Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après avoir mené des actions spectaculaires à Moulins, Vivhy et Montmarault ce vendredi, les agriculteurs se sont à nouveau manifesté, cette fois-ci au cœur même de Montluçon et à Domérat. Une première fois en déversant un tombereau de fumier et de terre devant la sous Préfecture , puis un autre devant la permanence de la députée de la deuxième circonscription de l'Allier, rue des forge, et enfin un troisième devant le supermarché Leclerc à Châteaugay.

 

Ici devant la sous Préfecture de Montluçon (photo RMB)*

 

Là, devant la permanence de Laurence Vanceneubrock-Mialon (photo RMB)*

Et enfin là, devant le supermarché Leclerc à Châteaugay (photo RMB)*

Dans le collimateur des agriculteurs, les discussions entre l'Union européenne et l’Amérique du Sud en vue d'un accord de libre-échange, qui aurait pour conséquence d'accentuer leurs difficultés en instaurant une concurrence déloyale avec des pays dont les normes environnementales, sanitaires et sociales sont beaucoup moins contraignantes.

Autre sujet de discorde, la carte de l’Indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) qui est actuellement à l'étude. Là, il est question d'élargir les zones d'application à budget constant. Selon les projections des syndicats agricoles, cela signifierait une baisse des revenus de 8 000 euros par exploitation pour les agriculteurs du Bourbonnais, ce qui provoque leur colère.

Enfin, les agriculteurs dénoncent le fait que la Charte destinée à une meilleure répartition de la valeur ajoutée (ou des bénéfices) n'est toujours pas appliquée, ce dont personne ne s'étonnera puisque celle-ci n'étant qu'une charte, elle n'a par conséquent aucune valeur juridique contraignante.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup soutiennent les agriculteurs. Les nombreux suicides dans la profession ont marqué les esprits, et certains n'hésitent pas à dire que les paysans montrent la voie à suivre pour le reste des catégories sociales qui souffrent elles aussi des politiques libérales. Autant de signes avant-coureurs qui devraient normalement inciter Emmanuel Macron à revoir sa copie en matière de politique économique en faveur des plus riches. Mais enfermé dans sa tour d'ivoire, celui-ci n'y songe probablement pas.

*Merci à RMB pour ces photos qu'ils nous permettent de publier sur notre site.

Tag(s) : #Montluçon, #Domérat, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :