Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et pour commencer sachez tous que depuis ce samedi 14 octobre 2017 à 17h30, sous les applaudissements du public en la salle des fêtes de Vichy, cette monnaie locale a un nom : Le Soudicy.

Mais revenons sur l'historique du collectif portant ce projet de création d'une monnaie locale
complémentaire et citoyenne sur l'Allier. Nous poursuivrons après sur les étapes ayant amené à la proclamation du nom et son parrainage. Nous terminerons par les étapes probables qu'il reste au collectif à accomplir.

Le collectif existe depuis un peu plus de deux ans. Il compte à l'heure actuelle un cinquantaine de membres dont une petite moitié est très active. Il est soutenu par plus de 500 sympathisants répartis sur tout le département de l'Allier. Le groupe se réunit une fois par mois en alternant les lieux afin d'être présent aux trois coins du département.

Le premier travail qu'a accompli le collectif a été de définir les règles comportementales qui régissent ses rencontres. Refusant le schémas classique de l'autorité pyramidale, le collectif a décidé de fonctionner horizontalement, sans prééminence de l'un quelconque de ses membres. Le principe de la communication non violente a été instauré comme devant être respecté lors de toute rencontre. Pour y parvenir, les membres du collectif se sont formés au contact de plusieurs professionnels dans un premier temps. Puis dans un deuxième temps, ils ont définis leurs règles de fonctionnement internes en cherchant à respecter et mettre en oeuvre les principes acquis.

De tout ce travail, qui aura duré presque un an, en est ressorti un document intitulé "PARLONS VRAI...". Il regroupe toute les règles de communication non violente adoptées par consentement par le collectif. Ce document est distribué à tous les nouveaux entrants afin de leur permettre de s'insérer au mieux au sein du groupe. Vous pouvez trouver ce document en suivant le lien:

http://www.mlcc03.fr/fr/Article/18475/GENERALParlons-vrai?ei=18475

Une fois ce travail terminé, le groupe s'est attelé à la définition des valeurs devant être portées par le Soudicy. Il en est ressorti une Charte des valeurs qui devra être acceptée préalablement par toutes personnes, citoyens comme professionnels, souhaitant intégrer la future entité juridique devant porter Le Soudicy. Suivez ce lien pour la trouver :

http://www.mlcc03.fr/fr/File/Pdf?guidFileName=71a70732-03ed-4095-9b78-29a1e90a3162

Le collectif a trois chantiers ouverts : D'abord le choix de la future structure devant prendre le relais du collectif; nous tendons vers une forme associative à l'image des autres structures existantes gérant une monnaie locale. Mais ce n'est pas encore arrêté.

Ensuite une réflexion sur le mode de gouvernance de la structure qui devra être adopté par elle lors de sa séance constitutive. Enfin, l'élaboration d'un document devant servir à faciliter l'intégration de professionnels, pressentis ou volontaires, dans le réseau de ceux qui seront autorisés à accepter Le Soudicy. Ce document portera le nom de "Convergences et projet". Il permettra de faire ressortir les caractéristiques de l'activité du professionnel au regard de la charte des valeurs, à un moment donné, et des perspectives d'évolution envisagées par le professionnel pour correspondre encore davantage à cette charte.

Alors que ces deux chantiers sont en cours, le collectif a décidé de lancer un appel à tous les
habitants de l'Allier afin de trouver un nom pour cette monnaie. Vous l'avez compris, cet appel vient de trouver son épilogue puisque le nom est maintenant connu: Le Soudicy. Mais comment en sommes-nous arrivés là, avec quelle musique ? Une valse à quatre temps.

Premier temps, la définition des critères sur la base desquels ont pu être proposés des noms
potentiels par tous.

Deuxième temps, l'ouverture de la consultation publique annoncée par voie de presse et radios ainsi que sur le site internet du collectif; des lettres d'information ont été envoyées aux sympathisants. Les propositions de nom devaient s'inscrire dans le maillage des critères proposés et être appuyées par une explication de leur genèse. Cette consultation a duré tout l'été. Une foison de 106 noms a été obtenue.

Troisième temps, à l'issue de cette période, un groupe de volontaires s'est réuni pour retenir 16 noms parmi la récolte. Ainsi chaque proposition, parmi les 106, a été notée individuellement et
anonymement par chaque volontaire sur la base des critères prédéfinis. Les 16 noms ayant reçu le plus de suffrages, après avoir totalisé les points donnés individuellement, forment une liste que vous pouvez retrouver en suivant le lien :

http://www.mlcc03.fr/fr/File/Pdf?guidFileName=aa323bedb27d-487a-9f69-a07717edc294

Quatrième et dernier temps, chaque nom de la liste a été soumis au vote des citoyens de l'Allier par l'intermédiaire d'un sondage en ligne et par recueil de votes par des bénévoles sur des marchés comme ceux de Bourbon-l'Archambault, Jaligny, Saint-Pourçain, Moulins, Vichy et Montluçon.

Cette opération a duré tout septembre et permis à un millier de personnes d'exprimer leur unique choix. 500 votes ont été exprimés électroniquement et le reste, soit autant, de vive voix sur les marchés. Ce dernier temps s'est terminé par la proclamation, le 14 octobre en présence du parrain, du nom choisi "Le Soudicy".

Cette proclamation, préambule à la conférence donnée par Philippe Derudder qui sera abordée plus loin, a été une occasion festive de rappeler à l'assemblée le chemin parcouru par le collectif et les grandes étapes du choix du nom. Ainsi deux intervenants se sont succédés sous la baguette d'un animateur qui devait chauffer la salle.

Le premier a joué une saynète qu'il avait écrite, bourrée de fautes d'ort..., caractérisée par une
succession ininterrompue de jeux de mots en miroir et tournée vers son psyché (sacré niveau pour des béotiens présents dans la salle). Ainsi "c'est du nom et du mot que la monnaie naît" - et allé hop- "le mot devient tom; homme en verlan"et ça continue.... Puis arrive le moment dans le jeu joué par le joueur d'une approche de la liste des noms soumis aux votes. Nous y retrouvons "ceux qui nous parlent de voie non tracée, de l'ancrage bocager et de solidarité nécessaire" comme " la Trace, la Maille, le Chênon". Mais aussi ceux qui "redonnent sens à cet échange de valeurs qui doit être à la fois inventif, vif..." tel que " le Sésame, la Pépite, la Denrée, la Braise, le Tortin". Puis arrivent les noms à consonance locale avec "la Borbe, la Pompe, le Graton, la Pastille, le FOL (finance optimiste local) Allier". Enfin les "l'Allen, l'Airelle" qui "chantonnent à" nos "oreilles".

Après d'autres jeu de mots qu'il n'est pas possible de rapporter ici, l'acteur écrivain a annoncé le duo formant le deuxième intervenant. Il s'agissait des deux plus jeunes membres, qui sont des femmes, du collectif. Elles ont, après un ping-pong, a capella, d'échange de bons mots, annoncé le lauréat de la consultation: Le Soudicy. Tonnerre d'applaudissements.

Le Soudicy, dans la consultation, a obtenu toute sa légitimité. En effet, il se détache largement en tête en ayant obtenu deux fois plus de suffrages que celui qui le suit dans les résultats.

 

À la suite de cette annonce, a été affiché un premier jet tout provisoire du possible futur et éventuel logo du collectif.

 

 

Puis a commencé la conférence de Philippe Derudder dont il est utile de rappeler qu'il est le co-initiateur des monnaies locales qu'il continue de promouvoir, mais aussi conférencier et auteur. Il anime l'association internationale pour le soutien aux économies sociétales (AISES; aises-fr.org) qui promeut les recherches et actions qui favorisent le développement d'économies au service de l'homme et de l'équilibre écologique.

Le thème choisi est bien sûr en rapport avec les monnaies locales: "Une monnaie locale, quel impact sur notre territoire et sur nos vies". Philippe Derudder a ainsi rappelé, au cours de son intervention, de très nombreux points dont certains doivent ouvrir nos consciences sur les conséquences de nos actes de vie et vers une autre façon de consommer : les monnaies locales sont légales depuis la parution de la loi de juillet 2014 sur l'Économie Sociale et Solidaire le pas cher a des coûts cachés car nous les payons indirectement, comme les aides de l'état à la production ou la destruction de l'emploi par délocalisation de la production, ou reportés dans le temps comme la destruction de notre environnement nous vivons dans une société qui produit en surabondance, induisant donc un gâchis qui raccourcit d'autant la durée durant laquelle notre Terre pourra nous nourrir et nous faire vivre.

L'usage d'une monnaie locale permet de doubler la masse monétaire en circulation puisque aux Soudicy en circulation viennent s'ajouter les Euros nantis en banque à la même hauteur que le volume de Soudicy en circulation. Ces Euros peuvent être utilisés par la banque éthique, à qui le collectif a décidé de confier cette épargne, pour favoriser des prêts vers des porteurs de projet dont les caractéristiques ont été prédéfinies par le collectif.

 

 

La journée s'est terminée sur une chanson symbolisant ce que porte le Soudicy, chanson écrite par un des membres du collectif. Cette étape étant terminée, le collectif va poursuivre les réflexions commencées sur la gouvernance qui présidera au bon fonctionnement de la future entité juridique qui prendra le relais du collectif. Il va aussi terminer l'élaboration du document "Convergences et projet" évoqué plus haut. Ce document permettra de choisir les futurs prestataires utilisateurs de la monnaie et de constituer un réseau de professionnels acceptant le Soudicy, autour de chacun d'eux, qui deviendront autant de débouchés permettant au Soudicy de bien circuler.

Parmi les autres nombreuses tâches qu'il reste à accomplir par le collectif, il y a l'illustration des
billets qui seront mis en circulation. Ces billets devront être le reflet des valeurs contenus dans la charte et devenir des "penses pas bête" selon un bon mot de Philippe Derudder. Un logo définitif devra être conçu avec l'aide du plus grand nombre. Les tâches à accomplir sont encore nombreuses et ardues. Le temps nécessaire pour arriver à leurs termes est difficile à estimer, le collectif ne voulant pas aller vite au risque de brader ses décisions.

Rendez-vous à tous lors du prochain évènement qu'organisera le collectif qui pourrait être le dépôt des statuts de l'entité juridique qui remplacera le collectif et du débat qui s'en suivra en assemblée générale pour le choix du mode de gouvernance de cette entité.

Mais en attendant, vous pourrez rencontrer les bénévoles du collectif lors de leurs participations aux différentes manifestation auxquelles il est invité et que vous pouvez retrouver sur le site :

http://www.lesoudicy.fr

Vous pouvez aussi laisser un message au collectif en écrivant à

contact@lesoudicy.fr

Le collectif Le Soudicy

Tag(s) : #Vichy, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :