Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

C'est une nouvelle étape qui vient d'être franchie dans la crise que traverse la fédération du Parti socialiste de l'Allier. Environ 140 militants ont signé une demande de mise sous tutelle de leur fédération et l'ont adressé au bureau national. La raison ? La série d'exclusions qui a frappé nombre de militants du département, qu'ils appartiennent à l'aile gauche, ou bien à l'aile droite de leur parti.

Pour l'instant, ils et elles n'ont reçu aucune réponse du national, mais malgré l'arbitrage en cours qui fait suite à une première demande adressée au national, et le fait que celui-ci devrait avoir pour effet de suspendre toutes les procédures d'exclusion prononcées à leur encontre, le Premier secrétaire de l'Allier, Nicolas Brien, n'a pas rétabli les militants dans leurs droits.

C'est cet entêtement qui a conduit les militants exclus à demander la mise sous tutelle de leur fédération, une procédure cependant très rarement mise en œuvre.

Au-delà de ce rebondissement, qui pour certains était parfaitement prévisible, cette crise interne semble indiquer un malaise beaucoup plus profond, probablement imputable à l'incapacité du collectif militant à trancher entre une ligne libérale incarnée par l'ex Président Hollande et quelques caciques du PS, et une ligne "progressiste", d'ailleurs assez mal définie et peu audible, ayant le plus grand mal à se faire entendre.

Même si la création du mouvement "En Marche" d'Emmanuel Macron a définitivement sonné le glas du Parti socialiste, la guerre continue en son sein. Dans l'Allier, comme dans d'autres départements, les militants continuent à s'entre-déchirer, car de fait, beaucoup d'entre eux n'appartiennent plus à la même famille de pensée. Pour la première fois depuis longtemps, ce qui les sépare et plus fort que ce qui les unis. La question n'est donc plus de savoir lequel des deux grands courants politiques va finalement s'imposer, mais plutôt combien de temps durera l'agonie du parti qui prit son essor au congrès d'Epinay, il y a près d'un demi-siècle.

Tag(s) : #Le département

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :