Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En se promenant dans les rues de Montluçon, on voit que la campagne des législatives est déjà lancée. On voit Nicolas Brien partout, marchant sur le boulevard d’un air décidé smartphone à l’oreille, au marché de la vieille ville le samedi avec une escouade de militants, et sur la poignée de certaines portes d’entrée. En effet, il fait du porte-à-porte, ce qui est une démarche normale pour un candidat, et si vous n’êtes pas là il vous laisse accroché à votre poignée, identiquement à ce que vous accrochez à la poignée de votre chambre d’hôtel pour être tranquille « Ne Pas Déranger », cet avis de passage :

Les gadgets électoraux de Nicolas Brien
Les gadgets électoraux de Nicolas Brien

Côté pile, la GAUCHE DÉTERMINÉE, avec un visage attentif à l’écoute d’un interlocuteur, côté
face un message vous invitant à prendre un café au bar « Le Galopin », en bas du Lycée Madame de Staël. « Le Galopin », est-ce un clin d’œil à sa situation de plus jeune des candidats (actuellement 11) ?

Ou bien ce lieu est-il choisi parce qu’en face de la permanence « LR » (où les photos de François Fillon ont disparu dans l’entre-deux tours), alias « Les Républicains », ex UMP ex RPR ex UNR suivant l’époque, et parce que son principal adversaire (pour l’instant) est le maire de Montluçon Daniel Dugléry. Mais sur cette avis de passage, rien ne laisse apparaître « Parti Socialiste », dont il est le secrétaire départemental dans l’Allier. Après avoir été soupçonné de faire les yeux doux à la majorité nouvelle qui se dessine avec le Président récemment élu, et peut être après avoir lu une des meilleures citations d’Edgard Faure : « Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent. », on est en droit de se demander vers quelle orientation il va se tourner.

Brouiller les cartes est le propre de beaucoup de personnages politiques. Notre actuel maire n’a-t-il pas été suivant le cas, sans étiquette, divers droite ou LR-UMP ? Actuellement les deux meilleurs ennemis locaux ont des permanences éloignées l’une de l’autre, puisque celle de Daniel Dugléry occupe l’immeuble de l’ex-Crédit Agricole de la Ville Gozet à l’angle de la rue d’Alma (nom donné à cette rue bien avant la chanteuse qui s’est présentée au concours de l’Eurovision).

Et pour attirer le chaland, Nicolas Brien ne dit rien sur le rôle législatif du député, mais comme bien d’autres avant lui, promet d’empêcher le déclin de notre territoire. Est-ce vraiment nécessaire car c’est bien ce qu’ont réussi son mentor Bernard Lesterlin avec la desserte ferroviaire et son adversaire Daniel Dugléry avec la cité du magnésium ? Ou je me trompe ? Les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

Claude Lemoine

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :