Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les groupes d'appui des insoumis se multiplient localement. Les personnes qui y participent sont loin des préoccupations des partis politiques traditionnels et recherchent une autre manière de construire collectivement un avenir en commun.

Depuis quelques semaines, certains d'entre eux organisent des rencontres à domicile et invitent leurs voisins à y participer. Programme de la France insoumise en main, ils discutent, questionnent, débattent sur les différents thèmes qui sont abordés sans tabou. Et le résultat est plus que positif. D'abord sur le nombre de participants qui souhaitent s'informer et se forger leur opinion, mais aussi et surtout sur la qualité des interventions.

Quelque chose est en train de se passer dans le pays, qui s'apparente à une prise de conscience collective que la politique ne doit plus être la chose réservée à une petite élite autoproclamée pas toujours honnête. Exemple significatif dans le haut Buffon avec cette initiative entre voisins...

 

Même les grands médias peu enclin à accepter de voir émerger une alternative sérieuse de transformation sociale, dans le cadre de cette élection présidentielle, ne peuvent cacher qu’un vent nouveau porte la candidature de la France Insoumise et de J.L .Mélenchon.

Bien sûr, il y a les rassemblements de foule immense, les ferveurs populaires attentives et soucieuses de voir s’ouvrir l’horizon d’un mieux vivre à portée de main. Oui il y a des démonstrations de force d’un peuple en mouvement… Mais sachons que cela prend appui sur un environnement largement répandu sur tout le territoire.

Ainsi la tenue participation large et la teneur des exigences sociales et politiques qui s’expriment dans les rendez-vous d’appartement et les assemblées de voisins. Celles-ci, qui se réalisent et se succèdent dans les quartiers. Dernier rendez-vous en date en ce lundi 10 avril dans un lotissement des Hauts de Buffon.

Invitation faite auprès de 35 maisons ex maisons familiales, au porte à porte par un des anciens du lotissement, membre d’un groupe d’appui de la candidature de la France Insoumise.

Résultat 27 personnes réunies de 18 H à 20 H 30 pour aborder les enjeux de ces élections, programme l’Avenir en Commun de Jean-Luc Mélenchon en force de proposition sur la base des questions venues des participants. Des questionnements partant de leur expérience personnelle, des rapports salariaux ou de recherche d’emploi et des besoins de se sortir des difficultés qui assaillent les familles à tous niveaux. A commencer par la récurrente question se rapportant aux revenus frappés d’une austérité intenable pour la grande masse. (Salaires et prestations sociales, droits de se soigner, droit à la retraite en bonne santé etc.) Autant de préoccupations recoupant l’impérieuse nécessité de se servir du vote Mélenchon pour dire stop, pour affirmer qu’une autre voie est possible. Celle touchant à la transformation sociale et financière des règles de vie et de travail entre le capital financier et le monde de ceux qui créent les valeurs et pourtant sont laissés pour compte.

Réunion de entre voisins à Buffon autour du programme de la France insoumise

Une variété de questionnements essentiels a émergé naturellement des échanges et à ce propos que soit remercier les invités de leur bonne volonté à parler sans détours et que Pierre Guillaumin aie su avec tact et précision répondre à tous et à chacune et chacun. Son argumentation puisée dans le programme ‘’l’Avenir en Commun’’ a séduit l’ensemble des amis réunis là. Résumons ici les échanges :

  • Le programme est sérieux et répond à nos attentes mais trouverons-nous les moyens financiers correspondants. Prendre l’argent volé par les banques et les actionnaires ont répondu en cœur les amis réunis ! Changer les traités infâmes d’une Europe en Crise emprisonnant notre liberté de décision pour la relance économique et la sauvegarde de nos acquis et droits individuels et collectifs.

  • Les mesures sociales urgentes annoncées doivent-elles attendre la mise en place de la nouvelle constitution et la VIème République. Certainement pas affirmèrent certains, les mesures d’urgence à caractère social seront promulguées dès les premiers jours.

  • Et comme en écho est venue la réflexion de fond suivante : Mesure-t-on bien le niveau atteint par une majorité de gens à ne plus croire aux promesses des équipes précédentes. Droite et gauche se sont assez moquées de nous. Assez de mépris il est temps de nous faire respecter !

  • Jean-Luc Mélenchon résistera-t-il aux pressions des camps de l’argent roi… des actionnaires du CAC 40 et des pressions de l’Europe de Merkel et de ses alliés.

  • Pour les services publics (santé, écoles, transports, services sociaux, logement etc.) les limites sont atteintes… Ce n’est plus possible de rogner les budgets et de passer au tout privé, car qui payera les hausses, encore et encore nous. Quand on entend MM. Macron et Fillon qui veulent virer 500 000 fonctionnaires on voit qui ils visent…

  • Accepter les mesures préconisées par les Fillon et les Macron ou autre Le Pen, c’est conduire l’austérité et la misère à son comble ou rendre le pays ingérable, en laissant s’installer une guerre civile larvée… ou plus ouverte.

  • Et l’indépendance de la France, son urgente sortie de l’OTAN, le refus des guerres pour le pétrole, le gaz ou l’uranium sont autant d’éléments à prendre en compte.

Combien d’autres questions encore ont été abordées, d’abord très sérieusement où chacun parlait de sa propre préoccupation et où chacun soulignait l’urgente nécessité de solutions globales et cohérentes. Participer et donner son sentiment, refuser de voir se poursuivre les désastres ambiants économiques et écologiques, sociaux et démocratiques voilà qui rassemblait bien naturellement les participants dans leur différence de situation mais unis dans la volonté d’agir côte à côte.

Comment s’étonner alors que la volonté commune de propulser Jean-Luc Mélenchon au 2ème tour, soit devenue l’intérêt et la volonté partagée de tous !

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0