Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme chaque année, une cérémonie est organisée pour commémorer l'acte de résistance des 80 parlementaires (sur 649) qui refusèrent d'accorder les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain en juillet 1940, peu de temps après la débâcle française face à l'invasion du territoire français par l'armée allemande.

Dans l'Allier, 3 parlementaires eurent ce courage et en payèrent le prix fort par la suite. C'est pour leur rendre hommage, ainsi qu'aux 77 autres que des habitants du bassin montluçonnais se retrouve chaque année au cimetière de l'Ouest.

De Gauche à droite, Marx Dormoy, Eugène Jardon et Isidore Thivrier

 

Voici leur communiqué :

 

Le 10 juillet 1940, à Vichy Le 10 juillet, l'Assemblée nationale, qui réunit le Sénat et la Chambre des députés (ce que l'on appelle aujourd'hui le Parlement), tient une séance exceptionnelle dans le casino de la ville d'eaux de Vichy. Sur les 649 parlementaires présents, 569 votent les pleins pouvoirs au maréchal Philippe Pétain. Parmi eux 283 de droite et 286 de gauche. 80 parlementaires s'y opposent, dont Marx Dormoy, Eugéne Jardon et Isidore Thivrier. C'est la fin de la IIIe République et le début de ce qu'on appelle le « régime de Vichy ». Notons que les députés sont ceux qui ont été élus le 3 mai 1936 sous les couleurs du Front Populaire (à l'exclusion de la majorité des communistes, emprisonnés à la suite du pacte germano-soviétique). Sitôt le vote acquis, la Chambre est dissoute et le nouveau chef de l'État, outrepassant la mission qui lui a été confiée, s'arroge les pleins pouvoirs. Il entame à 84 ans une carrière de dictateur. C'est le début de la politique de collaboration qui comme le reconnaitra officiellement Jacques Chirac le 16 juillet 1995 " la folie meurtriére de l'occupant a été secondé par des français, par l'Etat français".

La caractéristique de notre territoire est que les 3 parlementaires le représentant, Marx Dormoy, SFIO, (1888-1941), Eugéne Jardon, PCF, (1895-1977) et Isidore Thivrier, SFIO, (1874-1945) cas unique en France, ont voté contre les pleins pouvoirs à Pétain, ils sont donc des 80.

Comme chaque année, depuis le 10 juillet 2010, nous organisons un hommage citoyen ouvert à tous, afin de commémorer cet acte. Cette année il aura lieu le lundi 10 juillet 2017 à 18h00 au cimetiére de l'Ouest à Montluçon sur la tombe de Marx Dormoy. Cet hommage sera suivi du verre de l'amitié.

Sylvie Gouzien et Pierre Mothet

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0