Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La CGT ne disposait en tout et pour tout que d'une journée afin de mobiliser un peu de monde pour soutenir le secrétaire départemental de la CGT 03 convoqué ce mardi 29 mai à la gendarmerie de Cosne d'Allier. Celui-ci est poursuivi pour avoir participé à une action collective le 19 avril dernier au rond-point principal de Montmarault dit « Le rond-point des lapins ».

Le pari a été remporté haut la main, puisque plus de 80 personnes l'ont accompagné jusqu'à l'endroit où devait se tenir son audition. Deux autres militant-e-s de la CGT ont également été entendus dans le cadre de cette instruction pour avoir mis une camionnette à disposition des manifestants. Incroyable mais vrai.

Si la CGT a réussi ce tout de force, c'est incontestablement en raison de la très forte solidarité que ses militant-e-s cultivent. A noter aussi que plusieurs militant-e-s du syndicat Solidaires et de la France insoumise étaient aussi présents ce matin sur place.

L'audition a tout de même duré une heure et demie, et les questions qui ont été posées avaient visiblement pour but de définir des responsabilités individuelles alors que l'action du 19 avril avait été décidée et mise en œuvre collectivement. C'est ce qu'a expliqué le responsable départemental aux gendarmes pendant son audition, et rapporté ensuite aux militant-e-s rassemblé-e-s à l'extérieur.

Le 5 juin prochain, Laurent comparaîtra cette fois devant le tribunal de Montluçon, suite à une plainte déposée par les responsables d'Environnement Recycling qui s'estiment diffamés par un tract de la CGT. De nombreux soutiens (de toute la France) se sont déjà manifestés, et on peut s'attendre à ce qu'il y ait beaucoup de monde devant le tribunal de Montluçon ce jour-là.

Dans cette période de graves reculs sociaux, la répression anti-syndicale est utilisée comme une arme contre toutes celles et tous ceux qui résistent au pouvoir jupitérien. Le but, museler les contestataires, y compris en leur infligeant si besoin de lourdes peines.

Face à cette offensive des plus riches qui instrumentalisent le pouvoir politique pour démolir les grandes conquêtes sociales de 1936, de 1945 et de 1968 les salariés, les chômeurs, les retraités et tous ceux qui subissent cette politique commencent à s'organiser. Les conflits du travail se multiplient un peu partout, les manifestations se succèdent presque sans discontinuer et la rue commence à se faire entendre. La rue, elle ne gouverne peut-être pas, mais malheur à ceux qui l'ignorent et la méprisent.

Rassemblement réussi devant la gendarmerie de Cosne en soutien à Laurent Indrusiak
Rassemblement réussi devant la gendarmerie de Cosne en soutien à Laurent Indrusiak
Rassemblement réussi devant la gendarmerie de Cosne en soutien à Laurent Indrusiak
Rassemblement réussi devant la gendarmerie de Cosne en soutien à Laurent Indrusiak
Rassemblement réussi devant la gendarmerie de Cosne en soutien à Laurent Indrusiak
Rassemblement réussi devant la gendarmerie de Cosne en soutien à Laurent Indrusiak
Rassemblement réussi devant la gendarmerie de Cosne en soutien à Laurent Indrusiak
Rassemblement réussi devant la gendarmerie de Cosne en soutien à Laurent Indrusiak
Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :