Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Il y avait du monde ce mardi après-midi devant l'entrée Nord de l'hôpital. Le CDHP (Comité de soutien à l'hôpital public de Montluçon) avait mis le paquet pour mobiliser le plus largement possible (distributions de tracts, communiqué de presse, réseaux sociaux), et dans une période où le mouvement social semble rechercher un second souffle, la centaine de personnes présentes devant la banderole de défense de l'hôpital faisait plutôt plaisir à voir.

 

Environ 120 personnes ont répondu à l'appel du CDHP ce mardi 28 novembre
 

Pierrette Guichon, porte parole du CDHP a prononcé une brève déclaration, pour expliquer la raison de ce rassemblement et pourquoi l'association voulait créer les conditions d'une mobilisation unitaire en faveur de l'hôpital.

Extrait de l'intervention de Pierrette Guichon, Présidente du CDHP

La pétition proposée à la signature des participants au rassemblement aura recueilli 110 signatures, Il y avait donc entre 120 et 130 personnes sur le parvis de l'entrée nord de l'hôpital. Un public plutôt militant, certes, mais très motivé pour la défense de l'hôpital de Montluçon.

Le CDHP a donc réussi son pari de rassembler au-delà de ses rangs et peut compter aujourd'hui sur une certaine notoriété, qui lui sera bien utile pour continuer la lutte contre la casse des hôpitaux de proximité. D'ailleurs, plusieurs personnes ont décidé de venir renforcer l'association en adhérent, ce qui est plutôt bon signe à la veille de l'assemblée générale qui se tiendra en janvier 2018.

Ci-dessous, l'intégralité de l'intervention de Pierrette Guichon :

 

Intervention de Pierrette Guichon, Présidente du CDHP

Le comité de défense de l ‘hôpital public a tenu à se réunir en assemblée autour d’un seul objectif défendre la sécurité sociale et par la même l’hôpital public.

Nous regrettons que le financement de la sécurité sociale voté par les députés soit amputé de 3 milliards d’euros dont 1,5 euros pour les hôpitaux

Comment envisager sereinement l’avenir de notre hôpital avec une telle attaque qui ne vise qu’a détruire notre système de santé autrefois envié par bon nombre de pays.

Le comité de défense dénonce depuis plusieurs années les difficultés rencontrées par le Centre hospitalier. La suppression de nombreux postes a conduit à des situations épuisantes pour le personnel qui aujourd’hui est en grève. Comment pouvoir tenir quand les repos sont déplacés, les congés réduit à peau de chagrin, comment assurer 12 h au lieu de 7h 30 quel retour auprès du patient ?

Le risque pour les usagers serait de voir s’installer une dégradation de leur prise en charge, nous ne pouvons laisser perdurer un régime de restriction sous prétexte d’économie nous continuons à nous mobiliser pour faire entendre raison à notre gouvernement


L'hôpital dispose de services et de médecins compétents et efficaces. Nous ne tolérerons pas que le gouvernement entrave leur activité indispensable au bassin montluconnais ,si l attende aux urgences, les délais trop longs génèrent des mécontentements que l’on peut comprendre il faut bien savoir que si nous ne bougeons pas ,tout cela ne sera que prétexte à des fermetures de services et relais pour une médecine privée.

Notons aussi le besoin d’ouvrir plus largement le parking aux consultants et visiteurs une heure est en dessus des besoins, mais là, c’est en mairie que se réglera le problème. La répondse actuelle ne correspond en rien aux besoins.

Les dépassements d’honoraires deviennent monnaie courante.  le forfait hospitalier augmente encore il passe de 18 à 20 euros entraînant  l'augmentation des complementaires santé. Et que dire de l’ouverture d'hotel hospitaliers pour combler la suppression de lits (15 pour cents des lits hopitaliers en moins en france en quelques années)

L'installation d’une médecine à deux vitesses n’est plus une crainte, mais une réalité. Il faut trouver le moyen de se sortir de cette idée qu’annonce le président de la république « il veut profondément changer les structures économiques et sociales françaises en attaquant la sécurité sociale¨

Et bien non nous ne laisserons pas faire et ensemble ferons tout pour sauvegarder la sécurité sociale et l’hôpital public.

Et la pétition qui a déjà recueilli 110 signatures lors du rassemblement :

Les usagers manifestent leur soutien au personnel de l'hôpital et réclament plus de moyens

Vous pouvez imprimer la pétition (voir ci-dessous en PDF)

Ou la signer en ligne et la partager sur vos réseaux :

https://www.change.org/p/philippe-souli%C3%A9-ensemble-d%C3%A9fendons-l-h%C3%B4pital-de-montlu%C3%A7on

Pétition à imprimer

Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :