Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ils étaient plus d'une vingtaine d'agents, principalement des urgences et de la chirurgie, rassemblés devant le bâtiment des urgences ce mercredi 22 novembre pour les mêmes raisons : le manque criant d'effectifs dans les services. En effet, dans beaucoup d'unités, le manque de personnel provoque maintenant des situations extrêmement tendues, et préjudiciables au bon fonctionnement des services, et la qualité de prise en charge des personnes hospitalisées. Les personnels n'en peuvent plus et le font savoir.

 

Le personnel en grève rassemblé devant la banderole plaquée sur le mur des urgences
 

La grève qui a débutée le 19 novembre aux urgences s'est maintenant étendue, d'abord à la chirurgie, puis à presque tous les autres services, y compris les services administratifs. Encore faut-il préciser que le personnel du service de maternité est en grève depuis des semaines, mais voilà, avec les assignations, cela ne se voit pas de l'extérieur.

Le mal-être du personnel est devenu tel que FO (syndicat majoritaire dans l'établissement) et la CGT ont déposé chacun de leur côté un préavis de grève reconductible. À partir de 0h le jeudi 23 novembre pour la CGT et à partir de 0h dimanche 26 novembre pour FO.

A cet instant, tout ce que nous savons, c'est que David De Freitas, directeur de la stratégie et de la communication a reçu une délégation du personnel en grève ce mercredi, suite au piquet de grève. Un directeur de stratégie et de communication pour mener des négociations avec les grévistes ? Quel choix étonnant.

 

Grande discussion sur la suite du mouvement

 

Les représentants FO et CGT proposent qu'une délégation se rende chez le directeur

 

Porte close chez le Directeur. C'est donc par le Directeur de la stratégie et de la communication qu'ils seront reçus. Pas vraiment idéal pour discuter du mal être des personnels...

Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :