Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le comité de défense de l'hôpital public de Montluçon (CDHP) appelle à un rassemblement devant le bâtiment PT1 de l'hôpital le mardi 28 novembre à 14h 30 pour protester contre la diminution des moyens accordés aux hôpitaux et plus particulièrement à propos des conséquences inévitables qu'auront ces décisions sur la prise en charge et le suivi des personnes hospitalisées.

E tout début d'après-midi une dizaine de militant-es du CDHP s'étaient positionnés aux différentes entrées du centre hospitalier pour distribuer un tract dans lequel ils s'insurgent contre cette situation tout en affirmant soutenir le personnel en grève dont les conditions de travail s'en trouvent lourdement détériorées.

On aurait pu se demander si cette action avait été programmée suite à la grève dans différents services, mais il n'en est rien. En réalité, le CDHP avait décidé d'appeler à un rassemblement des usagers de l'hôpital le 28 novembre peu de temps avant que les urgences n'enclenchent leur mouvement de grève reconductible. La grogne du personnel hospitaliers, tous services confondus, ne fait que confirmer leurs craintes à propos d'une situation qui ne cesse de se détériorer au sein de l'établissement.

D'ailleurs, lors du forum des associations, le CDHP avait recueilli des témoignages poignants, que ce soit coté usagers de l'hôpital ou coté professionnels de santé qui y travaillent. Tous ces témoignages convergeaient sur le fait qu'avec les économies imposées depuis des années, certains services étaient maintenant au bord de la rupture.

Par exemple, les absences ou les congés ne sont parfois plus remplacés. Certains sont rappelés pendant leurs congés pour pallier aux manques d'effectifs. Tout ceci, alors que les infirmières et les aides soignantes doivent réaliser les soins des malades et leurs toilettes à la course, si bien que l'acte de soin perd de son sens, comme elles le disent elles-mêmes.

Or, avec la loi de financement de la sécurité sociale qui vient d'être votée par la majorité des députés "En Marche", les hôpitaux vont être une nouvelle fois mis à contribution ( 1, 5 milliard d'euros en moins pour leur fonctionnement), ce qui va particulièrement impacter les hôpitaux de proximité, déjà exsangues.

Pour beaucoup, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Mais cette fois, les agents hospitaliers et les usagers parlent d'une même voix pour réclamer plus de moyens humains et financiers pour l'hôpital public. L'appel du CDHP pour le mardi 28 Novembre n'est donc pas contradictoire à la grève qui fait tâche d'huile à l'hôpital de Montluçon. Au contraire, il s'inscrit dans une dynamique globale qui fait converger les revendications des professionnels de la santé et des usagers de l'hôpital, dans le but d'obtenir les moyens et les financements suffisants pour faire fonctionner l'hôpital public. Et à ceux qui nous disent (sans trop réfléchir) il n'y plus d'argents dans les caisses, la seule réponse à leur faire est "paradise papers".

Ci-dessous le communiqué de CDHP, suivi du tract qui a été distribué ce jeudi 23 novembre à l'hôpital et le sera encore sur les marchés du vieux Montluçon le samedi 25 novembre, ainsi que sur celui de la ville Gozet le dimanche 26 novembre :

 

le communiqué du CDHP

 

Le tract du CDHP (également en PDF plus bas si vous souhaitez le reproduire)

Voir également l'article publié sur le site du CDHP : ICI

Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :