Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est toujours avec un immense plaisir que nous relayons la création d'une nouvelle association citoyenne. Inutile de dire que cela s'inscrit dans la droite ligne des initiatives au plus près du terrain que nous soutenons, dès lors que son projet est inclusif et ouvre des perspectives de réflexion et d'actions collectives en vue de créer du lien social.

Les personnes qui ont décidé de fonder l'association "Nature au pays" dont l'intitulé résume bien le projet du groupe autour de l'idée fédératrice de l'aménagement du territoire en harmonie avec la nature.

L'assemblée générale fondatrice de cette nouvelle association a balayé un grand nombre de sujets, mais aussi de projets en gestation. Bien sûr, les personnes présentes à la salle communale d'Archignat s'opposent unanimement au projet de la carrière, tout comme deux autres associations qui mènent une lutte inégale contre un grand groupe, mais aussi contre l'État qui a pris le parti des puissants et de la finance. Mais elles ne souhaitent pas limiter leurs interventions à ce seul combat.

Pour eux, il faut aller au-delà, et être capable de se donner une perspective positive, pour mieux fédérer les énergies et proposer des alternatives en harmonie avec l'environnement, et ainsi, fédérer la population autour d'une vision partagée de ce que à quoi doit ressembler l'espace public, et donc l'espace partagé.

Les membres de l'association "Nature au pays" ont des projets pleins la tête

Ils était onze autour de la grande table, là où doit se tenir le Conseil municipal habituellement. Onze personnes à vouloir s'engager pour embellir la commune et préserver l'environnement comme le précise le préambule de leurs statuts dans la partie Objet de l'association :

"Cette association a pour objet de sauvegarder l'environnement et le patrimoine rural des trois pays (Archignat, Huriel et Treignat). Les objectifs de l'association seront :

• De s'opposer par tout moyen légal, à tout projet individuel ou collectif susceptible de porter préjudice à l'environnement, et/ou au patrimoine rural de l'un ou l'autre des trois pays (réouverture de la carrière d'Archignat, géothermie profonde etc).

• D'encourager des pratiques individuelles et collectives vertueuses visant à sauvegarder les paysages traditionnels de bocage et l'environnement en général (maintien des formes traditionnelles de bouchures, préservation des équilibres, tant pour la faune que pour la flore et les arbres. Encouragement au tri sélectif et à la réduction des déchets),

• De contribuer à réduire, autant que faire se peut, les pollutions inutiles, notamment s'agissant des pollutions chimiques (pesticides), poussières et bruits inappropriés,

• De faire connaître la richesse et la fragilité du patrimoine rural et environnemental, en organisant toutes manifestations conviviales, culturelles, sportives et de loisir, mais aussi professionnelles, visant à sauvegarder ce patrimoine rural et environnemental."


Des projets, ils en ont. Pour commencer, le Maire, Robert Muglia, membre de cette association, (même s'il n'a pas souhaité y jouer un rôle central, et on peut le comprendre eu égard aux nombreuses charges qui pèsent sur lui) s'est engagé à débloquer un terrain communal pour y créer un jardin partagé. Bien sûr, il faut le temps de le préparer pour qu'il puisse devenir rapidement opérationnel. Mais cela devrait se faire relativement rapidement.

L'entretien des bouchures a aussi été débattu. Mais là aussi comme pour le reste, les membres de l'association veulent travailler dans la concorde et avec les agriculteurs. Rien ne se fera contre leur volonté et c'est ensemble que tous souhaitent avancer.

Une proposition ambitieuse de pistes cyclables a aussi été évoquée. Cela suppose que les trois communes s'entendent sur les objectifs et les moyens dont il faut se doter. Mais là non plus cela ne semble pas entamer l'ardeur des membres de l'association qui entrevoient la perspective de fédérer les élus, les différents acteurs de la société civile et les habitants des trois communes pour parvenir à concrétiser leurs projets.

Ils sont onze, mais espèrent bien convaincre d'autres personnes à les rejoindre, et avec de tels projets en tête, ils devraient y parvenir, d'autant plus qu'il n'y a pas d'ambition personnelle à assouvir ou de fric à se faire, comme on le voit trop souvent en d'autres lieux. Ici, les gens s'écoutent et se respectent. Ils ont compris que l'intelligence collective est un puissant moteur pour améliorer le quotidien des personnes en harmonie avec la nature.

Le bureau qui a été élu est composé de :

Philippe Ricordeau, Président

Christian D'Hollander, secrétaire

Joëlle Muglia, Trésorière

 

 

 

Tag(s) : #Archignat

Partager cet article

Repost 0