Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le 27 février, les rencontres de l'atelier proposaient un débat public sur le thème de la défense de l'hôpital public avec Hélène Derrien, Présidente de la coordination nationale de défense des hôpitaux et des maternités de proximité, qui fut par le passé Présidente de comité local de Montluçon, Christophe Prudhomme, médecin urgentiste et militant CGT et deux médecins généralistes de la région montluçonnaise, Élisabeth Ranoux et Fabrice Gauvin.

 

De gauche à droite, Hélène Derrien, Christophe Prudhomme, Élisabeth Ranoux et Fabrice Gauvin
 

Preuve s'il en fallait que le sujet touche au cœur les montluçonnais, les organisateurs de cette soirée ont fait salle comble ce jour-là. La situation de l'hôpital de Montluçon n'y est sans doute pas étrangère, et inquiète la population bien au-delà de la simple agglomération elle-même.

 



L'intervention de Christophe prudhomme, particulièrement appréciée, a été déterminante pour comprendre les choix politiques qui ont conduit à diminution de l'offre de soins sur l'ensemble du territoire, avec parfois des fermetures de structures hospitalières de proximité (services d'urgence ou de maternité par exemple).

 

Intervention très appréciée de Christophe Prudhomme, médecin urgentiste et militant CGT
 

Aujourd'hui, on a atteint une limite au-delà de laquelle les personnels soignants n'arrivent plus à remplir leurs missions dans des conditions normales de sécurité. Avec la tarification à l'acte et les diminutions massives de personnel, le système se fissure et les arrêts de maladie explosent. Il est donc impératif de se poser les bonnes questions et envisager d'autres pistes pour sortir de cette situation par le haut. C'est de cela dont il était question lors de cette soirée et largement débattu.

Pour celles et ceux qui n'ont pu être présents à ce débat, l'atelier a réalisé une vidéo comme ils le font d'ailleurs pour chaque débat. Elle est un peu longue (presque deux heures) mais riche d'enseignements. Surtout, cela montre que des solutions existent pour sauver notre système de santé, qui grâce à l'instauration de la sécurité sociale a pu se hisser par le passé à un haut niveau de qualité, y compris si on compare celui-ci à d'autres modèles existants dans le monde.

Rencontre du 27 février 2018 : ça suffit, nous voulons prendre une autre route pour changer la politique de la santé avec Christophe PRUDHOMME, porte parole de l'association des médecins urgentistes, syndicaliste CGT et deux généralistes de Montluçon : Elisabeth RANOUX et Fabrice GAUVIN.

Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :