Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Il aura fallu une longue lutte, et beaucoup d'opiniâtreté aux réfugiés et à leurs soutiens installés devant la fac de lettre de Clermont-Ferrand pour obtenir en partie satisfaction sur leurs revendications de relogement de toutes les personnes à la rue. La preuve si l'en fallait une que la mobilisation dans l'unité permet parfois de remporter de belles victoires, et aussi que des solutions existent pour faire face aux situations de détresse comme celle-ci.

Comme d'habitude en pareil cas, RESF a joué un rôle déterminant dans la conduite de ce mouvement de solidarité en fédérant toutes les bonnes volontés pour parvenir à ce résultat.

On entend d'ici les militants d'extrême droite affirmer que les hébergements mis à disposition des réfugiés, le seront au détriment des personnes défavorisées "de souche" (le vilain mot), ce qui est pure démagogie, vu que le sort des plus démunis leur importe peu, comme en témoigne l'absence totale de solidarité que ceux-ci manifestent à leur égard au quotidien.

Celles et ceux qui ont soutenu les réfugiés se refusent quant à eux à opposer les pauvres entre eux. Les combats qu'ils mènent pour les uns, ils les mènent aussi pour les autres, sans distinction, ni a priori. La dignité humaine n'est pas négociable. C'est tout le sens de leur engagement. Bravo à eux.

Ci dessous le communiqué du collectif #ClermontFacSolidaire :

 

 

Communiqué de RESF 63

Le 3 octobre, 150 migrant.e.s dont 40 enfants accompagnés du Réseau Éducation Sans Frontière (RESF) ont posé leurs tentes dans l’enceinte de la faculté de lettres de Gergovia à Clermont-Ferrand. Tous vivaient jusqu’ici dans des campements de fortunes sans accès au minimum vital. Ailleurs à Clermont-Ferrand, ce sont près de 80 mineurs isolés qui survivent dans des squats ou chez des particuliers. Les pouvoirs publics, Préfecture, Conseil départemental du Puy-de-Dôme et la Mairie de Clermont-Ferrand se renvoyaient la balle, sans jamais assumer leurs responsabilités.

Ce vendredi 27 octobre, après plus de 3 semaines de luttes, de partages, de manifestations et de solidarité nous avons obtenu l’hébergement de tous les habitants du campement de #ClermontFacSolidaire. En outre, un centre d’hébergement d’urgence de 150 places situé dans l’ancien lycée Monanges devrait ouvrir pour cet hiver.

Depuis le départ, nous exigeons l’ouverture de places d’hébergement supplémentaires. La création de ce centre va dans le bon sens. Nous resterons très vigilants dans le suivi de cet engagement qui se doit d’être respecté dans les plus brefs délais. Ainsi, nous demandons que l’ensemble des personnes hébergées dans des conditions peu pérennes puissent bénéficier d’un hébergement au sein de cette future structure. D’ici cette ouverture, la Préfecture s’est engagée à héberger l’ensemble des habitants du campement, quelles que soient leurs situations administratives ou familiales. Or, certaines propositions d’hébergement faites ce soir le sont pour une durée très courte, ce qui n’est pas acceptable. Nous exigeons de la Préfecture qu’elle respecte cet engagement.

Les 80 mineurs isolés non pris en charge par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme doivent également être accompagnés et logés dans les plus brefs délais par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE).

Le RESF 63 rappelle que la seule solution viable pour remédier à ces situations d’urgence passe par la régularisation de toutes ces personnes pour enfin leur permettre d’accéder à un emploi et à un logement.

Enfin, le RESF 63 remercie chaleureusement toutes celles et tous ceux qui ont exprimé par différentes manières leur solidarité. Une nouvelle fois, nous avons fait la démonstration que seules la lutte et la solidarité payent. Nous donnons rendez-vous à toutes celles et ceux qui souhaiteraient continuer de défendre à nos côtés le droit des migrant.e.s tous les lundis à 18h au centre Jean-Richepin à Clermont-Ferrand.

La lutte continue !

#ClermontFacSolidaire

Tag(s) : #Clermont-Ferrand

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :