de Marc Batard, himalayiste, à savoir l'ascension de l'Everest à 70 ans et sans oxygène ! L'occasion pour regardactu de tracer un portrait de ce montagnard atypique qui a posé ses crampons dans notre région, notamment à La Celle.

Marc Batard a des qualités physiques exceptionnelles qui lui ont valu le surnom donné par les médias de "sprinter de l'Everest" parce qu'il a, en 1988, atteint le sommet du Monde (8848 m) en 22h et 29 mn à partir du camp de base de la face Sud et sans oxygène, ce qui constituait un record jusqu'à aujourd'hui inégalé.

Evidemment, son parcours d'alpiniste était jonché de réalisations de hautes difficultés techniques et sportives. A 23 ans, il est le plus jeune grimpeur à gravir un 8000 m, le Gasherbrum II. En 1992, il réalise l'ascension d'une nouvelle voie de très haute difficulté dans la face Ouest des Drus dans le massif du Mont-Blanc. Ce ne sont que quelques exemples d'une carrière d'alpiniste de très haut niveau.

Ces exploits auraient pu lui permettre de s'assurer un parcours de vie empreint de confort matériel, voire plus, si on compare sa carrière à celle d'autres sportifs de diverses disciplines. Mais voilà, Marc n'est pas spécialement un homme de compromis, c'est un idéaliste. Par exemple, en 1992 il tente un nouvel intinéraire en solitaire aux Drus. Seul pendant 10 jours dans cette voie rocheuse complètement verticale il installe une banderole sur la paroi avec ces mots "Soutien aux SDF". En 1995 il crée avec le trompettiste Maurice André une association intitulée "En passant par la montagne" destinée à aider les jeunes en difficulté. Himalayiste, il est très sensible aux dures conditions de vie du Peuple népalais et le tremblement de terre de 2015 l'a beaucoup marqué.

Marc Batard a de nombreuses cordes à son arc. Il a écrit plusieurs livres et est également artiste peintre. Les mois et années qui viennent ne vont pas être de tout repos pour lui afin de réaliser le nouveau grand objectif qu'il s'est fixé, l'ascension de l'Everest sans oxygène, cette fois-ci par la face Nord, en 2022 à l'âge de 70 ans.

Evidemment la préparation passera par quelques ascensions de "moindre altitude": le Mont-Blanc (4810 m),l'Aconcagua (6900 m), la Nanda Devi (7800m), l'Annapurna (8091 m), le Makalu (8480 m). Du haut de ces cimes immaculées, à quoi penser ? Les gravir nécessite, sans parler de capacités physiques et morales exceptionnelles, une très grande volonté car les risques sont grands. Ce type de démarche tiendrait-il d'une quête existentielle, de la recherche de quelque chose au-delà ?

Peut-être...sauf que Marc Batard a bien les pieds sur terre et une vision du Monde empreinte d'humanité et de recherche du bonheur commun. Sans doute que cela explique son soutien à La France Insoumise et son adhésion au Groupe d'appui Montluçon-Commentry-Montmarault.

Michel Beaune

Tag(s) : #Montluçon, #Commentry, #Montmarault

Partager cet article

Repost 0