Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce concert à la Croix Verte était annoncé par RegardActu le 7 juin dernier.

D’entrée, le lieu, les interprètes, le musicien, la cause soutenue appelaient à s’y rendre.

Le pianiste Alain Renault est gage d’un accompagnement de qualité, la soprano Claudy Aubert-Dassé a déjà fait ses preuves en d’autres lieux, et on savait qu’il y aurait de la Castafiore dans le spectacle, mais en plus fin, plus beau. Seule l’alto Marie-Aline Michard nous était inconnue. Mais parrainée par les deux autres…

Le lieu est toujours formidable comme salle de concert intimiste, l’acoustique est excellente, pas besoin d’amplification, une écoute confortable et sans écho. Les décorations, colorées et riches sont époustouflantes. Seuls les bancs, magnifiques œuvres de menuisiers ou ébénistes, méritent que l’on s’équipe d’un petit coussin, si on ne possède un séant hyper-rembourré. Les chaises proposées sur les collatéraux de part et d’autre de la nef centrale sont plus confortables mais la vue des artistes y est gênée par les nombreuses colonnes.

L’œuvre est un peu particulière, « Stabat Matter » de Giovanni Battista Pergolesi ; c’est le cri de douleur d’une mère (la Vierge Marie) qui pleure son enfant (Le Christ). Rien de très joyeux dans cette œuvre mais les morceaux choisis sont très beaux à entendre ; il s’écoutent sans lassitude, forts bien accompagnés au piano ; heureusement qu’on ne comprend pas les paroles (pour le moral).

La puissance sonore des deux interprètes, (ce sont deux voix fortes) est surprenante et leurs chants sont chatoyants à nos oreilles. Ce qui nous a fait penser que si l’une et l’autre chantent sous leur douche le matin, les voisins doivent s’en apercevoir.

Ce fut très agréable. Nous recommandons d’écouter les concerts produits dans cette chapelle comme par exemple récemment : Guilhem Terrail.

En épilogue, ce concert (gratuit) nous a permis de contribuer aux œuvres de l’association « Solidarité Guinée » qui a équipé l’an dernier les écoles de Conakry de livres pour les enfants et qui va fournir cette année des fauteuils roulants pour les handicapés de là-bas. Ce qui pose le plus de problèmes c’est le transport des dons recueillis. Plein de personnes faisant « un petit don », ça peut finir par faire beaucoup. C’est ce que nous a expliqué Marie-Aline Michard, mariée à un guinéen, en nous montant des images et des films tournés sur place.

C’était très émouvant de voir la joie très démonstrative des enfants guinéens découvrant leur bibliothèque.

Lucienne et Claude Lemoine

Tag(s) : #Montluçon, #Culture-loisirs

Partager cet article

Repost 0