Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On apprend que Bernard Pozzoli, l'une des figures historiques locales du Parti socialiste, aurait été exclu du Parti socialiste dont il est adhérent depuis de très nombreuses années. Vrai ou faux ?

 

Bernard Pozzoli dans la salle du Conseil municipal de Prémilhat où il avait reçu Regardactu en décembre 2015

C'est en consultant la page Facebook du Conseiller général et Maire de Prémilhat que nous avons eu connaissance de ce que son auteur qualifie "d'épuration politique". Voici le contenu du message qu'il a posté ce matin même :

1er août.....l'activité se réduit, un peu de repos, de vélo....mais toujours un œil sur la mairie et les dossiers en cours....fin juillet-début août la période où les mauvaises nouvelles arrivaient dans les entreprises quand j'étais syndicaliste.... la période choisi par le responsable du PS dans l'Allier pour continuer l'épuration politique autour de lui. Il a déjà fait tant de mal depuis 2 ans à nos idées, à nos valeurs, il a fait le plus mauvais score d´un candidat aux législatives dans notré circonscription et il continue de s'enfoncer, d'enfoncer le Parti Socialiste. Il a été désigné par les militants socialistes, il était le mandataire départemental de Benoit Hamon, il a signé le comité de soutien à Emmanuel Macron, il a voté Macron dès le 1er tour, il s'est présenté aux législatives sous l'étiquette "majorité présidentielle" et aujourd'hui il voudrait donner des leçons de socialisme !!!!!
On ne laisssera pas faire, on en reparle à la rentrée de septembre.....

Nous avons voulu en savoir plus, et pour se faire, nous avons contacté Nicolas Brien par SMS. Outre le fait que ce dernier estime l'expression "épuration" indigne, il confirme l'exclusion de Bernard Pozzoli en ces termes :

Cette année, la candidature dissidente de Jean Mallot aux législatives a conduit nos instances nationales à exclure celles et ceux qui l'avaient soutenu, dont Bernard Pozzoli

En décembre 2016 lors de la primaire PS pour les législatives (Photo RJFM)

 

Contacté à son tour par regardactu, Bernard Pozzoli reconnait avoir reçu un courrier signé de la main du secrétaire du Parti socialiste lui signifiant son exclusion, mais conteste formellement cette décision prise en dehors des instances nationales et nous a affirmé par téléphone :

Il n'y a aucune procédure engagée contre moi, d'ailleurs, je n'ai pas été entendu par les instances nationales comme c'est la règle en pareil cas. Il s'agit donc d'une décision personnelle de Nicolas Brien qui veut faire le vide autour de lui.

Bernard Pozzoli a envoyé un long courrier aux instances nationales, dans lequel il expose la situation. "Si quelqu'un doit être exclu, ce n'est pas moi, c'est lui qui doit l'être, preuves à l'appui" affirme l'édile dans ce courrier, qui déclare que c'est à la rentrée qu'on reparlera de tout cela. Décidément, la rentrée sera chaude au Parti socialiste.

Mise à jour de l'article à 23h 49 :

En fait, ils seraient une quinzaine de militants du parti socialiste à avoir reçu une lettre de Nicolas Brien leur signifiant leur exclusion du parti socialiste. Parmi les heureux récipiendaires, Frédéric Kott. Ainsi, le premier secrétaire du PS de l'Allier frappe toutes les sensibilités du Parti.

Mais les recours devant les instances nationales se multiplient, ce qui nous promet quelques débats animés pour la rentrée du parti socialiste de l'Allier.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0