Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le journal municipal Montluçon notre Ville vient d’être distribué chez les habitants à quelque 25 000 exemplaires. L’information y est dispensée au grès du bon vouloir de la majorité municipale regroupée auprès du maire en place depuis seize années. Un maire omniprésent aux multiples casquettes d’élu local, d’agglomération, et de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpe. Seize ans pendant lesquelles le contexte de crise globale de la société libérale a touché l’ensemble des rouages de l’économie française et directement notre agglomération large. Le formidable carnet d’adresse du nouveau venu des années 2000, n’a pas permis de taper aux bonnes portes et les incidences de la financiarisation dictées par l’Europe de la concurrence et du marché libre et non faussé, ont fait le reste.

Notons que ce dernier numéro évoque des sujets de qualité mais que très peu, pour ainsi dire pas de référence aux préoccupations les plus sensibles au monde du travail. Très pertinente annonce que celle qui concerne l’activité culturelle et les initiatives du musée des musiques populaires, le MUPOP. « Naissance de la batterie en France ».

 

Le MUPOP

Voilà un thème d’exposition qui va solliciter la curiosité de bien du monde. Parmi les amateurs de jazz déjà conquis ou de nouveaux venus cherchant à mieux connaitre l’histoire d’un instrument aussi décisif, « symbole- comme le disent les organisateurs- de la modernité au temps des jazz et java , de Mistinguett ou encore des Beatles ». A voir entendre et goûter à partir de juillet.

L’article concernant l’autisme aussi, sollicitera l’attention des montluçonnais et permettra grâce aux informations fournies par la nouvelle association « autisme. Entraide Sans frontière » de mieux appréhender les différentes et délicates situations des personnes jeunes et moins jeunes atteintes d’autisme et de mieux être en relation humaine de solidarité et d’intégration. Une aide importante pour les accompagnants de ces personnes.

Une préoccupation de grande actualité qui demande une information sensible et positive.
Cet article de MNV est le bienvenu. Disons franchement que notre satisfaction n’est plus du tout de même nature quand on tourne les pages pour en venir à l’expression des groupes constitués au sein du conseil municipal. Rien que la présentation vous donne des hauts le cœur. Une bonne demi-page réservée pour le groupe de droite, manifestement écrite après réception des participations de quelques lignes des autres groupes : belle caricature d’échange et de vie démocratique !

Mais le pire des aveux, car le rouleau compresseur de la droite au pouvoir on connait, c’est encore le titre du papier. En plein remue-ménage de redisposition des forces politiques organisées par E. Macron, cette même droite titre : « Union nationale possible » ! C’est vrai que le moral n’est pas au beau fixe dans ses rangs, quand chacun se rappelle le si bel et si grand accueil de Mr Fillon le candidat de Mr Dugléry sur Montluçon il y a à peine six mois.

Hélas les affaires sont passées par là (la‘’Pénelope-Gate’’ bien sûr) et la grande opération des milieux financiers du libéralisme européen sans retenu, a propulsé vers l’avant l’ambitieux E. Macron. Synthèse politicienne obligée des formations politiques, ne contrôlant plus l’esprit de révolte des catégories populaires. Certes « l’échec dévastateur du quinquennat Hollande » est évoqué, que personne ne peut nier, mais ici, c’est pour tenter de convaincre qu’il serait mieux de confier à un ami de Mr Fillon la place de député. Alors ce titre « Union nationale possible » voudrait-il dire qu’élu Mr Dugléry rejoindrait une éventuelle ‘’majorité macroniste’’ ?

Et comme cette dithyrambique profession de foi d’une droite locale inquiète ne suffisait pas, la participation du groupe socialiste en rajoute une couche. Le jeune et incontrôlable N.Brien, jamais à une contradiction prêt, s’en prend courageusement au maire, coupable de ne pas s’être expliqué pour le second tour de la présidentielle ? Lui avait dès le premier tour abandonné son candidat, pour voter Macron !!! Belle leçon de morale et de fidélité politique. Et le voilà qui en remet une couche en affirmant de sa superbe, au nom de tous, en regard de « la nouvelle ère, qui selon lui, s’ouvre » (sic) : « Quelles que soient nos opinions, que ce soit celle de la réussite ! » Merci pour les salariés qui luttent contre les politiques d’austérité, loi El khomri comprise.

Heureusement que d’autres voix dissonantes de ces propos inquiétants se font entendre. Forcément réduite en place, mais qui offrent une autre manière de raisonner, ainsi disent les élus du M.A.G, (Montluçon un Avenir à Gauche) au lendemain des présidentielles « l’enjeu est de taille : avoir dit non à l’extrême droite, ne signifie certainement pas dire oui au libéralisme, l’autre voie est possible et il faut s’en donner les moyens législatifs »

En une page de contribution d’un bulletin sous haute garde d’une droite aux abois, et d’une opposition ‘’ faire valoir’’ socialiste de petite mise, le sentiment nous atteint de souhaiter que très vite le mouvement social, démocratique, écologique, politique, en cohérence de but et de moyens, reprenne force. Et la situation sur Montluçon nous y engage tous.

 

La cité administrative.

Terminons par une suggestion de tribune contradictoire qui sans doute aucun ne sera jamais satisfaite par la majorité en place. Proposons un sujet à traiter dans le bulletin municipal que l’on pourrait formuler comme suit : « Il est dommage que l’on ne nous parle pas de la politique d’investissement de la ville et de l’agglo, par trop souvent ouverte à ce que l’on nomme depuis la crise bancaire de la dernière décennie la politique financière d’investissement par P.P.P (Partenariat, Public, Privé ) c’est-à-dire l’irruption des financements privés, prenant en charge les réalisations décidées par la collectivité et couvertes par des garanties dont des baux emphytéotiques adaptés à des loyers ou autre remboursement de plus ou moins long terme. On ne nous parle pas souvent de ce type de gestion qui est pourtant en place par exemple pour la Piscine, pour la Cité administrative, etc.

 

Le Centre aqualudique de la Loue

Comment tout cela évolue, les Montluçonnais aimeraient bien le savoir, compte tenu des coupes sombres promises dans les budgets de l’Etat et des collectivités par le nouveau pouvoir sorti des élections p r é s i d e n t ie l les ?»

Paul Crespin, Communiste Insoumis.

Tag(s) : #Montluçon, #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost 0