Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nicolas Brien n'aura pas attendu très longtemps après la fin de la session parlementaire pour s'interroger publiquement à propos de l'activité de la nouvelle députée de la seconde circonscription de l'Allier.

Le Premier secrétaire du Parti socialiste de l'Allier insiste surtout sur l'absence d'intervention de la députée en commission et dans l'hémicycle. Surtout,  il critique vertement les premières mesures prises par le gouvernement d'Edouard Philippe, alors (Faut-il le rappeler ?) qu'il s'est présenté lui-même aux législatives sous l'étiquette "Majorité présidentielle".

Depuis qu'elle siège à l'Assemblée nationale, Laurence Vanceunebrock-Mialon n'a pas eu vraiment l'occasion de s'exprimer dans les médias locaux, puisque justement elle était sur Paris.

La nouvelle députée ne s'est cependant pas dérobée à l'invitation de regardactu. Elle a accepté de nous rencontrer mercredi 16 août, et répondra aux questions qui lui seront soumises.

Nous réfléchissons à mettre en place un dispositif simple afin de permettre aux lecteurs de poser leurs questions. Alors revenez nous visiter. dès demain.

Ci-dessous, le communiqué de Nicolas Brien :

 

 

Bilan parlementaire, l'heure des comptes

La session extraordinaire du Parlement s'achève cette semaine. Deux mois après les élections législatives, c'est l'occasion de tirer un premier bilan.
 
La surprise vient tout d'abord des statistiques de présence fournies par l'Assemblée Nationale: la députée la plus inactive de toute la Région Auvergne est bourbonnaise. En deux mois, la députée En Marche Laurence Vanceunebrock-Miallon n'a pas défendu une seule fois son territoire en commission ou dans l'hémicycle. Une alerte enlèvement risque d'être nécessaire pour retrouver l'élue de la 2ème circonscription de l'Allier, toute aussi transparente sur le terrain. A l'inverse, le député de gauche Jean-Paul Dufrègne s'impose comme un des élus auvergnats les plus actifs et fait honneur à notre département.
 
Sur le fond, l'activité de la majorité présidentielle apporte plusieurs déceptions. Nous tirons la sonnette d'alarme sur plusieurs mesures qui affaibliront le Bourbonnais:
 
• les annulations de crédits dans les budgets des ministères régaliens menaceront le carnet de commandes du premier employé privé du département, l'usine SAGEM de Domérat, et mettront sous tension un service public aussi essentiel que celui des sapeurs pompiers.
 
• le coup de rabot sur les APL frappera de plein fouet des retraités modestes et des travailleurs pauvres, notamment ceux qui vivent dans les HLM de Commentry, Cosne d'Allier, Cusset, Montluçon, Moulins, Vichy, Yzeure
 
• les ordonnances sur le travail apporteront toujours plus d'insécurité aux travailleurs bourbonnais, sans que l'on voit clairement en quoi cela fera reculer le chômage
 
• la loi de moralisation de la vie publique est une avancée mais enterre des promesses de campagne essentielles comme la nécessité pour les candidats à une élection de bénéficier d'un casier judiciaire vierge. 
 
A la rentrée, les Socialistes de l'Allier présenteront une série de contre-propositions, pour montrer à celles et ceux qui croient au progrès social qu'un autre chemin est possible.
 
Nicolas BRIEN, Premier Secrétaire Fédéral du PS de l'Allier
Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :