Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RJFM a révélé une bien étrange nouvelle. Des affiches de campagne de Nicolas bien ont été collées sur la permanence d'En Marche Montluçon pendant le week-end. La candidate d'En Marche a dénoncé cet acte, mais Nicolas Brien jure, la main sur le coeur qu'il n'est pas responsable et menace de porter plainte pour "dénonciation calomnieuse". On a bien du mal à comprendre comment deux candidats qui défendent les mêmes orientations politiques peuvent en arriver à se menacer ainsi.

Tout le monde aura compris qu'en réalité, ce n'est pas sur le fond que s'opposent les candidats d'En Marche et du PS, car quoi qu'il arrive, l'un ou l'autre siègeront dans le groupe d'Emmanuel Macron, comme ils l'ont annoncé, et voteront l'un comme l'autre, toutes les lois de régression sociale (loi travail bis, suppression de l'ISF, augmentation de la CSG etc..). Alors, serait-ce pour une raison moins avouable que ces deux-là se livrent une bataille sans merci par média interposés ? Nous laissons les lecteurs répondre à cette question.

En attendant, au PS, c'est la Bérézina. Les élections ne sont pas terminées que déjà certains pensent déjà à régler leurs comptes avec le jeune loup de la politique, jadis dépêché par Solférino pour succéder à Bernard Lesterlin.

C'est Cyrille Dariggade, le secrétaire du PS de la section de Commentry qui a sonné la charge le premier, avec un communiqué rageur (il avait lui-même été exclu du PS par Nicolas Brien).

Quoi qu'il en soit, et quels que soient les résultats des législatives, les militants du PS n'ont pas fini de se déchirer, faute de ne pas avoir su arbitrer entre deux courants incompatibles : le libéralisme et une orientation plus conforme à ses origines. Aujourd'hui, tout cela leur explose à la figure, faute d'avoir eu le courage politique de trancher quand il était encore temps.

Mais ils ne sont pas les seuls. Les autres grands partis institutionnels traversent aussi des crises plus ou moins graves. Tous sont en train d'exploser (ou d'imploser, c'est selon). Dans ce contexte délétère, ceux qui tentent de faire de la politique autrement n'ont pas le droit à l'erreur. Surtout ne pas renouveler les mêmes alliances de circonstance que par le passé. L'addition des sigles par exemple ne fait un programme. Les électeurs ont déjà donné et surtout, ils détestent se voir dicter leur conduite. Ceux qui pensent pouvoir instrumentaliser leurs votes en seront pour leurs frais. À bon entendeur...

Ci-dessous le communiqué de presse de Cyrille Darrigade secrétaire ou ex-secrétaire de la section du PS de Commentry le 17 mai dernier :

 

 

 

En annonçant ce matin sur l’antenne de RJFM qu’il siégerait au sein de la majorité présidentielle « La République en Marche » en cas de victoire aux élections législatives, Nicolas BRIEN n’est plus le candidat du Parti Socialiste.

Non seulement, sa position est édifiante alors qu'il est le Premier Secrétaire Fédéral du PS de l'Allier. De plus, elle dupe largement les électeurs sincères de gauche, mais elle vient surtout, cautionner la dérive sociale-libérale que prépare le gouvernement composite du Premier ministre et du Président de la République. C’est-à-dire, la remise en cause des 35 heures, le départ à la retraite à 65 ans, la suppression de 150.000 à 300.000 postes de fonctionnaires, la baisse des charges sociales sur les salaires qui casserait la protection sociale et la santé publique, la fin du droit du travail, la gouvernance par ordonnance.

Ces propositions dangereuses ne constituent à aucun moment le socle programmatique des Socialistes.

Je ferai savoir publiquement et en temps opportun, pour qui je me prononcerai lors du scrutin des 11 et 18 juin prochain.

Cyrille Darrigade

Ecouter l'interview par vous même : http://www.rjfm.net/…/nicolas-brien-je-serai-dans-la-majori…

Mise au point de Nicolas Brien :

Nicolas Brien nous a fait parvenir la mise eu point suivante à la suite de cet article :

"Cyrille Darrigade n'est plus membre du PS depuis février et n'habite plus la deuxième circonscription de l'Allier. Sa parole n'engage que lui, merci de ne plus le signaler comme "secrétaire d section" ou même comme simple militant du PS"

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0