Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation du livre de Fabien Granier par le Talon d'Achille

Nous avions été conquis par l’écriture de Fabien qui était venu présenter, en compagnie d’Emmanuel Dubost (photographe), le très beau livre Footsbarn Travelling Théâtre : la machine à débrediner.

Nous avions hâte de lire un nouveau texte…

Voilà quelqu’un qui nous parle de la ruralité sans pathos avec de la matière brute et poétique, des personnages ou plus près de… disloqués, contradictoires, lucides, pudiques, rugueux … beaux. Ce n’est pas un auteur qui prend la pose mais nourrit une langue charriée, profonde, ciselée au plus près de… de quoi ?...  de l’acuité d’un moment, d’un éclat de présent, d’une fin de nuit grise, de la patouille de l’hiver qui n’en finit pas de finir… Des humains faits de millions de cellules et de sentiments entrechoqués, de questions, de maladresses, de blessures face à un monde qui a décidé de les effacer ou pire de les donner en spectacle…

Fabien Granier est un auteur sans bagages. Il a fini, après de longues pérégrinations, par trouver un havre et un point de retour dans le bocage bourbonnais, dont il a dressé pendant trois ans une série de portraits tendres et retentissants dans son blog Rural Rules, sur Rue89. Persuadé que l'avenir de l'homme passe par un retour à la ruralité, il n'a de cesse que de marteler son antienne : "elle n'est pas vide, la campagne. Elle est libre!".

La pire Espèce

Nathalie est le dernier boucher-abatteur du bocage. Elle travaille dans les fermes. Point d’honneur. À des années lumière des abattoirs et des supermarchés, elle considère son métier – hérité de son père – comme un métier de vie, incrusté dans les rythmes de l’élevage. Solitaire, obstinée, elle s’attache à une vision stricte d’une société paysanne idéalisée, quitte à se mettre à l’écart de ses contemporains. Auprès de son frère et de ses rares ami.e.s éleveur.se.s., elle mène une vie solide, rituelle, ponctuée par les angoisses et quelques joies fulgurantes.

 Autour d’elle, tout se tend. Les attentats se multiplient. Loin, d’abord. Puis plus près. Trop près. Une épidémie rode entre les bêtes et les hommes. Sous la pression de ses proches, et portée par le discours nationaliste d’un parti populaire, Nathalie va petit à petit choisir l’implication. Et le combat. Elle mue. Entame un parcours humain et politique qui l’emmènera à côtoyer un vaste échantillon des formes de violences qui ébranlent l’humanité. Ou la régénèrent.

La Pire Espèce est un roman d’initiation, rythmé et poétique, farouchement ancré dans le point de vue d’un auteur militant pour une ruralité de combat.

Rencontre dédicace samedi 24 mars à 11h à la librairie du Talon d'Achille

 

Tag(s) : #Montluçon, #Culture-loisirs

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :