Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le S.L.S, c’est le « Supplément de loyer de Solidarité » en secteur social ?
Voir surgir en ces temps de difficultés générales un Supplément de loyer de Solidarité, sur les quittance de loyer HLM, a quelque chose d’indécent! Comment s’étonner, de l’incompréhension, voire de la colère qui s’est emparée de nombreux locataires en ce lundi matin découvrant l’enveloppe de la quittance de février 2017. Une ligne nouvelle, répertoriée précisément, annonce un prélèvement à l’appellation étrange : Supplément de loyer solidarité.

Renseignement pris auprès des amis d’immeuble le prélèvement est variable d’un locataire à un autre, d’un petit logement à un plus grand, donc fonction de la surface corrigée et du niveau de revenu. Et voici pour plus de précision la résultante ahurissante : Un retraité dans un F2 (non imposable) + 13,30 Euros, une jeune locataire (famille monoparentale au RSA) + 8 Euros, une retraitée vivant en F3 + 16,74 Euros et ainsi de suite. Alors solidarité pourquoi, pour qui ? Bien entendu c’est le branle-bas de combat dans les familles et chacun réagit à sa manière, tous tournent leur regard courroucé vers l’Office de l’Habitat de Montluçon. Les interrogations fusent, encore une hausse de loyer déguisée !

Un avis d'échéance dur à encaisser !

Et vraiment chacun peut mesurer que l’attitude de la direction est plus que légère, incongrue même pour beaucoup. Car on sait en haut lieu que cette manière de faire n’est pas recevable. Rien ne peut être ainsi décidé avant que les locataires n’aient été sollicités pour une enquête ressource et la loi est précise sur ce sujet, avec obligation de fournir aux locataires les éléments permettant de vérifier les critères et les montants exigés. Eléments reprécisés encore par la loi du 27 janvier 2017 et qui ne pourra s’appliquer qu’à partir de janvier 2018. (Voir le texte publié par la Direction de l’information légale et administrative-Premier ministre- le 10/02/17)

Bien évidement sollicité en direct par de nombreux coups de fil, la direction ne tarde pas à faire « contre fortune bon coeur », elle recule. C’est un « bug informatique » qui serait la cause de cette vilaine affaire ! Et les sommes demandées seront remboursées le mois suivant ! Le directeur lui-même se fend d’une courte explication à la radio…! On se félicite ici de la vigilance des locataires attentifs à s’occuper de leurs propres affaires. Vigilance à poursuivre quand on remarque sur les notes fournis aux locataires dès mardi, que les sommes de remboursement indiquées ne correspondent pas en totalité de celles de la ligne SLS inscrites sur la quittance.

On se dit quand même que quelque chose ne tourne pas rond dans cet organisme dont on veut nous faire croire qu’il serait conduit de main de maitre par des dirigeants obtenant des aides financières comme nulle part ailleurs, mais où tout cela passe-t-il ? Alors que les finances sont toujours au plus bas malgré les hausses continuelles de loyer sur un plan prévu pour aller jusqu’en 2022 !

Franchement ça fait bizarre d’entendre parler de Supplément de Loyer de Solidarité, quand on connait la fonction et la situation délicate du logement social dans notre pays. De fait, nous dit-on sous les arcanes du pouvoir d’état libéral, il s’agit d’une formule renouvelée, pour améliorer la rentrée loyer dans les organismes de gestion du logement et pour aider à organiser plus de roulement dans le parc HLM, l. A Montluçon c’est un non-sens absolu tant le parc est surdimensionné et le nombre de logement vide énorme !

Il fut un temps où l’on parlait de « Surloyer » pour des familles se situant, après une évolution heureuse de leur situation, au-dessus du niveau plafond pour l’attribution d’H L M. Une manière de pratiquer une forme de mixité sociale non négligeable. En région montluçonnaise cette pratique a permis, jusqu’aux décennies 90, de maintenir un équilibre des quartiers, favorable au vivre ensemble. La crise, économique, sociale, morale qui dure ne permet pas d’espérer un retour rapide à la normale sans changement de politique en profondeur. Un changement de nature social-écologique.

« Un bug informatique vraiment, ou un bug de mauvaises décisions ?»

Montluçon le 28/02/17

Paul Crespin Pt de l’OPHLM 1989/2001

 

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :