Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’aime pas les sondages parce qu’ils sont devenus une arme à usage multiple dont se servent les médias qui se sont rangés aux côtés des défenseurs d’un système libéral financier, qui entend continuer à domestiquer l’opinion des gens du peuple pour leur seule fin…Pour autant que notre méfiance soit exacerbée, payée par des aventures plutôt démonstratives des incompétences et des volontés d’embrigadement de ceux qui les manipulent, nous sommes bien obligé de surveiller les opérations qui s’y rattachent. En vérifier le sens comparé à nos propres animations politiques de terrain.

Ainsi se sont ridiculisés dans leurs analyses et leurs décryptages d’avenir, ceux qui n‘ont rien vu venir, ni du Brexit ni des aventures des primaires de droite ou socialiste pour ne prendre que certains des reflets de la vie politique de la dernière période. Faut-il dès lors jeter aux vide-ordures tout ce qui concerne les enquêtes d’opinion à caractère qualitatif ? Non et dès lors, faut-il s’échapper de ces discours savants empilant des prévisions qui ne se réalisent pas ?

Jean-Luc Mélenchon seul parmi les candidats de la présidentielle se garde bien de croire à toutes ces analyses de spécialistes qui inondent les chaines radios télévisions. Il se contente d’une formule qui fait merveille : « Actuellement les horoscopes nous sont favorables ! » Il y a là de la moquerie bienvenue ! Et pourtant à la suite de merveilleux meeting de Marseille et ses 70 000 participants enthousiastes, même les plus incrédules se prêtent à y croire. Quelque chose se passe de fort intéressant dans cette fin de campagne !

Il est des mines de dirigeants politiques qui se fripent, des teints de commentateurs qui virent au jaune… Eh oui, voilà que les sondeurs enquêteurs annoncent (BVA pour orange et la Tribune ce jeudi) que Jean-Luc Mélenchon fait une impression favorable à 52 % des Français. Tous ses concurrents sont loin derrière. Le chouchou des sondeurs, Emmanuel Macron n’en séduit que 39 %. Et tenez-vous bien, c’est Philippe Poutou qui arrive 3ème avec 37 %. Comme quoi, il ne suffit plus aujourd’hui de cacher une partie de la réalité vécue en matière de difficultés sociales (chômage, bas revenus etc.) en matière de crise économique (délocalisation des entreprises et rachat d’entreprises par des actionnaires étrangers) et tout autant de difficultés écologiques majeures pour que nos concitoyens se laissent abuser… Et que dire des scandales qui se multiplient et dont le candidat du NPA a fait son beurre lors de l’émission ‘’Le Grand Débat’’.

Dans les mesures de comportement des milieux ouvriers tout autant que chez les jeunes, jusque-là un peu trop facilement attribués à la famille Le Pen, ça bouge de bonne manière, Jean-Luc Mélenchon reprend du poil de la bête. Globalement la côte du candidat de la France Insoumise laisse derrière Benoit Hamon qui n’a pas voulu se différencier sérieusement du bilan Hollande.

Même François Fillon qui annonce tellement de cadeaux pour les riches du 4/40 et qui s’insurge d’être victime de complots, ne résiste pas à la remontée du candidat de la France Insoumise. Marine Le Pen et Emmanuel Macron, favoris ces derniers temps du vaste secteur des faiseurs d’opinions rétrogrades.

Les réseaux sociaux internet impulsent une nouvelle manière de faire de la politique. Mais il faut
souligner que les partis traditionnels enfermés dans leurs querelles de tendance et leur habituel
marchandage d’états-majors en sont aussi des accélérateurs involontaires! Nos concitoyens en ont marre des solutions empiriques de l’austérité à gogo promises par tous. En ont assez des
magouilles de sièges à occuper aux seuls intérêts d’eux-mêmes et des mépris de l’intérêt commun, ils veulent voir se mettre en oeuvre une nouvelle maxime morale et vertueuse : « Ne plus se servir mais servir… » C’est le point de départ et d’arrivée du candidat de la France Insoumise.

Oh comme nous serions heureux que notre département et notre circonscription soient épargnés de telles situations intolérables et de mépris envers des gens qui veulent participer au changement possible ! Hélas, autant au Parti Socialiste qu’à LR, qu’au PCF, les vieilles rengaines et vielles méthodes se répètent… Quelle tristesse et quel manque de vision pour un avenir heureux à portée de mains.

Pendant que les activités de mobilisation et d’explications de la France Insoumise rencontrent
l’assentiment d’un nombre croissant de personnes, on voit apparaître avec une certaine horreur,
des prises de positions malsaines et dangereuses pour l’unification d’un mouvement populaire se fixant de nouvelles perspectives locales, nationales, européennes. Une perspective de paix comme cela fut démontré au meeting de Marseille.

C’est Mr Dugléry qui se vantait il y a peu d’être l’ami intime de Mr Fillon qui se dit maintenant mal embarqué ! En vue des législatives et pour éviter la déperdition de voix politiques, le voilà qui tente de déposer ses pions (en candidatures multiples) pour donner le change… Mme Blazy,
adjointe, est repeinte en centriste bon teint ! Et sur Commentry, le maire de Montluçon fait les
yeux doux à ses amis qui ont aussi de l’ambition… Etre présenté comme rassembleur de sa famille ultérieurement, voilà le but de Mr Dugléry !

C’est Mr Brien, tout en même temps mis dans l’embarras comme responsable d’un PS en
déconfiture et suppléant du député PS sortant qui projette des opérations despérados. Le voilà se déclarant ‘’macroniste’’ comme Valls et le voilà qui veut rassembler les électeurs de Macron à
Mélenchon. C’est qu’il n’a pas froid aux yeux ce spécialiste de la récupération en tout genre. Il a
déjà tous les attributs d’un vieux politicien le jeune homme !

Et alors pour ne pas être en reste, voilà que le PCF départemental tente de recoller au peloton des habituels prêts à tout promettre… Passé d’une candidature communiste à un soutien de la
primaire socialiste, le voilà en Allier, pris la main dans le sac à ne pas vouloir faire la campagne de soutien à Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise. Alors les astuces politiciennes ressortent. Puisque Mélenchon va gagner sans eux… il faut se rallier à des candidats sans cartes passe-partout, il faut se rallier in-extremis au mouvement de la France Insoumise et ainsi donner l’illusion de travailler à l’union d’une gauche d’ancien système.

Voilà pas mal d’agitation de personnes qui ne voient pas la profondeur de la volonté des gens de se libérer des anciennes manières de faire, autant dans la forme du débat politique que sur le fond des propositions. Voilà qui diffère abondamment de ce qui se fait, sans arrière-pensées, avec la nouvelle démarche de campagne de Jean-Luc Mélenchon, une campagne qui prend en compte les préoccupations populaires et appelle à la participation de chacun… Quand le pays vit des moments difficiles, quand le sort de nos familles est en jeu, quand la crise sociale-écologique se doit d’être jugulée au plus vite, il n’y a rien de plus urgent que de faire revenir au premier plan le peuple et lui rendre le pouvoir ! Les groupes France Insoumise de notre secteur qui se renforcent spectaculairement n’ont pas d’autres ambitions. Et sur ce terrain, ils ne craignent personne !

Paul Crespin.

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost 0