Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Beaucoup de lecteurs de regardactu le connaissent bien. Il a réalisé de très beaux reportages photos pour notre journal en ligne et a largement contribué à valoriser le site par la qualité de son travail.De temps à autre, il continue à nous envoyer une contribution, parfois à l'occasion d'un concert, parfois d'une exposition.

Mais l'essentiel de son activité est maintenant ailleurs. Comme tous les artistes, Didier Ciancia est perpétuellement à la recherche de nouvelles formes d'expression. Voilà quelque temps déjà, il avait commencé à mettre en scène ses clichés sous forme de diaporamas, et peu à peu lui vint l'idée d'utiliser le support de la vidéo pour héberger ceux-ci. Et pour que ce soit complet, il réalise aussi des accompagnement sonores pour donner plus de force à ses montages photographiques.

Certains thèmes d'études peuvent parfois susciter des controverses. Le sujet sur la chasse-à-courre en est un. Ce sport de riches, particulièrement en vogue chez les chefs d'entreprise et certains cadres supérieurs, est très décrié dans les milieux "progressistes". Et pour cause, car tout droit surgit du passé, il est une réminiscence de ce qui se fait de pire dans le domaine du sadisme et de violence gratuite, quoi que puissent prétendre leurs adeptes.

Mais justement, Didier aborde ces sujets sans concession et avec gravité. Après une première série de clichés qui nous incite à méditer sur la beauté de la nature elle-même, il nous fait basculer peu à peu dans l'univers de la chasse-à-courre et nous donne à voir toute l'horreur de la traque de l'animal. Et pour finir, Il n'hésite pas à rendre visible de manière crue la violence de l'acte final de la curée.

Ainsi met-il en évidence tout le sadisme et la cruauté de ceux qui se pensent au-dessus du lot et se vivent comme des être raffinés et éduqués. De toute la hauteur de leurs limbes, ils n'en demeurent pas moins les deux pieds dans la fange. Comme si l'un était irrémédiablement le miroir de l'autre et renvoyait ceux qui prétendent dominer les autres, à leur véritable nature primitive, qui leur interdit de penser le monde autrement que dans un rapport de violence, de domination. et parfois de cruauté.

D'autres sujets sont moins polémiques. C'est le cas de la Potée ose. Quand nous le pouvons, nous couvrons volontiers ce genre d'évènement, car ce sont des sujets en phase avec les alternatives sociales, environnementales, associatives et culturelles que nous aimons mettre en valeur, même si nos sujets de prédilections ne se limitent pas à ces seules thématiques.

 

 

La Potée ose, un festival plein de chaleur humaine

Avec cette manière d'aborder la photo qui est par définition une capture "du temps perdu", Didier redonne un souffle à son art. Entre photo et vidéo, il tente de susciter une réflexion philosophique en passant par autre chose que le langage. Ou plutôt autre chose que la narration, lui préférant un langage incarné dans l'enchaînement des clichés qui font à la fois appel à notre sensibilité et notre intelligence.

Voyage au pays "du temps perdu ", c'est en suivant le lien ci-dessous

Pour accéder à la chaîne YouTube de Didier :

https://www.youtube.com/channel/UCevx_gJy9OmtZgPgZgLf2wg

Tag(s) : #Culture-loisirs, #Montluçon

Partager cet article

Repost 0