Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il n’aura pas fallu longtemps au nouveau pouvoir « macronien » pour entrer dans le vif du sujet
d’une attaque en règle de ce qui subsiste des acquis sociaux des périodes de luttes de haute tenue civilisationnelle et sociétale de nos anciens. Une suite résolue des politiques d’austérité menées par les gouvernements précédents, rejetées par une large majorité de français, est maintenant relancée en grand par les ministres aux ordres des gens du M.E.D.E.F si assoiffés de profits. Tout ce beau monde au garde à vous des traités et décision d’une Europe plus que jamais libérale et bien sûr inégalitaire.

Non seulement l’objectif de démantèlement du code du travail et des droits des 18 millions de salariés concernés est à l’ordre du jour du parlement, ordonnances et 49/3 à la clef, mais toute sorte de remise en cause de la solidarité nationale accompagnent ce véritable coup d’état antisocial…

Hausses multiples de tarifs (énergie, transport, soins de santé)

• Augmentation de la CSG (merci pour les retraités)

•  Disparition de la taxe d’habitation pour les collectivités vouées à l’impuissance…

•  Aide au logement pour les 6, 5 millions d’ayant-droit et sans discussion…

•  Restriction des budgets de l’éducation, de l’armée, des hôpitaux etc…

« Les coups tombent comme à Gravelotte »… en matière d’acquis sociaux et de services à la
population. Et pendant ce temps, l’impôt sur la fortune va être largement réduit… Les salaires et les profits des dirigeants et de leurs entreprises gonflent sans honte aucune…

Ne parlons pas en parallèle de cela des démantèlements d’entreprise, le cas de GM&S de la Creuse est là plus qu’une démonstration des tartufferies gouvernementales. Et comme c’est la règle en terre libérale avancée du « ni gauche ni droite », le gouvernement réactionnaire pioche dans les aides sociales logement. Il annonce sans fard sa décision de retirer aux ayant-droits de l’APL, 5 euros par mois dès le mois d’octobre, soit 6,5 millions de familles concernées. Et tant pis pour les étudiants si souvent obligés de travailler pour payer leurs études.

Ainsi en est-il de 800 000 d’entre eux. Hors étudiants qui sont ces gens que pressurent les bons apôtres du ministère des finances ? Ce sont des familles vivant ou sous le seuil de pauvreté ou tout juste au-dessus avec un revenu médian, à peine au niveau du smic dans l’ensemble de ce secteur de l’habitat. E. Macron et E. Philippe prétendant alors endiguer les déficits publics trop élevés au goût de Bruxelles … A peine 400 millions de voler aux plus pauvres ferait la maille face aux 4,5 milliards d’euros de manque pour le budget… Mais que faire alors devant les 85 milliards de fraude fiscale qui s’accumulent comme autant de pertes dans les comptes de la nation ?

Comment s’étonner dès lors devant tant de mesures néfastes portées à nos concitoyens, que le mécontentement gronde jusque y compris parmi les adhérents d’En Marche qui découvrent eux aussi l’autoritarisme de leur leader… Et comment ne pas comprendre l’urgente nécessité de se mobiliser dans le camp des travailleurs, des retraités, des jeunes, pour confirmer en grand dans et par la lutte, les indications fournies par les sondages qui montrent l’insatisfaction des français.

On a, dans ce genre de situation, coutume de dire que la rentrée sera chaude… Celle de septembre se prépare dans ce sens quand on mesure les mises en garde syndicales de salariés, tout autant d’ailleurs que des mouvements étudiants ! La CGT et Sud sont parmi les plus attentifs à répondre aux mauvais coups du pouvoir et du patronat. A l’Assemblée Nationale, les députés Insoumis ne ménagent pas leur peine. L’Echo est grand dans le pays de leur attitude de résistance et de leur proportion à construire une autre alternative sociale, écologique, démocratique.

Retenons :

• Le 12 Septembre, le rendez-vous national de la lutte contre la nouvelle Loi Travail, modèle XXL de la loi El Khomri tant combattue… CGT et Sud sont déjà en phase mobilisation…

Le 23 Septembre, rendez-vous Place de Bastille à l’appel de la France Insoumise pour la marche de la résistance face au coup d’état social du gouvernement Macron/Philippe.

Paul Crespin

PS : Quand on connait la situation du logement social sur notre agglomération avec le plan de redressement de l’office HLM ! Quand on sait les efforts demandés aux locataires subissant des hausses énormes de loyers de 2016 à 2022, alors l’annonce des baisses d’APL fait grandir l’inquiétude des familles et des étudiants logés dans le parc social.

Comment vont pouvoir répondre les dirigeants de la ville et de son agglo aux interrogations des associations et des habitants alors que pour faire passer la pilule ils mettaient en avant cette idée fausse qu’avec l’APL les hausses seraient jugulées au plus bas ?

Il faut se rappeler que sur notre arrondissement urbain entre 3 et 4000 familles touchent une aide APL… Diront-ils merci Mr MACRON, c’est loin du possible rationnel attendu par « Le Robin des Bois des riches », vous savez celui qui prend dans la poche des simples gens pour donner aux nantis !

Tag(s) : #National

Partager cet article

Repost 0